Le Girl Power d’Urban Comics


10533285_778656082173719_5212505457381271873_o

Il y a deux ans et demi, j’écrivais un billet enjoué sur l’entrée en scène d’Urban Comics dans le monde cruel et ultra concurrentiel de l’édition de la BD US dans l’hexagone, sur le fait que j’appréciais déjà la direction que l’éditeur avait osé prendre, et l’encourageais modestement à tenter de publier des séries incluant des personnages féminins.
Au départ dépendant de la ligne éditoriale des New 52, pour ce qui est des titres les plus actuels et les plus commerciaux (BATMAN, TANANANANANANANA BATMAN), Urban a su rapidement  éditer ou rééditer  des classiques déjà disponibles chez Panini mais dans un format plus respectable (c’est à dire avec l’intégralité des cases publiées, ça parait très con comme ça, mais ça reste important).

Toutefois, malgré toute la bonne foi de cet éditeur (qui est dépendant d’un  nombre incalculable de facteurs dont nous sommes sans doute incapables de connaitre les tenants et les aboutissants), il restait une catégorie à peine timidement abordée qui méritait d’être prise en compte, au risque de faire un flop total : je vous le donne en mille, une présence forte et assumée des DC Girls dans le paysage des publications françaises.
En dehors des titres parus en librairie et en kiosque où étaient réunies les versions New 52 de ces personnages (plus ou moins sexistes, ou intéressantes, et où seules Batwoman et Wonder Woman sortaient vraiment du lot), on ne pouvait compter que sur la « prise de température » Power Girl (grâce aux traits d’Amanda Conner, déjà visibles et appréciés sur Before Watchmen : Silk Spectre) afin de voir si oui ou non il y avait un public réceptif à ce genre de publication.

Et voici que cette semaine, la branche comics de Dargaud nous a dévoilé deux sorties des plus inattendues et des plus appréciables pour les mois de février et mars 2015, à savoir Batgirl Year One (c’est marrant, j’en parlais il n’y a pas si longtemps !) et Les Filles de Gotham qui réuni Gotham Girls #1-5, Batgirl Adventures #1, et Harley & Ivy #1-3.
Urban
prend donc deux valeurs sures pour négocier une présence un peu plus marquée des héroïnes DC dans son catalogue, c’est un bon début, mais qui reste timide lorsque l’on sait que l’Univers DC est quand même réputé pour avoir publié des séries ou mini-séries féminines de très grande qualité (sans parler des one-shot).

J’espère que cette belle initiative va perdurer et se développer, les réactions à ces deux annonces ont d’ailleurs été très positives sur les réseaux sociaux, ce qui prouve quand même qu’il était temps de faire quelque chose.
Et vous ? Quelles séries féminines voudriez-vous voir être publiées par Urban Comics ?

10710255_779080375464623_1965365001174355836_o

4 Commentaires

Classé dans Comic of the day

4 réponses à “Le Girl Power d’Urban Comics

  1. Il faudrait aussi une anthologie féminine pour changer : on espère bien sûr Wonder Woman, mais il me semble qu’ils prépareraient plutôt une anthologie « super-héroïnes DC » pour la fin 2015.
    Autre solution à un problème qui ne devrait pas en être un : mettre aussi en avant la série World’s Finest qui mettait en lumière Huntress et Power Girl.

    • Pour Wonder Woman la logique voudrait qu’ils attendent 2016 pour fêter les 75 ans de l’héroïne.
      J’ai entendu parler de cette anthologie, à vrai dire je ne sais pas trop quoi en penser, dans le fond c’est une bonne idée mais je considère que chaque héroïne mérite d’avoir un album complet.
      Ceci dit il existe de très bons one-shot qui pourraient figurer dans une anthologie digne de ce nom, ça pourrait donner un recueil avec des histoires indépendantes qui n’auraient jamais la chance d’être publiées autrement.
      J’espère qu’ils auront l’idée de faire quelque chose dans ce genre

  2. Marti

    C’est clair que dédier une anthologie aux super-héroïnes en général plutôt que d’en faire des personnalisées aurait tendance à les différencier des super-héros masculins, en faire un sous-groupe dépendant d’eux comme les vilains ou les sidekicks… Mais si c’est le mal nécessaire pour que l’on ait ensuite des anthologies personnalisées comme une sur Wonder Woman ou Batgirl… Ils n’ont pas intérêt à se louper pour les 75 ans de Diana ! Mais globalement Urban fait quand même pas mal d’efforts pour proposer des héroïnes en album ou dans leurs kiosques, après il faut bien sûr prendre en compte qu’il faut vendre, donc les séries mineures sur des héroïnes plus obscures ne risquent pas de débarquer de si tôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s