Un seul être vous manque et tout est dépeuplé


Je me suis souvent demandé comment j’allais réagir le jour fatidique où j’apprendrai que JH Williams III allait quitter Batwoman, une série et un personnage qu’il a littéralement porté à bout de crayon depuis 2009, tout d’abord avec Greg Rucka, puis W. Haden Blackman, et qui est sans doute devenu pour lui au fil du temps beaucoup plus qu’une simple créature de bande dessinée.
Je me suis imaginée passer par tous les états, de la stupeur et l’incompréhension au désarroi le plus total. Et c’est bel et bien de la tristesse que j’ai pu ressentir aujourd’hui, mais ce ne fut pas tant par ma déception de voir un artiste quitter une formidable série, mais plutôt de voir un homme dire au revoir à son héroïne.

JHTweet

Composer ces deux dernières pages de Batwoman #17 semble lui avoir donné beaucoup d’émotion… et c’est je pense moi même les larmes aux yeux que je les contemplerai.
Il est d’autant plus difficile de savoir si il reviendra un jour sur sa série fétiche, il reste très évasif sur le sujet à chaque fois qu’on lui a posé la question, nous devrons nous contenter dorénavant de sa présence sur les couvertures (à partir du #20) ainsi qu’à l’écriture du scénario, et ma foi c’est déjà pas mal.

JHTweet2

Pour ce dernier baroud d’honneur, Williams nous promet une véritable surprise pour les lecteurs de longue date, et j’ai bien sûr ma petite idée sur la question. Ce numéro aura donc un goût bien particulier, entre jubilation et profonde tristesse, et je sais que je ne serai pas la seule dans ce cas.
Théoriquement Trevor McCarthy devrait prendre la relève en toute logique, mais cela reste à confirmer. Quoiqu’il en soit ce que nous pouvons déjà faire c’est de remercier ce grand artiste qu’est JH Williams III tout simplement pour nous avoir apporté tant de bonheur à chaque page de Batwoman feuilletée, un bonheur visuel et sensoriel, une expérience tout d’abord inédite puis sans cesse renouvelée.

Rien ne sera plus comme avant, ce qui ne m’empêche pas bien entendu de continuer à suivre ses aventures, Kate Kane restera mon héroïne et ma source d’inspiration quelque soit l’auteur qui aura la lourde tache de passer après un tel génie.
Mr Williams, merci pour avoir contribué à nous donner un personnage aussi magnifique, si Batwoman est ce qu’elle est aujourd’hui en tant qu’Icône, c’est en grande partie grâce à vous.

jh-williams-iii-batwoman-101510-commission-2

4 Commentaires

Classé dans Comic of the day

4 réponses à “Un seul être vous manque et tout est dépeuplé

  1. « Rien ne sera plus comme avant » : tout est dit:/

  2. Non non non non non je ne veux même pas imaginer……………… Je suis triste je ne veux rien savoir…….

  3. Triste nouvelle…. j’adorais sa mise en page, toute son œuvre sur Batwoman

  4. Olivier

    Argh, je suis super triste aussi, son travail aura vraiment été une réussite exceptionnelle. J’ai hâte de découvrir la suite, et pour me consoler je caresse l’espoir qu’une fois que tout aura été publié on aura droit à une belle intégrale genre Omnibus (ou soyons fous : en Artist’s Edition ?) – s’il y a un titre qui le mérite et que je rêve de relire en plus grand format c’est bien celui-ci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s