American Horror Story


J’attends cela depuis des années.
Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours rêvé de voir, que dis-je, d’admirer Wonder Woman au cinéma.
Le projet de la découvrir sur grand écran ne remonte pas d’hier, au même titre qu’à la télévision avec une première et honteuse tentative nommée Who’s Afraid of Diana Prince ? initiée en 1967.
En 1974 une seconde version d’un autre pilote avorté la transformera en blonde,  il faudra attendre deux ans pour qu’une vision plus respectueuse du personnage apparaisse, en parfaite harmonie avec le courant féministe de l’époque et la vision première de William Moulton Marston, son créateur, un homme avisé qui croyait que les femmes seraient aux commandes de la vie politique…. dans 1000 ans.
Lynda Carter était l’incarnation parfaite d’une Wonder Woman contemporaine, mettant d’accord les hommes très sensibles à sa plastique de rêve, et les femmes se reconnaissant dans son courage et sa ténacité.
Après une longue traversée du désert où l’on devra se contenter de ses apparitions dans diverses séries animées, un long métrage d’animation lui est enfin consacré en 2009, scénarisé par Gail Simone et réunissant toutes les grandes idées que l’on est en droit de voir concernant l’Amazone : des combats épiques, des références mythologiques, des principes féministes simples et efficaces.
Mais le bonheur est de courte durée. En 2011 une nouvelle série est mise en branle par le créateur d’Ally McBeal, le massacre est total, le pilote non officiellement diffusé est un véritable coup de massue pour tous les amoureux de la princesse de Thémiscyra.
Une question se pose alors, nous est-il encore possible d’envisager une adaptation des aventures de Wonder Woman, où bien sommes-nous condamnés à nous contenter des visions omnipotentes des deux autres membres de la Trinité ?
L’espoir renaît en 2012, avec la rumeur d’une nouvelle série, boostée par le succès des aventures de l’Archer Vert, ainsi qu’une encore plus persistante concernant la présence de Diana dans Man of Steel (ce qui ne fut pas le cas) puis dans Batman vs Superman.

Aujourd’hui est le jour où enfin, nous connaissons le nom de celle qui incarnera pour la première fois Wonder Woman au cinéma. Gal Gadot est l’heureuse élue, à des années lumières de ce que j’espérais bien évidemment. Incarner Wonder Woman loin d’être une mince affaire (sans mauvais jeu de mots), le minimum est de choisir une comédienne au physique adéquat (à l’instar d’Henry Cavill) et au charisme incontestable. Ici je ne vois pour l’instant qu’une brindille prête à s’envoler au moindre coup de vent. Le fait qu’elle ai servi dans les Forces de défense israéliennes ne fait pas d’elle une Wonder Woman pour moi, c’est donc avec beaucoup d’appréhension que je reçois cette nouvelle.
Le choix de cette comédienne est vraisemblablement le signe que son personnage aura une place mineure ou très en retrait dans la trame principale de ce film, peut être aura t-elle son moment de gloire en savourant un cornet fraise, qui sait…
Une fois de plus je serai la première à reconnaître le fait que je me suis trompée si c’est effectivement le cas, mais en attendant la longue traversée de Wonder Woman continue, inlassablement.

1513198-402146_71883_michael_turner_super

Publicités

9 Commentaires

Classé dans Goddess of the day

9 réponses à “American Horror Story

  1. C’est vrai qu’elle est un peu fine, mais comme je l’avais dit sur je sais plus quelle page facebook, le personnage ne se situe pas uniquement dans son apparence. Si c’était le cas on pourrait reprocher à Superman et consorts de ne pas avoir d’énormes bites.
    Par contre le titre de ton article et le sujet m’ont fait croire un instant que ça puisse être la géniale Sarah Paulson ! Et ça c’est pas juste !

    • Oui l’apparence ne fait pas tout mais quand même, il ne s’agit pas de n’importe qui, on verrait mal un Superman gringalet ou s’imaginer en train de faire du xylophone sur ses côtes, tu vois ce que je veux dire ?

  2. ms

    C’est surtout une très mauvaise actrice, à peine crédible dans le rôle mineur qu’elle avait dans fast and furious.

  3. Tasunke

    Ça a vraiment une importance de savoir qui va massacrer WW dans ce film ?
    Depuis l’annonce de Ben Affleck en Batman cette tentative cinématographique de DC sur le terrain des Avengers est voué à l’échec.

    Prendre un cocktail d’acteur-navet pour aller affronter Robert Downey Jr. et ses amis c’est juste surréaliste. DC ou le kif de l’éternelle loose.

  4. Je suis du même avis que celui que tu développes dans ton article. WW est un rôle physique, qui impose charisme et condition … physique. L’actrice qui doit l’interpréter ne doit pas s’attendre à gagner un Oscar (exit Meryl Streep) pour ce rôle, mais à soulever de la fonte.
    Pour ce qui est de son jeu d’actrice, n’ayant qu’une connaissance trèèèèèès lointaine de cette merveilleuse franchise cinématographique qu’est Fast & Furious, je me base sur sa prestation dans la série The Alphas, où elle n’est pas spécialement mauvaise (ni spécialement bonne).

    Depuis le déferlement de haine à l’annone du choix de Tom cruise pour incarner Lestat et au vu du résultat, je me méfie quand même et laisse le bénéfice du doute. Quant à Batfleck, et bien tant pis si je me fais des ennemis, mais je pense pour le coup qu’il va en surprendre plus d’un. 😉

  5. Heu comment dire… Ben Afleck a tout simplement fait un carnage avec un de mes héros préféré Dardevil ! Alors savoir qu’il reprendrait le rôle de Batman moi ça me donne des sueurs froides!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s