Nous sommes les comics


A une époque où l’on se permet de basher sans scrupule et de menacer de viol une éditrice aussi respectable que Janelle Asselin (parce qu’elle a « osé » émettre son avis sur la couverture du reboot -du reboot- des Teen Titans dans un article publié chez CBR avec un titre qui ne laissait aucun doute sur son point de vue : Anatomy of a bad cover) et où certains sites spécialisés toute nationalité confondue ne réagissent où ne condamnent aucunement de tels propos sous couvert de cette sacrée liberté d’expression dans leurs espaces réservés aux commentaires, je me demande parfois pourquoi je continue à promouvoir un médium dont une grosse partie s’acharne à se tirer des balles dans le pied en se conduisant comme un adolescent qui cache ses magazines porno sous son matelas.

BOOBS

Don’t judge a book by their boobs

 

Tout d’abord Janelle Asselin ce n’est pas n’importe qui. Ce n’est pas une vulgaire blogueuse qui comme moi fait son petit caca nerveux de temps en temps ou qui tente de se faire remarquer en brandissant le lourd étendard du féminisme dans le monde impitoyable de la communauté geek US adepte des cosplayeuses vêtues de jupettes ras la touf et des couvertures de Guillem March (oui ça faisait longtemps pas vrai ?).

Asselin a travaillé comme éditrice chez DC Comics. Elle a bossé pendant trois ans sur des titres comme Birds of Prey, Detective Comics, Batwoman, Hawkman et Batman, et a ensuite été embauchée par Disney en tant qu’éditrice de magazines pour enfants. Elle a été découverte par Mike Marts (qui lui même a découvert Guillem March, comme quoi la boucle est bouclée) un grand nom de l’édition reconnu et apprécié de tous, et qui a vu en elle son professionnalisme et sa grande maîtrise du sujet, puisqu’Asselin a également travaillé chez Newsarama et Fangoria Comics

Alors lorsque Janelle Asselin émet son avis sur cette couverture dessinée par Kenneth Rocafort (qui au passage est un artiste très talentueux avec un style original vraiment intéressant), c’est avant tout en tant qu’éditrice, c’est à dire en tant que professionnelle d’un secteur dont elle connait très bien le marché. D’ailleurs, pour en rajouter une couche, on peut citer aussi le fait qu’elle est l’auteure d’une thèse dont le thème est l’augmentation des ventes de comics auprès du public féminin…
Ce que critique dans son article Asselin, ce ne sont pas uniquement les boobs siliconés de Wonder Girl qui est supposée être une adolescente, mais c’est surtout le fait que pour relancer un titre dont la médiocrité du scénario est de notoriété publique, on aguiche le lecteur par la plastique de rêve d’une adolescente, dessiné par un artiste qui a déjà bien su jouer des formes totalement hallucinantes de l’une de ses consœurs (qui elle par contre est une femme, majeure, bien que ce ne soit pas pour autant une raison de l’érotiser à outrance), j’ai nommé bien sûr Starfire dans Red hood and the Outlaws.

4e1196fe578fd3d747bf2cf601e3e0c6

Oui oui, moi aussi je veux la même à la maison, les effets pyrotechniques en moins

 

Quelque part cette fameuse couverture des Teen Titans comporte un message subliminal qui doit être le suivant : « Jusqu’à maintenant on a fait de la merde, voyons si l’on peut continuer à vous prendre pour des crétins en titillant vos hormones mâles« . Et c’est bien cela que tente de nous expliquer Janelle Asselin, d’un point de vue éditorial, cette couverture est une sombre erreur car hormis les pare-chocs de Wonder Girl rien ne nous donne envie de jeter un oeil sur le reboot -du reboot- des Teen Titans.

C’est quand même terrible de voir que nous sommes en 2014 (si si !) et que pour les grands pontes de DC Comics nous sommes encore à fantasmer sur des adolescentes à peine sorties de la puberté comme au bon vieux temps des comics Image dans les années 90 (Gen 13 addict levez la main !). Jim Lee et Dan Didio ont bien raison de se faire plaisir, à leur place je ferai peut être la même chose qui sait (non c’est pas vrai, je mettrai des Folles Furieuses partout !).

Mais de là à réagir aussi négativement de la part de certains lecteurs, et bien moi ça me fout les boules. Je vais même finir par avoir honte d’appartenir à cette communauté. Car qu’on le veuille ou non, les comics sont un reflet culturel de notre société et si ce médium est de plus en plus gangrené par ce qu’il m’est le plus difficile de supporter à savoir le racisme, le sexisme et l’homophobie, à quoi bon continuer à se battre surtout si les éditeurs ne font pas d’effort ? Quand on regarde du côté de chez Marvel, on ne voit jamais de pétasses sur leur couverture. Qui plus est, le nombre de titres avec des héroïnes au premier plan n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui : Black Widow, She-Hulk, Captain Marvel, Elektra, Ms. Marvel sans compter X-Men et bientôt Storm… La Maison des Idées a bien plus de respect pour ses lectrices -et ses lecteurs tout court- qu’un DC qui s’entête à racoler à coup de couvertures affriolantes (les futures Bombshell cover en sont un exemple évident, l’année prochaine on aura droit à des Bombshell 3D!).

3789205-storm_1_ibanez_cover

On notera quand même la différence entre une cover Made in Marvel et une de chez DC

 

Heureusement, face à cet état des lieux pas vraiment glorieux, la résistance s’organise, et c’est la où je voulais en venir depuis le début.
C’est une erreur de penser que le marché des comics est uniquement centré sur un lectorat constitué d’hommes blancs hétérosexuels. Bien sûr, les lecteurs et les lectrices de ce blog pétillant (qui vient de fêter quasiment jour pour jour ses 4 ans, youhou !) savent que ce n’est pas le cas. Mais pour ce que l’on appelle le grand public, celui qui découvre l’univers merveilleux des super héros grâce aux films Marvel, Sony, Fox, Warner et compagnie, il n’est pas évident qu’il prenne pleinement conscience de toute la diversité d’une telle industrie.
Même les plus à même d’en parler en analysant le phénomène des super héros au cinéma se plantent parfois carrément, comme ce journaliste de Libération qui n’a pas peur de qualifier les héros en collant de fascistes… non c’est pas tout les jours facile, comment voulez-vous qu’on y arrive entre tout ?

Et pourtant Dieu (où Hera, c’est comme vous le sentez) sait que depuis des temps immémoriaux (c’est à dire une centaine d’années), la bande dessinée américaine a évolué, grandit, s’est façonnée grâce à diverses catégories de personnes : des femmes, des noirs, des juifs, des gays, et que les meilleures histoires et les personnages les plus iconiques sont le fruit de cette diversité (Superman n’en est-il pas le plus bel exemple ?).
De même, vouloir faire croire que le lectorat des comics ne se limite ou ne concerne qu’un pan de l’humanité est une belle idiotie. Je doute que la totalité des lecteurs soient ravis de voir Cassie Sandsmark avec des implants mammaires. C’est un exemple comme un autre et bien sûr j’en ai des centaines dans mes tiroirs.

En leur temps, Stan Lee et Jenette Kahn avaient très bien compris que toucher les différentes catégories du public ne pouvaient qu’être bénéfiques pour leur maison d’édition respective, je pense bien évidemment au public féminin parce c’est le domaine qui m’intéresse le plus, mais je sais qu’il en est de même pour les autres catégories de lecteurs.

De nos jours, à l’ère de l’Internet, des blogs et des réseaux sociaux, nous sommes tous capables d’émettre notre avis avec plus ou moins d’intelligence (et je me mets bien sûr dans le lot) concernant un certain état des lieux sur la diversité et la place des minorités dans l’industrie des comics.
Depuis quelques semaines, et suite à ce qui est arrivé à Janelle Asselin (et c’est surement la goutte d’eau qui a fait déborder le vase) un Tumblr a vu le jour se proposant de collecter tous les témoignages qui font que ce médium est d’une richesse et d’une variété trop souvent cachée. Ce Tumblr s’appelle tout simplement We Are Comics et réuni auteurs, artistes, éditeurs, lecteurs, hommes, femmes, noirs, blancs, hétéros ou gays, bref toutes les personnes qui se sentent concernés à vouloir montrer le vrai visage de ce médium.
Parce que voilà, nous sommes en 2014 (j’y tiens) et nous sommes encore en train de devoir nous battre pour ce genre de considération ce qui est je trouve une sacrée perte de temps.

tumblr_n4v7s8r5yq1ta7vmvo1_1280

L’équipe de Fantagraphics, qui publie notamment Love & Rockets

 

Cette diversité devrait être une évidence et la qualité des comics qui en découle devrait être beaucoup plus mise en valeur, au lieu de mettre continuellement le paquet sur des effets d’annonces à coup de décolletés dignes de Zenescope (avec eux au moins, on sait où l’on va) et SURTOUT réagir aussi violemment et irrespectueusement vis à vis d’une personne qui s’exprime sur le fait que ce médium a un vrai problème de fond.

8 Commentaires

Classé dans Mood of the day

8 réponses à “Nous sommes les comics

  1. Je dois probablement être un peu con mais après une lecture studieuse de ton article, je n’ai toujours pas compris à quoi sert ce Tumblr. Les couvertures sexualisées, c’est le mal(e) !! Ça j’ai compris… mais à quoi sert We Are Comics ?

    • Es-tu allé y faire un tour ? C’est un site qui montre à quel point les lecteurs et ceux qui produisent les comics sont issus de genre et d’origines différentes, et que les comics sont fait pour tout le monde, pas uniquement pour une catégorie de personnes comme certains éditeurs ont encore tendance à le penser. C’est une belle initiative où tout le monde peut raconter sa propre expérience vis à vis de son attachement pour ce médium et montre ainsi que la communauté des fans de comics est constituée d’individus bien plus diverses et avec des rapports beaucoup plus complexes envers cette industrie qu’on ne le suppose.

  2. Julien Lordinator

    Le fait que DC fasse le trottoir avec certaines de ces couvertures (Et même avec le contenu, la Starfire-nympho ou Catwoman que l’ont dessape à la première occasion en sont aussi des bons exemples) depuis le début des New 52, particulièrement avec les séries typé « ado » ce n’est pas vraiment une nouveauté et pour être honnête, je n’ai pas eu besoin de l’article de Jannelle Asselin pour m’en rendre compte, elle a un peu enfoncé une porte ouverte… Enfin bon ça c’est mon avis personnel.
    Très honnêtement, ce qui m’a le plus dérangé dans l’article de Assellin, ce n’est pas les seins de Wonder Girl (Mettre des gros seins sur une couverture, ça marché quand j’avais 15 piges, aujourd’hui, ça ne me touche plus, sinon je serai abonné aux publications Zenescope !), non ce qui m’a dérangé c’est le pointillisme poussé à l’extrême de sa critique, pointillisme d’éditeur du coup, où elle en vient à la fin à dire un peu n’importe quoi « Oui mais du coup, si la petite fenêtre bleue sous Robin est une porte, la perspective est fausse ! », « Et si Rocafort a mis sa signature en couleurs flashy entre les jambes de Wonder Girl, c’est pour détourner l’attention du lecteur ! »… Je ne suis pas, très franchement, convaincu de ces arguments, ça ressemble plus à du « Cherchage de petites bêtes » qu’à autre chose, malgré tout le respect que j’ai pour le boulot de Asselin, je trouve que là, elle exagère.

    J’avais déjà critiqué son article, de manière plus générale j’avais surtout critiqué cette mode de confié un article ou une review d’un média geek populaire à une femme en sachant pertinemment que ça va déclenché une avalanche de propos agressifs et du coup, une avalanche de clics pour le site en question, et ça marche : L’article de Asselin sur CBR, j’ai dû le lire au moins 6 fois… Je suis un mec, fan de comics, je suis passionné et donc ma réaction était passionnée, ça n’excuse rien, je m’en rend bien compte mais même si moi je n’aurais jamais eu ce genre de propos, je ne vais pas dire que j’approuve leur réaction, mais je la comprend : Quand on a un truc méchant à dire, autant le dire sur internet, c’est anonyme, sans dangers et totalement gratuit.
    Ce que je veut dire par là, c’est que les menaces dont elle a fait l’objet sont intolérables, c’est un fait, certes elles sont blessantes pour la personne qui en ai la cible, mais quand je lis qu’une personne a était victime de ce genre de menaces sur internet, ça me rappelle ce qu’à dit un jour le dessinateur Mark Brooks (Dans une interview donné à Comic Box je crois) qui lui même avait fait l’objet de menaces de mort ( -_- ) lors de sa reprise des X-Men, son style de dessin étant sujet à discussion (Moi j’adore !) : « La quasi-totalité des gens qui vous menacent ou critiquent sur internet n’auront jamais les couilles de venir vous le dire en face. » et c’est un fait, si demain Janelle Asselin se pointe à une convention, PERSONNE n’aura le courage d’allez la voir et de lui dire ce qu’il a pensé de son article, personne !
    Donc il ne faut, de mon point de vu, pas trop prendre ça au sérieux, je sait que c’est difficile, surtout quand ça touche à l’intégrité physique (Je suis bien placé pour en parler) mais il ne faut pas se prendre la tête pour ça, ce ne sont que des mots, même si les mots font mal, ce ne sont que des mots.

    Oui les comics est un média qui fédèrent de plus en plus de catégories de personnes différentes mais il ne faut pas oublier qu’il y a des cons partout, et c’est surtout ceux là que l’ont voit, car ce sont les plus voyants, UNE SEULE menace de viol restera très certainement plus dans les mémoires que 10 000 compliments sur le travail et la carrière de Janelle Asselin et dans le fond je trouve que c’est ça le plus grave : Ont s’attache plus à ce que pense les cons qu’à ce que pense les gens intelligents, Frédéric Dard disait « Les cons ne perdent jamais leur temps, il font perdre celui des autres », et moi ce qui m’énerve dans cette histoire c’est ça, ont perd notre temps à parler d’abrutis alors que l’ont pourrait d’autre chose !
    Les modérateurs des sites sur lesquels apparaissent les menaces n’ont qu’à faire leur boulot et surveiller et supprimer les commentaires insultants, mais je (On ?) est pas dupes, laisser les menaces et insultes visibles attirent le chaland et donne du clic (Et donc du fric) au site où elles sont publiées.
    Donc mon message c’est ça : Vous, les filles, quand ont vous proposent de pouvoir vous exprimer sur un sujet qui vous tient à cœur, méfiez vous de où et pourquoi ont vous le demandes : Une critique sur la sexualisation des personnages féminin, sur le blog où l’on est en ce moment, ça passera, se sera écouté, lu et débattu dans le calme, par contre sur CBR, ça sera le bordel, pourquoi ? Parce que c’est l’effet voulu, tout simplement…
    Alors oui, publié sur un petit blog, ça donne moins de visibilité qu’un gros site comme CBR, mais la propension à trouver plus de cons (Et des modos compétents…) sur CBR est aussi plus importante… Après il faut faire des choix, intelligence (Peu de retours) ou connerie (beaucoup de retours) ?

    Pour finir, je rappelle quand même que DC avant les New 52 avait beaucoup moins de couvertures racoleuses… Qu’avant les New 52 je n’était pas autant pro-Marvel qu’aujourd’hui, bah oui, j’ai plus 15 piges messieurs de chez DC…

    Note : Sinon We Are Comics c’est bien, c’est pour les auteurs, artistes, éditeurs, lecteurs, hommes, femmes, noirs, blancs, hétéros ou gays bla bla bla et tout et tout… Et les monstres ? Bande de racistes, tiens !

    • Janelle Asselin a quand même reçu des menaces à son domicile (car certains petits malins ont réussi à trouver son adresse perso et l’ont balancé sur le net) et s’est même fait piraté son compte bancaire !
      Alors quand tu dis que personne ne viendra lui chercher de vrais ennuis je n’en suis pas si sûre, je pense que les gens sont capable de tout.
      Le point positif c’est que CBR vient de complètement remanier son forum de discussion grâce à cette histoire : http://www.themarysue.com/comic-book-resources-new-forums/

      • Julien Lordinator

        Je pense surtout que ce ne sont que des comics et que s’enflammer autant pour ça et signe d’un sérieux désordre mental, surtout que ça concerne la couverture pourrie d’un comic pourri…
        Non là, sa critique a juste servie de prétexte à un lynchage bête et méchant. De plus, balancer son adresse ou pirater son compte bancaire dans le fond ça n’a rien de dangereux, ont peut le faire cacher derrière un ordinateur…

  3. A reblogué ceci sur La racine des motset a ajouté:
    « De même, vouloir faire croire que le lectorat des comics ne se limite ou ne concerne qu’un pan de l’humanité est une belle idiotie. » Exactement, et en tant que lectrice de comics, voir une adolescente avec des seins (mais surtout un ventre) pareil ne me donne absolument pas envie de me pencher sur l’histoire.

  4. moonworld82

    Décidément, DC s’enfonce de plus en plus dans la médiocrité avec son New 52. C’est quand même malheureux pour une maison d’édition de cet acabit! J’espère qu’ils finiront par s’en rendre compte et rectifier le tir…:/

    Sinon, Il bien évidemment intolérable qu’une éditrice reçoive des menaces de viol car elle a posté son avis sur un site spécialisé et que celui-ci ne plaît pas à une partie des lecteurs de comics. Je pense que tout cela relève de la responsabilité des modérateurs qui laissent de tels commentaires visibles et ne font pas leur boulot à savoir : modérer.

    Je pense qu’elle aurait également tout intérêt à porter plainte contre les auteurs de ses menaces car il devient particulièrement pénible de constater que certains vont de plus en plus loin dans la violence verbale et se croient tout permis sous couvert d’anonymat bien au chaud derrière leur PC.
    Je pense que la liberté d’expression a ses limites quand il s’agit de menaces, diffamations et insultes à caractère racistes, homophobes, sexistes…faut-il rappeler que ces faits constituent des délits pénalement punissables?

  5. Bardamu

    En même temps, je m’attendais à pire au niveau de la couverture. Par contre menacer de mort Janelle Asselin pour avoir donné son avis dessus, là c’est vraiment disproportionné. En plus, ils prennent pas de risque ces types là en restant leur cul vissé sur leur siège, derrière leur écran à insulter, menacer cette dame : quel courage, j’en suis ébahi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s