Les chevalières du Zodiaque


ZS_promotional_mockup_Paulina_ver

Le webcomic est un media que bon nombre de jeunes artistes utilisent pour se faire connaitre, et qui permet de développer un large univers diffusé sous la forme d’un feuilleton mis à jour régulièrement, tout en étant disponible directement à l’encontre de lecteurs de plus en plus nombreux et fidèles.
Cette nouvelle façon d’appréhender la bande dessinée a non seulement été un tremplin pour des dessinateurs et scénaristes bourrés de talent d’accéder à la notoriété, mais a indéniablement favorisé la publication de séries et autres one-shots très souvent (et injustement) restés confidentiels jusque là.
Ce postulat est d’autant plus flagrant lorsqu’il s’agit d’auteurs féminins, qui ont su s’approprier ce terrain d’expression et de diffusion à défaut de pouvoir immédiatement percer dans le secteur de l’édition classique. Faith Erin Hicks (Superhero Girl) et Noelle Stevenson (connue pour être la co-auteur du jouissif Lumberjanes, mais qui avait d’abord créé le webcomic Nimona, un conte fantastique et déluré tout juste publié en France chez Dargaud) sont deux exemples parmi tant d’autres, la rubrique Hire this Woman de Comics Alliance offre d’ailleurs un panorama de l’incroyable richesse de ce qui se fait dans ce domaine.

Le très coloré et pétillant Zodiac Starforce fait justement partie de ces titres qui ont vu le jour sous format numérique, (il y a deux ans via l’indispensable Tumblr) et fini par se faire remarquer par un gros éditeur (en l’occurrence ici, Dark Horse) grâce au talent de la dessinatrice Paulina Ganucheau et du scénariste Kevin Panetta.
Zodiac Starforce est directement destiné aux fans de Buffy, Sailor Moon et Lumberjanes et raconte les aventures d’une bande de lycéennes autrefois super héroïnes façon Magical Girls (que les amateurs de manga connaissent parfaitement bien) qui vont devoir reprendre du service, avec plus ou moins d’enthousiasme, suite à l’apparition de nouvelles menaces dans leur établissement, une horde de monstres commandités par la démoniaque Diana
Chacune des filles (pour le moment, au nombre de 5) possède les pouvoirs de son signe zodical, ainsi que la personnalité qui les défini, la chef de l’équipe se nomme Emma du signe du gémeaux, capable de s’adapter à toutes les situations et divisée entre deux mondes opposés, Kim est taureau, très protectrice envers ses amies, son armure est faite d’énergie pure et son caractère est têtu comme il se doit. Savanna du poisson est la guérisseuse de l’équipe, Molly du bélier est capable d’ouvrir et fermer des portails dimensionnels, et enfin Lilly, dont on ne sait pour le moment pas grand chose…

Influencé par des personnages féminins tels que Niko Minoru et Karolina Dean de Runaways, Katara et Toph Beifong d’ Avatar The last Airbender, Korra, et bien sûr Buffy et Willow (en gros, tout ce que j’aime), Kevin Panetta remet au goût du jour la thématique des équipes de super héroïnes aux ascendances comics et manga, appuyées par le style de Paulina Ganucheau.
Le premier numéro de ce petit bijou en devenir qui s’octroie déjà les variant covers de Kevin Wada et Marguerite Sauvage (et oui, encore elle) est disponible à partir du 26 Août prochain.

28942 ZODIAC2-WADA zodiacstarforce1_bpc_cover-1280x996 ZS_PREVIEW_1-683x1024 ZS_PREVIEW_2-683x1024 ZS_PREVIEW_3-683x1024 ZS_PREVIEW_4-683x1024

Publicités

1 commentaire

Classé dans Comic of the day

Une réponse à “Les chevalières du Zodiaque

  1. Ça m’a l’air sympa mais je préfère les Chevaliers d’Or de Saint Seiya. Ceci dit ça serait fun un crossover entre ces deux séries ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s