L’ange de National City


Head

Review garantie sans spoilers, ou balancez moi dans la Zone Fantôme !

Laissez-moi tout d’abord vous dire que je ne crois pas en cette histoire de fuite. Franchement, comme si la chaîne CBS allait laisser filer comme ça le pilote d’une de ses séries les plus attendues de la rentrée prochaine sans arrière pensée…
Il m’est plus d’avis que les réactions très partagées suite à la diffusion du long trailer de 6 minutes ont fait réagir la chaîne, préférant « sacrifier » son pilote et prendre la température afin de réajuster ce qui doit l’être, comme ce fut le cas avec CW et son premier épisode de Flash l’année dernière.
Il n’en reste pas moins que l’accès inopiné à 46 minutes de Supergirl 6 mois avant sa diffusion officielle a de quoi faire peur, ai-je pour ma part eu raison de craquer ? La réponse est oui, oui, et encore oui.

Pour ceux qui ont vu ce fameux trailer et qui ont tremblé des genoux en s’offusquant de la tournure passablement « girly » que semblait prendre la série, rassurez-vous, tout était bel et bien condensé dans ce premier aperçu, celui-ci s’avère être d’ailleurs un bon résumé du pilote, donc si il ne vous a pas plu je ne peux malheureusement rien pour vous.
Cet épisode se révèle pourtant bien plus riche et dramatique que ce que l’on a pu voir précédemment, en mettant notamment l’accent sur les origines de l’héroïne (passage obligé pour un pilote me direz-vous), ainsi que la relation, très forte, qu’elle partage avec Alex, sa sœur adoptive.
Kara a beau être une héroïne surpuissante, Melissa Benoist parvient (non sans humour parfois) à faire ressortir sa fragilité et ses hésitations, à l’image d’un Grant Gustin incarnant le bolide écarlate, on trouvera d’ailleurs certaines similitudes entre les deux séries de part leur construction scénaristique et leur légèreté plus que bienvenue.

sister

Supergirl prend des coups, tombe, se relève, évite le crash d’un avion et se prend un 36 tonnes en pleine poire, les scènes d’action bien que maîtrisées sont pourtant parfois limites au niveau des effets spéciaux comme on pouvait s’en douter, mais ne gâchent en rien le spectacle. Si CBS doit remanier quelque chose dans les 6 mois à venir, je pencherai plutôt de ce côté là, bien qu’ici encore nous restons dans la même moyenne qu’un Flash ou un Arrow, j’aurais seulement souhaité que le rendu soit encore meilleur.

Quant à l’intrigue, elle ouvre des possibilité très TRES intéressantes, que ce soit au sein de l’organisation qui chapeaute notre héroïne, que dans un contexte beaucoup plus vaste, le « grand méchant » de la saison qui nous est présenté étant particulièrement séduisant.
Et cerise sur le gâteau, ce pilote de Supergirl évite donc pas mal de clichés quand on y pense, elle ne tombe même pas éperdument amoureuse du prince charmant dès le premier épisode ! Au contraire notre héroïne interagit avec ses partenaires masculins d’une façon assez drôle, comme si Willow Rosenberg se retrouvait enfermée dans le corps de Buffy Summers. On pense inévitablement à Loïs & Clark en regardant cet épisode, et pour moi c’est une très bonne référence.

Awesome

Sans être parfait (ce qui est, ma foi, une bonne chose, ça me permet de penser que ça va aller crescendo) ce premier épisode de Supergirl est néanmoins déjà rempli de promesses, ses acteurs sont tout à fait crédibles et à ce sujet d’ailleurs, le trailer de 6 minutes ne rendait absolument pas hommage à Calista Flockhart qui incarne Cat Grant, un personnage que l’on aimera détester mais qui s’avérera j’en suis sure être bien plus profond qu’il n’y parait de prime abord.
Le pilote d’une série est un exercice difficile où l’on doit présenter en un temps très court à la fois les origines du héros, ses motivations, et dans quelle trame plus large il va évoluer tout au long de la saison. Ces trois facteurs sont ici bel et bien présents, le tout enveloppé dans un bel écrin d’action, d’humour, et d’émotion… Bon ok, je crois que je vais aller me le revoir une troisième fois, c’est pas comme si j’avais attendu ça presque toute ma vie.

Publicités

5 Commentaires

Classé dans TV show of the day

5 réponses à “L’ange de National City

  1. Pour moi, c’est une série à laquelle je crois fortement, et je trouve ça très fort ce fameux trailer de 6 minutes, qui pour ma part, fut bien calculé de la part de la chaine pour justement nous faire réagir… Je pense que la série sera bien plus dramatique qu’on ne le croit, et c’est tant mieux si les différentes chaines se lancent sur ce style dans les séries aujourd’hui.
    Il y a quelques années, des séries trop drama furent arrêtées par manque d’audience. Je pense notamment au remake de « super jamie » qui n’a pas pu trouver son public. Aujourd’hui, elle fonctionnerait bien mieux…
    Hâte, donc, de découvrir cette supergirl !

  2. Hum… Bon, je vais peut-être lui donner sa chance, mais seulement si elle est en lien avec Arrow et Flash (et Legends of Tomorrow)…

    • Il n’est pas prévu pour le moment qu’il y ai de crossover… Mais sait-on jamais. Personnellement je ne suis pas vraiment pour, je préfère voir d’autres personnages issus du DC verse venir lui faire un petit coucou

  3. brandnewname

    Je me souviens de l’annonce de cette série. Mon coeur s’était emballée, j’y croyais. Et puis tombe l’annonce de l’actrice qui allait incarner Kara… petite déception puisque je connais Melissa de Glee, et je n’avais pas aimé son personnage ni sa « story line » mais cela c’est la faute de Ryan Murphy. Bref. Je me suis dit que cela pouvait changer, je laissais une change àMelissa puisque je ne la connais pas vraiment en actrice. Puis, tombe les premières photos officielles d’elle en costume. Je trouvais le rendu un peu trop.. cosplay ? Bref. Pas que j’y connaisse grand chose en costumes et en cosplay, mais il y avait un léger goût de déception dans ma bouche.

    Je n’y croyait plus. Je voyait déjà les gens de moquer de Supergirl et de sa série ratée annulée après 13 épisodes. Puis, la bande annonce tombe. Et là boum des étoiles pleins les yeux. Mon coeur qui s’emballe en deux trois mouvements. Et là je me dis, purée elle va dépoter la Kara forte, purée elle va me faire craquer la goofy Kara, puis purée elle va fermer la gueule des détracteurs.

    Et après visionnage du pilote, je peux dire que je suis amoureuse. La série ne peut que s’améliorer, je me suis mois emmerder que sur l’épisode pilote d’Arrow. (D’ailleurs je n’ai pas dépassé la mis saison 1 pour cette série, et Flash je n’ai pas regardé puisque je n’ai pas atteins le moment où Barry apparaît dans Arrow. En gros, je verrais cette série dans 5 ans quoi). Mais là, tout comme Agent Carter du coté de Marvel, je suis en plein dedans. Kara me vend du rêve, de l’espoir, de l’ambition, de l’amour, de la sobriété, elle pourrait même me faire acheté un meuble Ikea – et je n’ai jamais rien acheté à Ikea!

    Maintenant, il ne me reste plus qu’à mourir d’impatience… que l’été dégage et m’amène l’automne!

    • Wow, je n’aurais pas pu dire mieux ! Tu mérite ton dating avec Kara !
      Sinon je te conseille de creuser Flash, c’est une série qui m’a bien plu, les personnages sont attachants et l’intrigue très bien menée, là encore c’est un supplice d’attendre la seconde saison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s