Rachel Rising Tome 3 : la review de Julien Lordinator


Rapide review  : Rachel Rising Tome 3, Chants de Cimetière

0

Rachel Rising continue son petit bonhomme de chemin en français avec la publication de ce tome 3 en mai dernier (Lordinator, le gars toujours à la pointe de l’actualité…), qui reprend les numéros 13 à 18 de la série originale. Est-ce que c’est toujours aussi bien et quelles sont les nouvelles (més)aventures de notre héroïne ? La suite de suite avec cette petite review éclair et éclairée.

Résumons vite fait ce qu’est Rachel Rising, c’est la dernière série en date de Terry Moore (Echo et plein d’autres trucs dont la taulière de ce blog aime beaucoup parler, tellement qu’elle s’appelle comme l’héroïne d’une des séries de cet auteur, l’excellent Strangers in Paradise) ça raconte l’histoire de Rachel, une jeune femme qui se réveille nue et amnésique dans la boue et découvre qu’elle est supposée être morte… [SPOILER] Dans le précédent tome, Rachel découvrait qu’elle était la réincarnation d’une sorcière, qu’elle n’était pas la seule dans ce cas et qu’elle était un pion dans une sombre machination bien plus élaborée qu’il n’y paraît [FIN DU SPOILER]

1

Loving you
Was like loving the dead.

Type O Negative – Black N°1 (Little Miss Scare-All), Bloody Kisses, 1993

2Après la lecture du tome 2 que j’avais trouvé un peu expédié au niveau du scénario (pour plus d’informations, cliquez ici et tant que vous y êtes lisez aussi la review du tome 1 ici) comme je m’y attendais, ce tome retrouve un rythme un peu plus posé et reprend le temps de placer ses personnages et les faire évoluer de façon efficace et passionnante : On retrouve donc le style typique de Terry Moore, à savoir une parfaite gestion de la mise en page, une utilisation judicieuse des silences et des expressions faciales, le tout renforcé par de l’émotion et un storytelling aux petits oignons.
De plus, de nouveaux personnages sont introduits et d’autres jusqu’alors secondaires sont mis sur le devant de la scène, notamment le naïf Earl, l’employé de la morgue, la jeune Zoé ou le terrifiant « prêtre ».
L’histoire reprend donc son rythme de croisière après un tome deux qui était comme je m’y attendais une sorte d’intermède explicative, plutôt une bonne nouvelle car même si je n’ai jamais douté de Terry Moore, j’avais quand même une légère appréhension en ouvrant ce livre (et ce malgré la magnifique couverture) suite à la déception, somme toute très relative, du tome deux.
Ce tome se conclut par un twist final insoutenable qui a pour effet de rendre l’attente de la suite tout aussi insoutenable…

3Note de l’auteur  : On appréciera également le clin d’œil fait à la série Strangers in Paradise que je vous laisse le soin de découvrir 😉

En résumé, ne vous laissez pas influencer par la relative lourdeur explicative du second tome : Tout est justifié dans cette suite, et ce troisième chapitre des (més)aventures de la belle Rachel tient toutes ces promesses et replace la série comme un must have horrifique en comics actuellement : Rachel Rising, c’est LA série horrifique en bande dessinée à lire actuellement, tout simplement !
Lisez-là, c’est bien dessiné, bien écrit, bien traduit et bien édité ! Tout est bien dans cette série, foi de Lordinator  !

Rachel Rising Tome 3, Chants de Cimetière, disponible depuis mai 2014 en VF chez Delcourt dans la collection Contrebande.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Comic of the day

2 réponses à “Rachel Rising Tome 3 : la review de Julien Lordinator

  1. christophe

    Le 4 sort cette semaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s