Somewhere over the Rainbow : Fiche Perso # 16


mystique5Nom et prénom : Irene Adler et Raven Darkhölme
Pseudonyme : Destiny et Mystique
Première apparition : Destiny dans X-Men #141 (1981), Mystique dans Ms Marvel #16 (1978)
Gay Power : A quelques heures du vote définitif et historique qui permettra enfin aux homosexuels de se marier et d’adopter, voici la fiche d’un couple hors norme qui montre bien que l’amour n’est ni une histoire d’âge ou de sexe, et d’une famille de super héroïnes que l’on a jamais eu l’occasion de revoir depuis, et c’est bien dommage.

Mystique est bien connue des amateurs de l’univers des X-Men, sa popularité étant intimement liée à son pouvoir de séduction dû à sa capacité de changer d’apparence, mais l’une des facettes les moins évidentes de ce personnage concerne sa relation avec Destiny et la famille homoparentale qu’elles ont formé en élevant ensemble Rogue. Si l’on rajoute à cela le fait que Chris Claremont son créateur souhaitait au départ que Nightcrawler soit le fruit de ce couple hors du commun, c’est un tout autre visage de cette héroïne qui s’offre à nous, bien loin de sa représentation la plus diffusée à travers les différents films dans lesquels elle est apparue depuis le premier opus de Bryan Singer (et prouvant la popularité du personnage).

Mystique est donc créée par Chris Claremont et Jim Mooney, apparaissant pour la première fois dans Ms. Marvel #16 en 1978. Pour être plus exacte (car je sais que j’ai à faire à de  VRAIS spécialistes) elle apparaît en tant que Raven Darkhölme, étant métamorphe sa véritable apparence (celle avec la peau bleue) est révélée dans le numéro suivant. Depuis ce jour elle interviendra dans d’innombrables titres X, de X-Men à Uncanny X-Men, X-Factor, X-Men Forever des années 80 à nos jours, bénéficiant même de sa propre série, Mystique qui durera 24 numéros de juin 2003 à avril 205. On la retrouve également dans les séries Wolverine, X-Men : Manifest Destiny, Ms. Marvel, Dark X-Men, bref tout cela pour dire que ce personnage est certainement l’un des plus apprécié dans l’univers des X-Men.

Mystique est une mutante métamorphe, capable de modifier psioniquement sa propre structure cellulaire pour changer son apparence. Cela lui permet de revêtir l’apparence de n’importe quelle personne, mutante ou non. Elle est capable de copier les vêtements, et même des objets comme les lunettes ou les cartes, car ils sont des extensions de son propre corps ; elle est donc nue sous ses déguisements. A quelques occasions, elle a été vue transformer une partie de son costume en arme, bien qu’on ne sache pas si c’était un effet de son pouvoir ou un équipement.
Alors que la plupart des mutants ont vu leur pouvoir s’exprimer pour la première fois à l’adolescence et dans des circonstances qui les guideront à suivre une bonne ou une mauvaise voie, les origines de Mystique restent très mystérieuses, ses capacités s’étant manifestées à l’âge de 12 ans, elle aurait déjà atteint les 80 bougies… C’est ainsi que, bien étant considérée au départ comme une ennemie des X-Men, son appartenance au bon ou au mauvais côté n’est jamais clairement défini puisqu’elle rejoindra à plusieurs reprise leur camp.

Le fait est que Mystique entretien une très longue relation avec sa « meilleure amie » Destiny (aka Irene Adler), dont la nature saphique sera relayée de manière très suggestive par Chris Claremont. Faisant toutes les deux partie de la Confrérie des mauvais mutants , voici comment Destiny décrit Mystique dans Uncanny X-Men #254 en 1989 « This is Raven as I know her, the spirit soul within my dearest friend-full of strength and courage and passion-that I have love from the moment we met » alors qu’elle se parle à elle-même lors une vision.
Dans le #265, The Shadow King fait référence à Destiny comme étant l’amour hors la loi de Mystique, puis dans X-Men Forever #3 elle est appelée sa « compagne » puis deux numéros plus tard comme étant son amante, mais les ventes de ces titres restent tellement modestes à l’époque que personne n’en fait état.

6269_original

Destiny et Mystique ont approximativement le même âge, et se seraient rencontrées dans les années 30,  bien que les capacités de Mystique ralentissent son vieillissement cellulaire. C’est ainsi que Destiny parait beaucoup plus vieille physiquement que son amante, sans parler du fait que celle-ci soit également aveugle, conséquence de son pouvoir de précognition. Son personnage fait bien évidemment penser à Tirésias, le devin aveugle de la mythologie grecque, dans Uncanny X-Men #254, elle prédira son propre meurtre (et ne fera rien pour l’éviter) dont on apprendra l’identité du coupable le numéro suivant (il s’agit de Legion, le fils du Professeur Xavier).

mystique-holds-dead-destiny
Quoiqu’il en soit cette relation entre les deux héroïnes n’est jamais abordée de manière frontale, et la bisexualité de Mystique sagement divulguée pour ceux qui s’amusent à lire entre les lignes, son image devant rester avant tout un fantasme et une valeur sure pour le lectorat masculin.

Mystique est connue pour être la mère biologique de Nightcrawler, qu’elle a eu dans des circonstances assez peu glorieuses avec le mutant Azazel en l’abandonnant juste après lui avoir donné vie, histoire que l’on retrouve dans l’arc intitulé Draco qui débute dans Uncanny X-Men #428. Mais à l’origine, le scénariste Chris Claremont qui n’a donc jamais été autorisé à officialiser la relation de ses deux héroïnes souhaitait qu’elles soient les parents biologiques du petit Diablo, techniquement Mystique étant capable de se transformer en homme… Ce subterfuge sera d’ailleurs très bien utilisé dans Marvel Fanfare #40 en 1988, lorsque Mystique apparaît sous la forme d’un homme, le lecteur averti pouvant ainsi apprécier toute la subtilité d’une scène très émouvante où le couple peut enfin exprimer son amour ouvertement le temps d’un pas de danse.

24970_original 25170_original

Et c’est justement ainsi que ce couple est représenté tout au long de leur histoire, bien loin des stéréotypes proposés pour un lectorat avide de quelques scènes de sexe torride entre filles … Leur relation est bien plus complexe, Destiny étant un pilier dans l’existence de Mystique, un refuge émotionnel et affectif au delà de toute considération physique.

Les deux femmes auront également la chance d’élever un enfant ensemble, en adoptant Rogue et formant ainsi la première famille homoparentale de l’histoire des comics si je ne m’abuse. Les relations entre Rogue et Mystique sont souvent tendues, et Destiny essaiera souvent de faire contrepoids. Mais il s’agit bel et bien d’une famille qui n’a rien à envier aux autres plus traditionnelles présentes dans l’univers Marvel. mystiquedestiny

8155_original 8278_original

1 commentaire

Classé dans Somewhere over the Rainbow

Une réponse à “Somewhere over the Rainbow : Fiche Perso # 16

  1. ni

    Hébé, J’ai appris plein de choses, dis donc. Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s