Anatomie d’une héroïne


Lorsque que Wonder Woman a été annoncée pour faire partie du casting de Batman V Superman : Dawn of Justice (qui ne s’appelait d’ailleurs encore pas comme ça, à l’époque) j’étais à la fois très enthousiaste et craintive face à cette annonce : Qui allait l’incarner ? Quelle importance allait-elle avoir dans ce film ? Allait-elle être une nouvelle fois la risée des médias, et voir son rôle pourtant crucial dans la représentation des héroïnes de comics de premier plan (ou des héroïnes de comics tout court ?) être encore minimisé ?
Au fil des mois je me suis bien gardée d’émettre un avis supplémentaire concernant le casting de Gal Gadot qui selon moi ne correspondait pas du tout à l’image que je me faisais de Wonder Woman. Trop chétive, trop sexy, trop mainstream, bref, aux antipodes de mes modestes aspirations, un avis qui soit dit-en passant correspondait aussi à celui de nombreux spécialistes de l’héroïne.

Et puis aujourd’hui, SDCC oblige (et j’espérais quand même qu’elle pointe le bout de son lasso doré le temps de ce fameux week-end, j’aurais bien été déçue sinon, et cela m’aurait d’autant plus conforté dans l’idée que Wondie était considérée comme un personnage mineur dans ce film), en ce jour de grâce nous fût enfin montré la comédienne dans le costume de notre fière amazone.

35479_313440702150528_3218414097210286057_n

This is Themyscira !

Et là, l’internet a totalement vrillé.

J’ai eu beaucoup de mal à cliquer sur cette image, parce que j’en attendais beaucoup, et depuis très longtemps (genre une trentaine d’année, pas grande chose quoi), cette raison pour laquelle j’avais tellement peur d’être déçue. Et bien sûr je le fus quelque part. Quand on a un idéal, et que quelqu’un vous en impose un autre, on est forcément réfractaire. Il n’y a pas de mauvaise foi dans mes propos, juste ma version de Wonder Woman face à celle de Zack Snyder.

Et puis au final j’ai cliqué, j’ai cliqué… et j’ai vu, Gal Gadot ok bien sûr, mais également une femme fière, forte et déterminée dans un environnement inhospitalier, avec le regard digne d’une Amazone, le genre de visuel qui donne envie d’en savoir plus, qui donne envie d’en connaitre d’avantage sur Wonder Woman.
Car en regardant cette première image voilà ce que j’ai surtout envie de retenir (et si il le faut la version live démontera tout ce que je suis sur le point d’annocer ! Allez, prenons le risque !) par le biais de ce premier visuel, c’est que nous avons bel et bien le respect des codes (la tiare, le bustier, l’insigne en forme d’aigle, les bracelets-avant bras en métal, le lasso et dans une moindre mesure l’épée, jusqu’au cuissardes, vraisemblablement munies de talons… et c’est là que le bât blesse.) de quoi alimenter une première iconographie cinématographique digne de ce nom vis à vis d’un personnage tant attendu au regard de ses deux acolytes maintes fois adaptés au 7ème art.

Alors pour reprendre plus en détail les parties de ce costume que je suis allée récupérer sur l’excellent site de Tim Hanley qui nous donne également son analyse, voilà où nous en sommes :

gadotww1

Bon alors j’ai énormément de mal avec ce visage, qui me rappelle tant celui d‘Adrianne Palicki, et du coup ses récentes et très oubliables expériences télévisuelles allez savoir pourquoi… La tiare est loin d’être la plus réussie, j’aurais en effet souhaité quelque chose de plus simple, plus archaïque et moins travaillé, plus brut, ici malgré l’étoile, il y a quelque chose de reptilien qui ne correspond pas avec le personnage.

gadotww2

Le bustier est par contre l’une des plus belles pièces correspondant et intégrant l’imagerie de notre héroïne. Avec un design de prime abord assez proche de la version New 52 , le côté fonctionnel a la part belle avec cette lanière entourant son buste et pouvant supporter un glaive digne des plus féroces des Amazones.

gadotww3

Comme le laissait entendre quelques rumeurs, la jupe antique est belle et bien présente sur ce costume est c’est une bonne chose ! Elle semble être en cuir et d’une couleur brunâtre et non pas bleue, mais il faudra attendre un autre visuel du costume pour confirmer cela. Je serais assez déçue si il n’y avait pas de bleu, l’absence d’étoiles je peux comprendre car elles sont inutiles dans cette version du personnage et difficilement justifiables.

gadotww4

Les codes sont respectés ! Nous avons le lasso (est-il de vérité ?) et les bracelets/avant-bras suivant les versions (sont-ils à l’épreuve des balles ? Le symbole de la force des Amazones ? Ont-ils une véritable signification où sont-ils là juste pour donner un côté un peu plus bad-ass ?) qui se terminent par une touche de cuir vraisemblablement positionné sous le métal. L’épée est d’apparence très simple et peu travaillée (contrairement à la tiare), rajoutant un aspect brut de décoffrage supplémentaire qui dégage déjà de l’ensemble.

gadotww5

Des cuissardes ! Avec des talons ! Mais qu’ont-ils tous à vouloir mettre des talons (même compensés comme c’est le cas ici) aux chaussures de nos héroïnes ??? A défaut d’être pratique est-ce vraiment utile ? Je ne sais pas combien mesure Gal Gadot (si elle a été mannequin elle doit être assez grande j’imagine) mais si elle n’est pas assez grande pour éviter ce genre d’accessoire stupide c’est quand même bien dommage ! C’est complètement irréaliste, on ne peut pas se battre et courir avec des talons comme ça bordel.
Les jambières me font penser à celles que portait Leonidas dans le film 300, en une version plus féminine bien sur, d’ailleurs on retrouve beaucoup de l’esthétisme du film de Snyder dans ce costume et ce n’est sans doute pas un hasard.

-

La voici donc notre héroïne, imposante comme nous le souhaitions, physiquement je le répète j’aurais préféré une autre comédienne pour interpréter ce rôle mais visuellement ici nous ne sommes clairement pas devant la catastrophe que je craignais, c’est déjà ça.
Mais mon enthousiasme s’arrête malheureusement un peu là, je reste en effet assez craintive sur l’emploi de Wonder Woman dans ce film, et de la façon dont elle va être filmée (Sucker Punch anyone ?)
Pour finir sur une note un peu plus positive, je pense que ce qui est important surtout avec cette première image, c’est que l’on se prend soudainement à croire que nous allons enfin avoir droit à une véritable considération et un intérêt pour ce personnage de la part de la plupart des grands médias qui jusqu’à maintenant n’avaient toujours pas compris que Wonder Woman n’était pas uniquement une série télé qui datait des années 70.
Pour le reste, attendons patiemment les vraies images qui bougent.

4 Commentaires

Classé dans Movie of the day

4 réponses à “Anatomie d’une héroïne

  1. g2-03451fc255b1bef8c4db791a460bfee0

    Belle analyse. Cette photo, admettons qu’elle soit significative (tant qu’à y être…), me plaît car elle donne cette impression de force sereine et de puissance intelligente qui est conforme à Wonder Woman telle que je la préfère. Un modèle, une femme forte et pas une poupette sexy faire-valoir. Espérons juste ne pas être déçu-e-s.

    — Marge

  2. ms

    C’est davantage un cosplay de Xena qu’une adaptation du personnage de Wonder Woman. Je suis surpris que « l’internet » s’emballe pour quelque chose d’aussi commun.

    • Je ne peux que te donner raison, et tu sais Internet s’est déjà emparé de la comparaison, je ne sais si tu t’amuses à parcourir les réseaux sociaux, mais depuis deux jours je me régale de partager les « parodies » de cette première image, l’une d’entre elle résume bien ton point de vue :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s