Sweet Romance


d4fb2ccde41576f2e607d5484bb4270a_original

Le Romance Comics est un genre qui a connu ses heures de gloire à partir de 1947 avec la parution de la série Young Romance de Joe Simon et Jack Kirby publié par Prize Comics, et dont le succès incitera d’autres éditeurs à se lancer rapidement dans la publication d’innombrables titres à l’eau de rose.
Des séries intitulées Sweethearts, Girls’ Romances, My Love, My Life True Stories in Pictures, où de nombreux artistes exerceront leurs talents tels que Frank Frazetta, John Romita, Sr, Alex Toth, Wally Wood, Marie Severin, développeront des intrigues basées quasiment toujours sur les mêmes critères : triangle amoureux, chagrin d’amour, coup de foudre et premier rendez-vous.
Ces comics sentimentaux vont perdurer jusqu’au milieu des années 70, ne résistant pas à la libéralisation des mœurs.

On pourrait penser que ce style de publication est depuis tombé en désuétude, mais ce n’est pas tout à fait le cas si l’on considère que la romance n’a jamais vraiment quitté les pages de nos séries favorites, qu’elle en soit la trame de fond (Strangers in Paradise en est l’exemple le plus parfait) ou une excuse marketing (le Young Romance des New 52).
C’est sans doute sur ce constat que l’éditrice Janelle Asselin a décidé de remettre les romance comics au goût du jour, en cherchant à adapter ce genre bien particulier au lectorat des années 2015. Le titre Fresh Romance est donc sur le point de voir le jour, via la plateforme de financement Kickstarter, il s’agit du premier projet publié par un nouvel éditeur : Rosy Press créé par Asselin et qui se spécialise donc dans le romance comics numérique.

L’intérêt principal de cette anthologie est donc de se destiner à une nouvelle génération de lecteurs (et de lectrices), mais également et surtout de proposer de nouveaux concepts qu’ils soient actuels ou plus classiques. Le premier numéro traitera par exemple d’une histoire d’amour queer dans un lycée, un autre récit faisant lui directement référence à la littérature de Jane Austen, nous sommes donc bien loin des bluettes des années 50 régies par le comic code.
Et aux financeurs de répondre présents puisqu’en deux jours la quasi totalité des fonds nécessaires ont été atteints. Parmi les artistes et scénaristes lancés dans l’aventure on peut citer Kate Leth, Arielle Jovellanos, Amanda Scurti, Sarah Vaughn, Sarah Winifred Searle, Sarah Kuhn, Sally Jane Thompson, Savanna Ganucheau sans oublier Kevin Wada qui signe la couverture du premier numéro.

Le 21ème siècle aura donc droit lui aussi à son lot de romance comics, aussi surprenant que cela puisse paraître.

Poster un commentaire

Classé dans Comic of the day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s