Au revoir, Diana


DH1993-488c8

A l’image de Jenette Kahn, Karen Berger, ou plus récemment Sana Amanat et Jeanine Schaefer, Diana Schutz fait partie de ces femmes qui auront consacré la plus grande partie de leur carrière et de leur vie aux comics.

Après avoir été l’une des rares clientes féminines à côtoyer son comic-shop (The ComicShop le bien nommé, situé à Vancouver) vers la fin des années 70, jusqu’à en devenir l’une des rares salariées de sexe féminin de l’époque, elle se forge ensuite une réputation dans le domaine de l’édition avec The Telegraph Wire, lui permettant de travailler pour d’autres magazines spécialisés tels que Comics Buyer’s Guide, The Comics Journal, Amazing Heroes et Comics Scene.
Affectée ensuite, à 29 ans, en tant qu’éditrice adjointe d’Ann Nocenti sur les X-Men, elle devient l’une des premières lectrices à avoir acheté le premier numéro de Cerebus de Dave Sim, elle commence à partir de 1990 à travailler pour Dark Horse Comics, jusqu’à obtenir (en 2007) le poste d’Executive Editor, ayant occupé précédemment les postes de Senior Editor, Managing Editor, et Editor-in-Chief.
En Juillet 1999, Schutz créé le label Maverick chez Dark Horse, conçu comme un titre générique pour un certain nombre de titres appartenant à leur créateur, dont certains ont déjà été publiés par Dark Horse et d’autres totalement nouveaux. On trouve ainsi des titres aussi divers qu’Hell Boy de Mike Mignola, Usagi Yojimbo de Stan Sakai, The World Below de Paul Chadwick, Grendel de Matt Wagner, et Groo de Sergio Aragonés et Mark Evanier pour n’en citer que quelques-uns, tout en apportant de nouveaux titres tels que The Horror of Collier County de Rich Tommaso et offrir un foyer pour des projets tels que l’adaptation de The Ring of the Nibelung de P. Craig Russell.

Après 25 ans de bons et loyaux services passés auprès de l’éditeur au cheval noir, Diana Schutz rend son tablier comme elle l’explique dans une interview très interessante accordée à CBR, où elle se remémore bon nombre de souvenirs et fait part de ses souhaits concernant l’industrie et le futur de Dark Horse.

NewOrleans1985-18577

Poster un commentaire

Classé dans Goddess of the day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s