Le bilan 2013 du TLGB (Yeah !) 3ème Partie


3/ Elles m’ont fait 2013

2013

Alors qu’en 2013 certains cinémas Suédois ont eu l’excellente idée de faire passer le Test de Bechdel aux films qu’ils projetaient, impossible de ne pas revenir sur toutes ces héroïnes fictives ou bien réelles qui ont jalonné cette année passée.
Rien que dans nos salles obscures, il a en effet été prouvé à plusieurs reprises qu’avoir un personnage féminin de premier plan pouvait désormais être synonyme de succès, (Gravity, The Hunger Games : Catching Fire, Frozen) de quoi pouvoir appréhender un peu plus sereinement les projets à venir et espérer encore plus de films de ce genre.
Comment expliquer le succès de Gravity, avec à son bord une actrice de grand talent mais dont la carrière est malheureusement loin d’avoir été mirobolante, et un scénario qui n’est ni plus ni moins qu’une allégorie géniale sur les affres de la maternité ? Et pourtant il est en passe de remporter bon nombre d’Oscars (du moins je l’espère) et ainsi peut être ouvrir la voie à des films tout aussi ambitieux et mettant en valeur des héroïnes dignes de ce nom.
Une petite pensée aussi pour Mako Mori, l’héroïne de Pacific Rim. Bien que je n’ai pas aimé ce film dans son ensemble (sans le détester non plus), il faut bien reconnaître que sa présence m’a vraiment fait plaisir et l’interprétation de Rinko Kikuchi y est pour beaucoup. En fait c’est elle la véritable héroïne, et non pas tous ces gars super musclés, ces méchas gigantesques et ces monstres qui ne vaudraient pas une conso gratuite au karaoké du coin.

Une autre héroïne marquante de 2013 s’appelle Angelina Jolie. On peut penser ce que l’on veut de cette actrice mais son combat contre le cancer avec sa double mastectomie par prévention (étant porteuse du gène BRCA1 qui accroît le risque du cancer du sein et dont sa mère et sa tante, porteuses du gène sont décédées) est un vrai acte de courage et un bien beau message qu’elle a partagé dans les colonnes du New york Times afin d’aider toutes celles qui se retrouvent dans la même situation.

Les comics ont également eu droit à une envolée salutaire notamment chez Marvel (et ça ne fait que commencer) avec deux séries qui ont marqué les esprits : X-Men et Fearless Defenders. L’une continue et l’autre s’arrête, cela prouve du reste que des efforts sont toujours faits pour séduire un lectorat féminin. Ceci-dit il faut toujours continuer à lorgner du côté des éditeurs indépendants pour assouvir son intérêt envers des personnages féminins de qualité.

En ce qui concerne les série TV, outre Orange is the New Black dont j’ai déjà parlé, 2013 aura été une année particulièrement difficile pour Arya (mon personnage préféré dans Game of Thrones) alors que Korra continue ses aventures pour mon plus grand bonheur. Je suis aussi tombée en amour pour la série Lost Girl, qui n’est pas nouvelle mais qui a la particularité de nous offrir une héroïne bisexuelle qui s’assume pleinement tout en lorgnant dans le fantastique à la Buffy. Cette série n’est pas exempte de défauts mais mon côté fangirl les balaye facilement d’un revers de main pour mieux me focaliser sur le couple Bo/Lauren, de quoi faire passer les longues soirées d’hiver d’une manière plus agréable.

2/ Et du côté des LGBT ?

Et bien le moins que l’on puisse dire c’est que l’année 2013 fut un véritable ascenseur émotionnel, à commencer par nos amis de chez DC avec l’annonce de l’embauche de l’affreux jojo Orson Scott Card, la demande en mariage de Batwoman à Maggie puis son rejet par Dan Didio et consort avec comme excuse une théorie selon laquelle les héros des New 52 n’ont désormais pas droit au bonheur, c’est à dire au mariage. Ce malheureux épisode engendra ce qui pouvait arriver de plus dramatique pour notre héroïne, l’abandon de la série par ses scénaristes et surtout celui qui avait tant fait pour la rendre aussi merveilleuse depuis 2009. Drama, drama, drama.
Heureusement, Gail Simone nous remonta un peu le moral en faisant d’Alysia Yeoh, la colocataire de Barbara Gordon le premier personnage transgenre issu d’un comic mainstream, tout en donnant son avis sur le Batwoman Gate.
C’est tout naturellement vis à vis de la concurrence que nos yeux allaient chercher un peu de réconfort, tout d’abord grâce à Archie Comics et son vaillant Kevin Keller qui a remporté un GLAAD Award tout en embrassant son premier boyfriend sous le regard médusé de l’assistance, ou comment la fiction aime se jouer de la réalité.
Et comment ne pas parler de Marvel et de ses séries Fearless Defenders et Young Avengers avec pour la première un baiser d’anthologie entre Annabelle et Valkyrie, et pour la seconde se qui va s’avérer au final être la première équipe de super héros totalement LGBT à en croire le dernier épisode (et oui, encore une formidable série qui s’arrête) sorti début janvier.

Ascenseur émotionnel également lorsqu’il s’agit de regarder la série TV Orange is the New Black (décidément !) et son héroïne Sophia Burset, divinement incarnée par Laverne Cox qui devient la première actrice trans afro-américaine a avoir un rôle de premier plan dans une série télévisée… et d’un autre côté Jodie Foster aura mis plusieurs décennies à faire son coming-out, un beau gâchis compte tenu de son statut et de ce qu’elle aurait pu transmettre pour aider l’opinion dans l’acceptation des droits LGBT. Je suis pour le droit à la vie privée bien sûr, mais je pense aussi qu’une célébrité doit se servir de ce « pouvoir » pour faire passer certains messages en faveur des minorités, d’autant plus si elle en fait partie.

Et si contre toute attente c’était dans le rap que nous allions trouver notre hymne à la tolérance ? Macklemore et Ryan Lewis se sont illustrés avec leur morceau Same Love, dont le refrain interprété par Mary Lambert me donne toujours autant d’émotion.

 

1/ La véritable héroïne de 2013 c’est elle

602105_156682844493788_99037787_n

Sans vouloir parler de politique (de toute manière vous vous doutez bien dans quel panier je me situe hein ?) mais plutôt d’égalité des droits, le fait est que Christiane Taubira a réussi ce que nul autre n’était parvenu jusqu’à maintenant dans notre pays : nous donner l’opportunité de jouir des mêmes dispositions que les couples hétéro, ainsi que de garder la tête haute en ces temps bien obscurs.
Bien sûr un (très) long chemin reste à parcourir mais ce que je retiendrai d’elle c’est son combat, sa détermination au sein d’un débat houleux et parfois même nauséeux, son éloquence aussi, digne d’une femme de culture et d’une grande humanité.  Pour tout ce qu’elle a fait pour nous tout au long de cette année mouvementée, elle méritait bien la première place dans ce classement.

1 commentaire

Classé dans Mood of the day

Une réponse à “Le bilan 2013 du TLGB (Yeah !) 3ème Partie

  1. moonworld82

    Merci d’avoir parlé de X Men, Fearless Defenders et Young Avengers, ces séries sont excellentes! C’est une honte que les deux dernières aient été arrêtée d’ailleurs, d’autant que la fin de Fearless Defenders est bien précipitée…:/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s