Wonder Woman est Sensationnelle !


Bon alors ça c’est pas nouveau, mais voici 3 semaines que je lis Sensation Comics Featuring Wonder Woman, une série numérique hebdomadaire proposée par DC, et qui est destinée aux amoureux de notre fière amazone mais également aux novices puisque les histoires développées sont indépendantes de la continuité actuelle.

Sensation Comics Oracle

Et c’est bien pour cela que je fonds littéralement pour cette série, parce que je retrouve la Wondie que j’ai toujours aimé voir dans mes lectures.
Les deux premiers numéros, écrits par Gail Simone et dessiné par Ethan Van Sciver se déroulent à Gotham City, et comme si par miracle, les New 52 n’avaient jamais existé.
On y retrouve Oracle, un personnage tellement cher à la scénariste qu’elle ne pouvait pas manquer l’occasion de la réintroduire si l’occasion se représentait. Dans son histoire, Batman manque à l’appel pour sauver une nouvelle fois sa ville des griffes de son bestiaire le plus notoire de super-vilains (Joker, Poison Ivy, Double Face, Man-Bat, Riddler, Freeze, Le Pingouin) et après une revue des effectifs disponibles (uniquement constitués de super héros masculins) Barbara prend la décision de faire appel à celle qui semble être la seule capable de venir à bout de cette menace conjointe.

Sensation Comics Featuring Wonder Woman (2014-) 001-011

Vêtue de son ancien costume (hors continuité actuelle donc), Wonder Woman prend les choses en main dans la plus grande tradition des méthodes de l’homme chauve-souris (because this is Gotham, you know), utilisant des « Wonder-rang » et jusqu’à rencontrer des alliées à la fois bien connues (Catwoman) et inattendues (Harley Quinn qui a décidément le vent en poupe en ce moment, avec sa série régulière qui cartonne, sa présence dans le très bon Injustice Gods Among Us Year 2, le nouveau Suicide Squad, puis le dernier numéro de Birds of Prey).

Sensation Comics Featuring Wonder Woman Harley Quinn Catwoman

Mais on ne change pas une Amazone. Et pour se défaire de ses ennemis, Diana trouvera un moyen imparable sans avoir recours à des méthodes beaucoup plus expéditives (dans le récit, on nous montre bien que Wonder Woman serait capable de mettre un terme aux vilains de Gotham d’un revers de main une bonne fois pour toute, elle qui a fait mordre la poussière à tant de dieux et monstres sanguinaires).

Sensation Comics Featuring Wonder Woman Cat Staggs

Le troisième numéro qui est sorti cette semaine, dessiné par Cat Staggs et scénarisé par Amanda Deibert, nous offre une histoire toute classique où Diana est confrontée à l’une de ses nemesis les plus notoires, Circe. Sincèrement, ici l’histoire n’a franchement pas grand intérêt.
Mais les dernières pages révèlent un véritable pur moment de bonheur, on y découvre un jeune garçon d’une dizaine d’années en train de lire les aventures de Wonder Woman (exactement les mêmes que nous, vrais lecteurs, sommes en train de suivre) sur une tablette. Celui-ci se fait bien évidemment chambrer par ses camarades parce qu’il aime des trucs « de filles », jusqu’à ce que Diana se présente en personne aux enfants et offre son amitié au garçon chahuté en lui offrant un morceau de son lasso doré.

Sensation Comics Featuring Wonder Woman kid 1

Cette scène est très importante, car elle révèle un tabou dans notre société où les jeunes garçons (tout comme les filles) se doivent de tenir un rôle précis sans jamais faillir, un rôle qu’on leur impose dès les premières confrontations dans la cour de l’école. Car c’est bien connu, un garçon se doit de ne jamais pleurer, il se doit d’être un homme avant tout, un vrai, et cela passe bien sûr par le fait qu’il n’a pas le droit de lire Wonder Woman ou de regarder Frozen.
Le message positif véhiculé dans cette scène est à partager, d’autant plus que je pense que beaucoup de lecteurs masculins se reconnaîtront dans l’image de ce jeune homme, je suis sûre en effet que les lecteurs de ma génération (et même bien avant celle-ci) ont eu l’occasion d’apprécier et de se reconnaître dans des héroïnes issues de la culture populaire à l’époque où ils n’avaient qu’une dizaine d’année, mais que leur condition ne leur permettait pas de l’avouer.

Sensation Comics Featuring Wonder Woman kid 2

En uniquement trois numéros, Sensation Comics Featuring Wonder Woman nous offre déjà bien plus que ce que la série régulière sur l’héroïne, Justice League ou Superman/Wonder Woman ont été amené à nous montrer. Ici, on ne lèche pas de glace à la fraise. Ici on botte des culs et on envoie des messages positifs. Et c’est bien de cela dont on avait cruellement besoin.

1 commentaire

Classé dans Comic of the day

Une réponse à “Wonder Woman est Sensationnelle !

  1. themightyblogfr

    « Ici on ne lèche pas de la glace à la fraise »

    j’ai ri

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s