Witchblade #170 : Interview de Laura Braga


Au risque de me répéter un petit peu (mais que voulez-vous à mon âge, c’est un détail que je préfère éluder !), l’une des plus belles et des plus enrichissantes expériences que j’ai le bonheur de vivre depuis que j’ai lancé ce blog est de pouvoir entrer en contact avec des artistes hors du commun, dont le talent devrait être connu de tous, et qui méritent complètement tout le bien qui leur arrive sur le coin de la figure, tout simplement parce qu’ils ont travaillé dur pour cela.
Laura Braga fait partie de ces artistes dont la gentillesse, la disponibilité et la modestie m’ont laissé sur le carreau. C’est donc un véritable honneur pour moi que de vous proposer cette interview, le jour de la sortie de ce 170ème numéro de Witchblade, dont elle est désormais la dessinatrice régulière aux côtés d’un scénariste culte de retour sur un personnage qu’il a grandement contribué à devenir ce qu’il est.

Je ne remercierai jamais assez Jessica pour la merveilleuse traduction des mes questions en Italien, tu es formidable et je te dédie cette interview🙂.

1208868_761323303893723_1930185771_nBonjour Laura, une fois encore je tenais à te remercier pour m’avoir donné l’opportunité de te poser quelques questions concernant ta carrière et ton travail sur Witchblade, les lecteurs du blog aiment déjà ton style et sont très impatients de voir comment toi et Ron Marz allez reprendre la suite de cette formidable série !

Ma première question va être très simple : même si j’ai déjà fait ta présentation dans un précédent article, peux-tu tout de même nous expliquer comment tu es parvenue à être celle que Top Cow a choisi pour illustrer la suite des aventures de Sara Pezzini, héroïne emblématique de l’éditeur, aux côtés d’un des meilleurs scénaristes de sa génération ?   

Un bonjour à toi , Camille, et à tous les lecteurs de Lesbian Geek.
Tout a commencé l’année dernière quand j’ai décidé de proposer quelques planches à Top Cow avec leurs personnages. Totalement par hasard, alors que je travaillais sur ces planches, Ron Marz a remarqué mon travail sur mon site et m’a contacté sur twitter. C’était vraiment une énorme surprise, j’ai toujours été une fan de Ron depuis l’époque de Crossgen et son premier run sur Witchblade.
Peu de temps après, j’ai été contactée par Top Cow pour dessiner quelques pages d’après un scénario de Ron Marz.
Tout cela s’est passé tellement vite qu’aujourd’hui je réalise à peine !

Quels genre de BD lisais-tu enfant ? Tu avais déjà une culture comics ou uniquement européenne ?

Enfant, j’aimais les bandes dessinées, les livres et tout ce qui était illustré et coloré. La toute première bande dessinée que je me souviens avoir eu entre les mains est « Mickey Mouse« , mon grand-père me l’achetait chaque semaine, si je me souviens bien, même avant que j’apprenne à lire.
J’ai grandi avec la bande dessinée et les personnages de Disney, d’où mon amour pour ceux-ci même en devenant plus « adulte » (en 2003, j’ai suivi les cours de l’Académie Disney de Milan).

WB_LB1

J’ai vu que tu avais collaboré avec Milo Manara, quel impact artistique a t-il eu sur ton travail ?

Travailler avec Milo Manara a été très important pour moi surtout pour me rapprocher d’un style de dessin plus réaliste. Jusque-là (en 2005), je travaillais principalement avec un style plus « dessin animé » destiné à de l’édition pour enfants, donc avec un style très différent de l’actuel.
Travailler aux côtés de Milo Manara m’a permis de connaître et d’apprécier un style plus proche de ce que j’ai adopté et développé depuis.

Connaissais-tu Witchblade et son héroïne lorsque Top Cow t’as engagé sur la série ? D’ailleurs comment s’est déroulé cette embauche ?

Je connaissais Witchblade parce que c’était l’un des premiers « comics » que j’ai lu, j’ai toujours été une fan de Sara Pezzini, donc c’était encore plus beau et passionnant quand on m’a demandé de travailler sur cette série.
La proposition est venue après avoir dessiné une histoire courte de Witchblade écrite par Ron Marz (et mon tout premier travail pour Top Cow). L’e-mail que j’ai reçu racontait ceci :  » Laura, souhaitez-vous devenir la dessinatrice régulière de Witchblade aux côtés de Ron Marz  ?  » La réponse était évidente …🙂

WB17007_LauraBragaComment travailles-tu ce personnage avec Ron ? Personnellement, quelle est ta vision du personnage ?

Travailler avec Ron Marz est tout simplement parfait ! C’est un grand écrivain, attentif à chaque détail ainsi qu’au dialogue et à l’échange avec le dessinateur.
Dès le début, ça a été tellement naturel de dessiner ses histoires, j’imagine tout de suite ce qu’il dit dans le détail.

Ron Marz est un scénariste réputé pour mettre en valeur ses personnages féminins et en faire des héroïnes fortes et profondes. Es-tu sensible à cette vision ?

Absolument, je pense qu’il a une vision de la femme très actuelle et surtout je pense que c’est une des raisons pour lesquelles le personnage de Sara Pezzini a été un grand succès.

Avec quels autres scénaristes souhaiterais-tu travailler ? Y a t-il des scénaristes féminines dont tu aimes le travail et avec qui tu souhaiterais collaborer si tu en avais l’occasion ?

J’ai vraiment aimé travailler sur le scénario de David Hine pour l’histoire courte  » Heart of Darkness « , publié dans The Darkness # 114, j’aimais dessiner les personnages de CYBERFORCE  d’après le scénario de Marc Silvestri, et c’était génial de travailler avec Ben Abernathy qui a écrit l’histoire de mon premier Motion Book qui sera publié très prochainement chez Madefire. Ce qui est sûr, c’est que j’aimerais avoir l’occasion de travailler à nouveau avec eux.

Tu as également une carrière européenne, as-tu des projets de ce côté de l’atlantique ou te concentres-tu pour le moment sur ta carrière américaine ?

Pour le moment mes projets sont seulement Américains.
Je suis vraiment intéressée par le marché français pour qui j’ai déjà travaillé au cours des dernières années, mais comme coloriste. Mon cœur est certainement lié artistiquement vers l’Amérique et la France.

WB17014_LauraBraga

Tu fais partie de ces nombreux artistes européens à avoir une carrière aux Etats Unis, quelles sont les avantages et les inconvénients de travailler pour un éditeur américain par rapport à un européen ?  

En ce qui concerne mon expérience (en prenant en compte seulement des Etats-Unis et de la France) je ne trouve pas de réel inconvénient dans ces situations, mais que des avantages : ce sont tous les deux des marchés très importants et professionnels, où il y a une véritable culture de la bande dessinée.
Peut-être pour moi, c’est juste un peu plus facile de travailler avec les Etats-Unis, mais pour une raison très triviale : Je ne parle pas français!

Quels conseils donnerais-tu à une femme qui souhaiterait faire carrière dans les comics où dans la bande dessinée ?

Ce serait probablement le même conseil que je donnerais à un garçon, parce que dans ce domaine comme dans tous les autres, les femmes n’ont pas moins de capacité ou de possibilité de réussir.
En général, il s’agit d’un secteur difficile et comme tous les domaines artistiques, il faut beaucoup de détermination, de passion et BEAUCOUP DE TRAVAIL. Personne ne naît en sachant naturellement dessiner, mais c’est avec le travail et la passion que vous pouvez obtenir des résultats d’une grande qualité.

2 Commentaires

Classé dans Artist of the day

2 réponses à “Witchblade #170 : Interview de Laura Braga

  1. Julien Lordinator

    Très bonne interview, ont sent que Laura est une vraie passionnée (Et elle a l’air vachement sympa) pour son travail et ça ne fait que renforcer mon impatience de pouvoir enfin lire son travail sur ma série fétiche🙂

  2. Pingback: Laura Braga | Interviews and more…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s