Comics Unmasked, Art and Anarchy in the UK


Dans la vie il faut savoir se faire plaisir, et vu que je suis une grande amatrice de livres qui retracent l’histoire des comics quelque soit le domaine (généraliste, ou plus ciblé), je ne pouvais pas passer à côté de celui-ci, d’autant plus que je ne pourrai pas me rendre à l’exposition dont il fait intégralement référence et qui se tient en ce moment et jusqu’au 19 Août à la British Library de Londres.
Je voulais en savoir plus sur ces comics made in UK et sur leur histoire. Bien sûr je connaissais quelques magazines emblématiques tels que The Daredevils et 2000AD, sans parler des auteurs britanniques qui ont révolutionné en quelques décennies l’industrie des comics aux Etats Unis par leur génie, caractérisé par ce savant mélange d’audace et d’anticonformisme, je ne vais pas vous les citer car vous les connaissez aussi bien que moi (sinon plus). Et puis il y a pour moi bien sûr AARGH, ce brûlot salvateur érigé par Alan Moore et qui témoigne sans conteste d’un mouvement contestataire en lutte contre l’ordre établit d’une époque, celle de Margaret Thatcher.

Comics Unmasked Art and Anarchy in the UK a justement été créé pour nous rappeler à quel point la bande dessinée britannique (et avant cela les illustrations de presse) a toujours voulu tenter de faire réagir son lectorat par la gravité ou la subversivité de ses propos, et ce  dès la moitié du 19ème siècle avec le conte de Mr Punch (adapté plus tard par Neil Gaiman et Dave McKean en 1994), ainsi que The Illustrated Police News détaillant les faits divers sordides dont le plus célèbre reste la série de meurtres commis par Jack l’Eventreur (que reprendront Alan Moore et Eddie Campbell en 1999).
Dans les années 50 l’Angleterre connu la même vague de censure qu’aux Etats Unis envers les comics horrifiques, une exposition itinérante organisée par la National Union of Teacher sensibilisait en 1954 les enseignants et les parents d’élèves sur les dangers de telles lectures.
Dans les années 70, des revues telles qu’Action étaient capable de faire l’apologie de l’hooliganisme, tandis qu’en 1986, Alan Moore et Kevin O’Neill étalaient une bonne dose d’horreur et de crucifixion dans Tales of the Green Lanterns #2….
Dans ce livre extrêmement bien documenté, les exemples sont légions et classés au sein de six chapitres bien distincts, chacun décrivant leur thème des origines du 9ème art made in Britain à aujourd’hui. On a donc le plaisir de retrouver des séries cultes telles que Tank Girl, Judge Dredd, The Ballad of Halo Jones, Kick ass, Slaine, Modesty Blaise… Et découvrir des titres identitaires et contestataires tels que Heröine, You are Ronald Reagan, Riot, The Trials of Nasty Tales…

Bref, au cas où vous ne l’auriez pas compris ce livre est un petit bijou et il se destine je pense à devenir une véritable référence en la matière. Sachez que j’ai omis beaucoup d’aspects de cet ouvrage volontairement, le dernier chapitre relatant notamment de la déstructuration des illustrations qui tentent plus à de l’art contemporain… non mais je vous le dis ! Il y a tellement de choses dans Comics Unmasked !

Je vous laisse donc un petit aperçu afin que vous puissiez vous rendre compte pleinement de la qualité de ce livre, et vous conseiller de l’acheter si le sujet vous intéresse.

Mise à jour du 24/06/14 :

Je viens de trouver un petit reportage concernant l’expo, mise en ligne par Euronews (que je regarde quand je me lève pour aller bosser très tôt le matin…) de quoi vous conforter dans l’idée que si vous avez l’occasion, allez visiter cette exposition !

De renommée internationale, la British Library, haut lieu de la connaissance, s’intéresse pour la première fois au “neuvième art”, autrement dit la Bande dessinée.
Son exposition, “Comics Unmasked : Art and Anarchy in the UK” est destinée à montrer la BD son un jour nouveau et l’influence des dessinateurs britanniques sur la scène internationale.
L’expo évoque bien sûr la BD moderne comme Preacher, Judge Dredd, ou Sandman, mais revient sur des siècles d’histoire méconnus.
Paul Gravett, commissaire de l’exposition :
“Cette exposition remonte jusqu‘à 1470 avec une incroyable bible populaire qui raconte l’histoire de la bible sous forme de dessin. Il y a des monstres, des anges, des démons, des couleurs vives voire criardes, ça pourrait probablement être publié aujourd’hui, en fait la Grande-Bretagne a été à l’avant-garde des livres de bandes dessinées depuis des siècles.”
La BD britannique a de tout temps été subversive. Du sexe à la violence en passant par le pouvoir, la politique,… à travers ses héros aux multiples visages, elle permet de saisir l‘évolution de la société, les changements de valeurs.
Paul Gravett, commissaire de l’exposition :
“La Bande dessinée, c’est très dangereux, des tests ont été menés par le Pentagone qui a découvert que le meilleur moyen de faire passer efficacement des messages aux militaires, c‘était par le biais de la BD, et non pas par de simples textes ou par des textes avec photos, que c‘était le meilleur moyen d‘éduquer ou d’influencer la pensée des gens. Et ça marche parce que lire une BD implique les deux parties du cerveau et vous demande une lecture active. Ce n’est pas comme regarder un film ou un show télé, vous devez donner vie à la BD”.
Le dessinateur du célèbre roman graphique, “Watchmen”, un classique récompensé en 1988 par le prix Hugo, Dave Gibbons, rend hommage au travail de la British Library :
“Pour moi qui ne me souvient même plus depuis combien de temps je travaille dans la BD, c’est fantastique de voir la prestigieuse British Library consacrer autant d’espace à cette exposition.”
“Comics Unmasked: Art and Anarchy in the UK”, à découvrir jusqu’au 19 août à la Bibliothèque nationale duRoyaume-Uni à Londres.
Comics Unmasked page

Copyright © 2014 euronews

 

2 Commentaires

Classé dans Book of the day

2 réponses à “Comics Unmasked, Art and Anarchy in the UK

  1. J’imagine que ce magnifique ouvrage est anglophone ? :S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s