Great, Britain


laura-callaghan-lead-image-for-comix-creatrix (1)

Après la pantalonnade qu’a réussi à nous servir le Festival d’Angoulême, ou plutôt son désormais célèbre Grand Prix de l’autocentrisme (avant cela, il s’agissait d’une des récompenses les plus prestigieuses du 9ème Art, mais ça c’était avant), les choses ont fini par plus ou moins se régler dans le cadre d’un feuilleton digne des meilleures telenovelas brésiliennes qui aura su nous tenir en haleine pendant près d’une semaine.
Résultat des courses, les votants ont désormais libre choix de l’artiste dont ils veulent honorer la carrière, les femmes restent quant à elles toujours quasi inexistantes dans le panorama de la BD mondiale selon le FIBD d’Angoulême, qui n’a de toute façon pas vocation à ce que cela change.

Dieu merci, le FIBD d’Angoulême n’est absolument pas représentatif de ce qui se fait de part le monde en matière de visibilité des auteures de bandes dessinées, et alors que nous sommes devenus la risée de nombreux médias, il n’est pas trop tard pour s’intéresser à ce qui se fait ailleurs, notamment dans les pays anglo-saxons, bien plus sensibilisés et ouverts dans ce domaine.

Il suffit ainsi, et encore une fois, de traverser la Manche pour découvrir qu’une exposition intitulée Comix Creatrix: 100 Women Making Comics est sur le point d’avoir lieu du 5 février au 15 mai à la Maison de l’illustration (House of Illustration) de Londres.
Si vous suivez attentivement ce blog, ce n’est pas la première fois que je vous parle d’une expo Londonienne liée à la bande dessinée, j’avais en effet plusieurs fois fait l’éloge de Comics Unmasked, Art and Arnachy in the UK, une exposition des plus riches sur l’histoire de la BD au Royaume Uni commandité par Paul Gravett.
C’est cette fois-ci aux côtés d’Olivia Ahmad que Paul a confectionné cette nouvelle expo consacrée aux femmes de la BD, à travers des illustrations originales créées par 100 auteures dont le travail a su traverser à la fois les genres et les générations des années 1800 à nos jours, responsables de scènes de situations comiques aux récits de fantasy surréalistes, en passant par des biographies contestataires jusqu’aux brûlots dissidents et subversifs.
Mettant en lumière des artistes telles que Marie Duval, Tove Jansson, Posy Simmonds, Audrey Niffenegger, ou encore Nina Bunjevac, Comix Creatrix: 100 Women Making Comics est la plus grande exposition britannique jamais réalisée consacrée à de grandes artistes féminines de bande dessinée. Cette exposition présente ainsi le travail de 100 artistes innovantes, démystifiant le mythe que les femmes ont une participation limitée dans le monde de la bande dessinée.
L’exposition souhaite en effet révéler à la fois les œuvres d’auteures évoluant dans ce 21e siècle, tout en faisant découvrir des œuvres avant-gardistes provenant des 19e et 20e siècles, mettant en évidence l’influence d’artistes internationaux sur la scène britannique.

Mon petit doigt me dit que je serai amenée à vous parler de cette exposition d’une manière ou d’une autre très prochainement, comme ce fut le cas pour Comics Unmasked. Car après la débâcle du FIBD d’Angoulême, il est plus que jamais crucial de faire savoir que de nombreuses femmes évoluent dans le milieu de la BD, et ce depuis trèèèèèèèèès longtemps et à travers le monde. La BD ne devrait pas avoir de sexe ni de frontière, or ce n’est nullement le cas ni dans un contexte ni dans un autre.
Il s’avère également que malgré sa notoriété et son aura, le FIBD d’Angoulême n’est absolument pas l’écho de ce qui se fait en matière de visibilité d’auteures françaises, et encore moins internationales dans nos contrées. Des tas de festivals de BD, plus modestes, ou différents, ont eu le courage et la générosité d’introduire le sujet des femmes dans la BD dans leur thématique, comme pour montrer que justement, ce 9ème Art que nous aimons tant était d’autant plus riche grâce à cette présence féminine, et dès lors qu’il était impossible désormais de le nier, il fallait désormais en faire prendre conscience auprès du grand public.

Poster un commentaire

Classé dans Goddess of the day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s