Batwoman Rises


Batman.Bad.Blood.2016.720p.WEBRip.x264.AAC-ETRG

Attention, ce billet contient des spoilers concernant le film Batman: Bad Blood, mais on s’en tape ! Parce que Batwoman vaut tout les spoilers du monde !!!

Dans la pure continuité des derniers films animés mettant en scène les super héros DC produits par Warner Bros. Animation (dont je ne suis personnellement pas l’une des plus grandes fans, encore une fois pour leur côté à la fois trop sombre et violent, et le manque de finesse dans le character design de leurs personnages, excepté Damian, sans doute sauvé par le fait qu’il soit un enfant et ne souffre donc pas des attributs musculaires ou mammaires hypertrophiés de ses alter ego adultes), Batman: Bad Blood rempli totalement son contrat en terme d’action et d’intrigue, comme étant la suite directe des films Son of Batman et et Batman vs Robin.

Le principal intérêt de ce long métrage qui est sur le point de sortir en France en DVD réside dans la présence d’une héroïne des plus charismatiques et encore méconnue du grand public (oui parce qu’ici, c’est sûr qu’on la connait assez bien…), qui va apporter une nouvelle dimension à cet univers que nous a proposé jusqu’ici Warner, et ce à bien des égards. Sans grand suspens, vous aurez compris que le personnage en question se fait appeler Batwoman, et qu’une fois encore, elle explose tout rien que par sa présence à l’écran.

Doublée de manière impeccable par la comédienne Australienne Yvonne Strahovski, Batwoman est introduite de manière classique mais efficace, de telle façon qu’elle ne peut que marquer les esprits, et ce dès les premières minutes du film. En dépit d’un manque de détails dans l’animation à son égard surtout lors des scènes d’action (mais c’est un problème que l’on va retrouver sur d’autres personnages secondaires tels que Nightwing ou Batwing, comme si les directives du département d’animation étaient essentiellement centrées sur le Dynamic Duo, je n’avais pas forcément remarqué ça dans les volets précédents, mais ici c’est flagrant), l’héroïne impose son aura dans quelques scènes magnifiques que je ne me lasse pas de regarder en boucle.

Batwomanshadow

Le vrai challenge pour moi, connaissant le personnage sur le bout des doigts (et de ce fait étant d’une exigence sans faille), était de tolérer les écarts « artistiques » qu’elle allait irrémédiablement subir tout le long du film, du parti pris « grim and gritty » de Warner aux raccourcis expliquant ses origines. En même temps, j’essayais de me mettre à la place du novice, découvrant cette déesse pour la première fois, et voir si la manière dont elle était amenée dans cet univers animé pouvait engendrer un intérêt quelconque au spectateur, pouvant le conduire (par miracle) à lire les comics qui lui étaient dédiés.

  • Premier bon point, la relation entre Kate et Jacob est bien présente et respectée sans être totalement creusée parce que, faut pas pousser non plus, il s’agit quand même d’un film sur Batman. Mais on sent bien dès la première apparition de Kate en civil que son père est un soutien inestimable pour elle, en tout point de vue.
  • Second bon point, son passé et son trauma sont plutôt bien amenés, même si certains détails font grincer des dents (Kate et Elisabeth sont jumelles, alors pourquoi l’une est rousse, et l’autre est blonde, contrairement à la BD qui justement nous protège quant à la suite des événements ? Personnellement, j’ai ma petite idée sur le sujet).
  • Troisième bon point, oh mon Dieu, Kate Kane est lesbienne, et elle est sur le point de sortir avec Renee Montoya !!!!! Il y a deux scènes assez jouissives dans ce long métrage : celle où Kate fait la connaissance de Renee dans un bar, et une autre qui lui fait suite, ou Dick lui confesse que plus jeune il avait le béguin pour elle, jusqu’à ce qu’il s’aperçoive qu’elle préférait les filles :
    – Tu sais quand on était jeune et qu’on se croisait à chaque fois dans les soirées mondaines, j’avais craqué sur toi.
    – Ah oui ? Moi je te trouvais plutôt insipide.
    – J’ai mis du temps à admettre que tu préférais les filles.
    – Oui, moi aussi.
    ReneeKateCertes, nous ne sommes pas dans Korra ou Steven Universe, des programmes où le public visé est bien plus jeune, mais nous sommes bien encore une fois face à un film qui va être vu par un public qui le sera relativement, et mettre explicitement ce que représente Batwoman est encore une victoire en terme de visibilité.
    Ici on pose les termes, il n’y a pas d’équivoque, elle est comme ça, point barre. L’imposer dans un comics c’est une chose, le faire dans un animé s’en est une autre. Mon Sidekick connait Batwoman et sa problématique sans problème, mais je serai très curieuse de voir la réaction d’un ado devant le film et ces quelques scènes.

Malheureusement, on ne peut pas passer outre certains détails complètement hors personnage comme lorsque Kate est amenée à se battre contre son père en petite tenue… C’était tellement gratuit que j’en ai levé les yeux au ciel.
Mais bon… quand on se remémore tout ce qu’elle a pu traverser depuis ces dernières années (et nous avec), cette exposition (dont il ne faut pas oublier de joindre sa présence dans la série DC Bombshells, à défaut de mieux, pour le moment), même si elle est loin d’être parfaite, reste une belle victoire.

A part ça, si vous souhaitez une vraie review du film dans son ensemble, je vous conseille celle de DC Planet ^^ .

Batman Bad Blood -2

1 commentaire

Classé dans Movie of the day

Une réponse à “Batwoman Rises

  1. Nico

    Batwoman vole la vedette à tout le monde dans ce d.a, c’est certain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s