La PCE 2014 (ou comment j’ai entendu glousser Julien Lordinator)


DSCN9914

La Paris Comics Expo est désormais cette douce amie que j’ai coutume de revoir tous les ans pour ma plus grande joie le temps d’un week-end, elle m’oblige à me sortir de mon quotidien et me pousse dans mes derniers retranchements, me fait me lever tôt et me coucher tard, réunit pour moi de (très) vieilles connaissances et de nouveaux visages, et me permet de profiter pleinement de toute la subtilité du cosplay dans les toilettes pour dames.

Mais la PCE c’est surtout une fine sélection d’artistes et d’auteurs de renommée mondiale rassemblés dans un lieu encore une fois intimiste et à taille humaine où tout le monde peut s’y retrouver dans le domaine de son choix (comics, jeux vidéos, séries TV). C’est également un festival dont le contenu est réfléchi et se veut de qualité, de part la diversité de ses conférences et expositions, avec une vraie volonté de ne pas s’incliner face au démon du merchandising en pensant à toutes les bourses.

Ce fut donc pour moi un excellent cru, l’un des moments forts étant ma rencontre avec Tim Sale qui a apprécié le fait que je lui présente mon exemplaire de Billi 99, une oeuvre de jeunesse que j’avais découvert en faisant mes recherches sur sa scénariste Sarah Byam dans le cadre du Who’s Who. J’ai également réussi à faire signer mes Gen 13 Bootleg par Alan Davis.

DSCN9877

J’ai aussi vraiment apprécié l’exposition Comic Book Legends Revealed de Brian Cronin qui donnait la part belle à Wonder Woman, je regrette toutefois qu’elle se trouve un peu excentrée du reste des animations, placée dans une sorte de couloir que peu de gens m’ont semblé emprunter, ce qui est fort dommage compte tenu de la teneur anecdotes mises à disposition auprès du public.

L’une des belles surprises de cette version 2014 concernait le niveau parfois très haut de certains cosplayers dont les costumes étaient à la fois recherchés et audacieux, avec de très belles prestations de la part de jeunes super héros en devenir (avec deux Batgirls of Burnside quand même !), ce qui laisse présager le meilleur pour les années à venir dans ce domaine.

Cette année encore des boutiques de tous horizons proposaient divers produits à des tarifs très raisonnables, ce qui m’a permis d’entendre mon binôme Julien Lordinator émettre des sons  défiant toute décence devant des figurines Vendredi 13.
Je me moque mais n’empêche qu’heureusement qu’il était là pour faire du repérage pendant que votre blogueuse préférée s’adonnait aux joies des interviews et autres prestations vidéo ludiques (je vous en reparlerai bientôt). A titre d’exemple, sachez que Julien et moi avons répondu aux questions de Fanny (de l’excellent blog Comics Pour Noob) à paraître dans les pages de Graff Comics.
L’intérêt des médias plus ou moins spécialisés pour notre modeste travail nous fait vraiment chaud au cœur et nous motive pour donner à nos lecteurs encore plus de visibilité aux sujets qui nous enthousiasment, avec la rigueur et la passion qui nous animent à tous les deux.

DSCN9880 DSCN9892

Je ne saurais citer et remercier toutes les personnes qui m’ont encouragé et félicité lors de la conférence sur Wonder Woman, ce fut une expérience encore une fois très difficile pour moi due à ma très grande timidité (chose que je tente de vaincre telle Supergirl face à un bâton de Kryptonite), ce qui a forcément altéré la qualité de mon intervention, je m’en veux naturellement un peu pour ça et je tiens sincèrement à m’en excuser. Mais bon, passons car je n’ai pas envie de rester sur un mauvais constat, l’essentiel c’est d’aller de l’avant et de s’améliorer.

La Paris Comics Expo continue donc il me semble de satisfaire autant les professionnels que les visiteurs, et une ambiance conviviale toujours aussi palpable prouve que les organisateurs ont trouvé dorénavant leur rythme de croisière, tout ce qui leur avait été reproché durant les deux années précédentes s’effaçant petit à petit au bénéfice des festivaliers et des auteurs.
L’année prochaine risque d’être plus tendue avec l’arrivée de la nouvelle mouture de la Comic Con qui a décidé d’emblée de vouloir s’imposer comme étant celui qui a la plus grosse (je parle de convention bien sûr… quoique) en dévoilant des dates qui auraient vraisemblablement du être celles de la PCE en 2015, et qui a pour le moment rien annoncé en matière de comics… C’est une concurrence directe qui ne peut que motiver l’équipe de vouloir faire encore mieux, je leur fait totalement confiance pour cela.

2 Commentaires

Classé dans Mood of the day

2 réponses à “La PCE 2014 (ou comment j’ai entendu glousser Julien Lordinator)

  1. Claire

    Hello. La conférence sur Wonder Woman était super ! Dommage qu’elle ait été aussi courte.

    • Merci beaucoup ! J’avais beaucoup de chose à raconter mais vu que l’année dernière j’avais manqué de temps justement je me suis limitée aux grandes lignes sans rentrer dans trop de détails. Ravie que ça t’ai plus en tout cas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s