Wonder Woman #38 : la preview


Comme je le disais dans ma review du précédent numéro, les fans de Wonder Woman et de son univers n’ont quasiment pas le choix (ou la force de caractère) d’éviter cet opus puisqu’il marque l’arrivée concrète de Donna Troy au sein des New 52. Ce #38 s’annonce donc comme un guet-apens, autant pour nous que pour notre héroïne.

Heureusement pour moi, une nouvelle série numérique a fait très récemment son apparition en plus de l’excellent Sensation Comics Featuring Wonder Woman, il s’agit de Wonder Woman ’77 qui, à l’image de Batman ’66 avec son alter ego Adam West, développe les aventures de la princesse amazone sous les traits de la sculpturale et immortelle Lynda Carter.
A croire que DC Comics est désormais conscient que sa vision actuelle de Diana de Themyscira est loin de satisfaire tout le monde.
Je me ferais bien évidemment un bonheur total de chroniquer très prochainement les 3 premiers numéros (car ils vont ensemble) de cette nouvelle série… Manière de vous inciter à continuer à lire du Wonder Woman envers et contre tout.

Mais en attendant voici donc cette preview, habituellement j’opte toujours pour la couv’ officielle mais celle-ci est tellement hideuse que j’ai opté pour la variant… toujours de David Finch et pourtant si simple et épurée, ce qui me donne encore envie de croire en lui. Il faudrait à un moment donné que quelqu’un lui dise qu’il doit illustrer un personnage féminin de la façon contraire de ce qu’il fait d’habitude pour ses personnages masculins ou ses créatures monstrueuses et d’autant plus magnifiques.
Un personnage féminin c’est fait de courbes, d’arrondis de demi-mesure et de subtilité, même si on veut la représenter de façon extrêmement agressive, si elle est sensée incarner la pire des furies ou des God of War en l’occurrence.  Je ne sais pas dessiner mais je crois qu’il est bien plus complexe d’œuvrer sur un personnage féminin que sur son sexe opposé.
Je crois que Finch aurait bien des subtilités à acquérir de la part d’un Adam Hughes ou d’un Paul Renaud sans que cela empiète sur son propre style, il est un artiste très talentueux, je le répète encore, et je sais faire la part des choses sur la qualité de son trait.
Mais encore une fois, voir Wonder Woman ou n’importe quel autre personnage féminin être traité ainsi par un artiste qui pourrait largement mieux faire avec elle, je dois le concéder, cela me fait franchement ch…

WONDER WOMAN #38 Preview 1WONDER WOMAN #38 Preview 2WONDER WOMAN #38 Preview 3 WONDER WOMAN #38 4WONDER WOMAN #38 Preview 4 WONDER WOMAN #38 Preview 5

7 Commentaires

Classé dans Comic of the day

7 réponses à “Wonder Woman #38 : la preview

  1. moonworld82

    Donc tu trouves le trait de Finch trop agressif quand il dessine des héroïnes et pas assez en rondeur. J’essaye de comprendre ton aversion contre ce dessinateur car personnellement je n’ai rien à lui reprocher.
    Je trouve ce parti pris étrange car les nouvelles Gwen Stacy et Spider Woman chez Marvel n’ont pas beaucoup de formes (on pourrait même dire qu’elles sont limite plates mais bon) et tu adores. Il y a un truc qui m’échappe je pense…

    • Oh il n’y a pas grand chose à comprendre, les goûts et les couleurs ça se discutera toujours…🙂 Pour ce qui est de Spider Woman je te répondrai que son physique dépend vraiment du dessinateur si tu vois ce que je veux dire, et pour Spider Gwen, justement elle est dessinée avec un physique d’une rare banalité, ce qui entraîne immédiatement ma sympathie. Il s’agit me semble t-il d’une jeune femme au sortir de l’adolescence qui tout comme la Batgirl de Burnside est conçue AUSSI pour attirer un nouveau et jeune lectorat féminin. Ce lectorat là n’a absolument rien à faire des boobs, des fesses rebondies et autres postures anatomiquement improbables.
      Dans ma façon de voir Wonder Woman qui est donc complètement personnelle, je lui donne bien 20 ans de plus que Spider Gwen. Je lui donne même aussi 20 kg de plus…Or je trouve que chez Finch tout ses personnages féminins ont le même physique (tout les hommes aussi d’ailleurs) et ça me parait un peu dommage…
      Ensuite il n’est nullement question d’aversion ou de Finchophobie vu que je continue de suivre cet artiste depuis plus de 15 ans, si c’était le cas je me serais arrêtée depuis longtemps comme avec un certain Rob L…
      Et d’ailleurs quand il fait quelque chose que j’apprécie (comme cette couv ou sa façon de dessiner Swamp Thing) je ne suis pas la dernière à le dire🙂

      • moonworld82

        Oui enfin je parlais du nouveau costume de Spider Woman que tu apprécies beaucoup, contrairement à l’ancien, et qui s’est accompagné d’une réduction drastique des formes pour celle qui le porte.
        Quant à David Finch, je ne trouve pas que tous ses personnages masculins se ressemblent puisqu’il fait bien varier les musculatures, formes de visage…le seul truc qui me dérange est qu’ils ont tous les même yeux et le même type de regard. Dommage mais bon…

        Personnellement, j’ai du mal avec ce mouvement chez Marvel et DC qui voit ses héroïnes amputées de leurs formes. Une partie du lectorat peut ainsi davantage s’identifier à ces personnages je veux bien le concevoir seulement voilà, toutes les femmes ne sont pas taillées comme des cure-dents. On subit déjà à longueur d’années les diktats de la mode qui imposent une taille 36 et l’absence de formes, voire l’apparence anorexique, les comics se garderaient bien de s’y mettre également. Certes, les personnages féminins dans ce media ne dépassent pas la taille 38/40 mais elles ont au moins des formes et représentent un idéal esthétique et moral (idem pour leurs homologues masculins d’ailleurs) indissociable selon moi du genre super-héroïque. Vouloir normaliser le physique de ces personnages les rendra banals, moins charismatiques et surtout moins admirables à mon avis, ce qui est quand même problématique pour des super-héros (ce sont pour la plupart des demi-dieux donc ils ont logiquement le physique qui va avec et il faut savoir s’en distancer).

  2. Alors là je te rejoins totalement sur la nécessité d’avoir une grande diversité dans le physique des super héroïnes (et des femmes en général) dans ce medium.
    C’est vrai qu’il y a eu une tendance en 2014 de voir apparaître la mode des jeunes super héroïnes issues d’une même génération, au physique svelte voire gracile. Pour le moment je ne saurais parler de diktat mais c’est sûr que si le mouvement perdure, je pense que certaines blogueuses féministes ne tarderont pas à se manifester outre atlantique.
    De toute manière si l’on veut voir un peu plus de cette diversité dans le physique des personnages féminins, c’est un secret pour personne, c’est du côté des éditeurs indé que l’on peut satisfaire ce besoin.

    • moonworld82

      Je suis d’accord avec toi concernant la diversité des physiques et des corpulences chez les héroïnes et j’espère de tout cœur que chaque éditeur tendra vers ça dans les années à venir.
      Maintenant, autant je peux tout à fait concevoir que des personnages comme Black Widow, Batgirl ou Batwoman aient des physiques assez banals (en gros, celles qui n’ont pas de pouvoirs), autant je n’adhère pas à ce parti-pris pour Wonder Woman ou Supergirl par exemple. Quand on lit les aventures de demi-déesses, on s’attend à d’énormes pouvoirs et à des physiques de divinités également. Je pense que ça nuirait grandement à leur charisme si elles étaient taillées comme la nouvelle Gwen Stacy par exemple…
      Néanmoins, quand on est un agent secret ou une justicière des villes on a, je pense, besoin d’une certaine musculature pour faire son job, ça me semble même hautement nécessaire donc que Batgirl soit à présent toute maigrichonne m’apparaît improbable. Mais bon, ce n’est pas le seul élément qui pose problème dans ce titre actuellement de toute façon…

      • Ah ah, nous pourrions parler du physique des super héroïnes sans jamais en faire le tour (enfin façon de parler) et c’est tant mieux !
        Pour moi Wonder Woman doit être athlétique voire très musclée, c’est pour cela que j’ai déjà beaucoup de mal avec le physique de sauterelle de Gal Gadot, et même si elle a pris une musculature impressionnante (j’ai vu des photos récemment sur FB), elle reste très maigre, et cela ne correspond pas à ma vision que j’ai du personnage. Wonder Woman est une Amazone. Et une Amazone ça ne pèse pas 50 kg.

        Pour ce qui est de Supergirl, elle a toujours été considérée comme la petite fiancée de l’Amérique. Elle aussi c’est une post-adolescente. Elle ne doit pas être beaucoup plus vielle que Batgirl d’ailleurs. Alors évidemment cela dépend de l’époque dont on parle, mais autant je vois très bien un physique athlétique et totalement justifié pour Barbara, elle s’est entraînée pendant des années pour arriver au même niveau que Robin, le gymnaste et acrobate de naissance. Autant pour Kara, elle est une Kryptonienne, sa super force provient du soleil et n’a pas besoin de s’entraîner à outrance pour sauver le monde. Mais elle en est tout autant remarquable (j’ai beaucoup, beaucoup d’admiration pour ce personnage trop souvent reléguée au statut d’héroïne de seconde zone, et à juste titre, alors qu’elle était un modèle pour moi lorsque j’étais petite fille).

      • moonworld82

        D’accord avec toi concernant Supergirl. Du fait de ses pouvoirs, elle n’a pas besoin d’avoir une certaine musculature mais étant kryptonienne, je pense qu’elle doit quand même avoir un physique hors norme, une beauté au-dessus de celle des terriennes à mon avis😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s