Salon BD de ST Gaudens : V par David Lloyd


DSCN8008

Je ne pouvais définitivement pas rater cet événement, une séance du film V pour Vendetta suivie d’une généreuse intervention de David Lloyd, organisée par un festival de Bandes Dessinées à la fibre comics dans l’enceinte d’un cinéma impressionnant par sa proximité et sa diversité (en effet, le cinéma Le Régent de Saint-Gaudens est un complexe à échelle humaine offrant dans ses lieux bien plus qu’une projection, et avec un réel contact envers le spectateur, bref tout ce dont à quoi j’adhère).

La question était de savoir si je pouvais filmer cette fin de séance, afin de partager avec vous ce moment si précieux. Et bien je n’ai eu aucun problème, et je tiens d’ailleurs à remercier Thierry Mornet pour son hochement de la tête amical lorsque je lui ai présenté de loin mon appareil photo en lui faisant de grands gestes.

C’était la seconde fois que je voyais ce film réalisé par l’australien James McTeigue et produit par le duo Wachowski, la première fois dans un cinéma, projeté en 35mm qui plus est, de quoi me faire verser une petite larmichette quand on connait mon attachement viscéral à cet art désormais pratiquement disparu qu’est la projection en pellicule argentique… (oui, je suis une vieille radasse et j’assume totalement !)

Tout de suite après la projection, comme si ils nous attendaient, David Lloyd accompagné de Thierry Mornet en fin traducteur engagèrent un débat sur la genèse du comics, mais également sur son appréciation personnelle de l’adaptation du scénario d’Alan Moore par les hautes sphères d’Hollywood, qui contre toute attente est loin d’être négative.
Le dessinateur, et éditeur avisé, ne manque pas non plus de faire la promotion de sa revue numérique Aces Weekly, vantant les mérites de l’édition exclusivement numérique, et lorsque tout cela est traduit par Thierry Mornet en personne, lui même responsable de Delcourt Comics, je vous jure que ces propos ont une saveur toute particulière car j’imagine que le traducteur n’a pas forcément le même point de vue que l’intéressé…
David Lloyd fera également le lien entre le propos de Moore avec lequel il est complètement d’accord et solidaire, et ce qui se passe actuellement en France d’un point de vue politique et idéologique. Il déclarera d’ailleurs à plusieurs reprises à quel point il est fier d’avoir participé à V pour vendetta qui est pour lui une version actualisée de 1984 de George Orwell.

Mais autant vous laisser regarder tout cela dans ces 2 vidéos, dont la deuxième à mon grand désespoir est pourrie tant l’image est floue…
Il en reste le son, qui est quelque part le plus important compte tenu du message à transmettre par cet auteur (je vais vous dire, après une demi-heure de vidéo nette, les 15 min qui restent sont du même acabit, j’en suis navrée mais à ce niveau l’audio est bien le plus important non ? On est bien d’accord…)

Ce fut donc, vous pouvez bien l’imaginer, pour moi un moment très marquant et très intéressant que j’ai le plaisir de vous faire partager.

1 commentaire

Classé dans Mood of the day

Une réponse à “Salon BD de ST Gaudens : V par David Lloyd

  1. Grisshka

    Merci de nous faire partager ce moment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s