Le Bilan 2014 du TLGB (Yeah !) 2ème partie


6/Dis-moi qui tu plagies et je te dirai ce que tu es
Si il y en a un qui n’a pas du se faire beaucoup d’amis en 2014, c’est bien Benjamin Spark. « Artiste » de renom et certainement fortuné compte tenu du prix exorbitant de ses croûtes, Spark a construit sa belle réputation en récupérant les figures emblématiques de la BD U.S. dessinés par d’autres artistes bien connus des lecteurs de comics (on reconnait facilement les traits de Paul Renaud, Frank Cho, Darwyn Cooke, Jim Lee, J. Scott Campbell, Michael Turner, Géral Parel, Robert Crumb...) tout en se les attribuant gentiment sans rien demander à personne. Stakhanoviste de la composition, Benjamin Spark s’amuse dans ses parodies (c’est ainsi qu’il nomme ce que le commun des mortels appellerait plagiat) à coller (dans tous les sens du terme) divers personnages sur des fonds se révélant être des planches ou des pages de bandes dessinées, le tout généralement badigeonné de peinture et de textes très inspirés pour légitimer le côté « oeuvre originale ».

Sans jamais citer ses sources ni les artistes dont il vole les créations, Benji fit preuve d’une mauvaise foi sans limite lorsqu’on l’interpella sur ses agissements via les réseaux sociaux. Un Tumblr fut même créé pour dénoncer l’ampleur de la supercherie, le commun des mortels lui attribuant bien sur la paternité totale de ses illustrations.

tumblr_n6hyy7fRfn1tdsso2o1_1280

Toujours en activité, malgré s’être attiré les foudres des artistes concernés et fans de comics, Benjamin Spark continue de donner sa vision du pop art (et de se faire des c… en or) sur le dos de dessinateurs qui eux doivent parfois demander l’autorisation aux éditeurs concernés pour commercialiser leurs propres illustrations. Espérons qu’un jour ce genre d’individus puisse rendre des comptes aux artistes concernés…

5/A new hope
Il nous aura rarement été permis d’apprécier ou de rêver autant de super héroïnes portées à l’écran (petit et grand) que cette année écoulée.
De la première image de Gal Gadot en Wonder Woman, la présence de Mockingbird (incarnée par Adrianne Palicki qui s’est bien recyclée) dans la série Agents of S.H.I.E.L.D, celles de Selina Kyle, Ivy Pepper (autrement dit Pamela Isley) et Renee Montoya dans Gotham, Black Canary toujours présente (oui oui je sais..) dans Arrow, Beth Greene et Carol Peletier dans The Walking Dead (l’épisode 14 de la saison 4 est peut être le meilleur de la série à ce jour), Gamora dans Guardians of the Galaxy, sans parler des projets enthousiasmants comme une série consacrée à Supergirl pour C.B.S., le film Captain Marvel prévu pour le 6 juillet 2018 (retenez bien cette date les enfants !) et d’une éventuelle équipe de Spider-girls.
(Marvel’s) Agent Carter entamé en 2015 pourrait peut-être servir de baromètre afin de mesurer l’intérêt des téléspectateurs de suivre les aventures d’une héroïne principale dans un programme qui lui est entièrement dédié, alors que Sarah Manning, l’héroïne d’Orphan Black y arrive déjà à merveille. Croisons les doigts pour que la plupart de ces projets aboutissent (Supergirl, prends ton envol je t’en supplie !!!).
On citera également la prestation très marquante (ahem !) d’Emily Blunt dans Edge of Tomorrow, ainsi qu’Angelina Jolie dans Maleficient.

600px-TWDS4E14_01

Poster un commentaire

Classé dans Mood of the day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s