Terry and the Mechanics


14045647_1186298364775305_524801016157117929_n

Parmi les centaines de milliards de détails qui m’ont convaincu depuis près de 20 ans que Terry Moore est une légende vivante de la bande dessinée, je peux risquer de vous en citer au moins une sans aucun problème aujourd’hui.
Depuis Strangers in Paradise, son auteur n’a par exemple jamais cessé de se renouveler, d’explorer genres et formats différents, du drame à la comédie, de la science fiction à l’horreur, de la couleur au noir et blanc, du mainstream à l’indépendant, du scénario au dessin, et même parfois tout cela en une seule oeuvre, tout en restant fidèle à un style et une ligne conductrice exemplaire quand il s’agit de représenter toutes ces femmes, ces héroïnes qu’il aime tant.

Terry Moore est un pionnier du genre (allez, c’est bon, je suis partie) à une époque où tout semblait s’opposer à sa vision des femmes dans la BD américaine en plein cœur des 90’s, sans omettre le fait qu’il n’était toutefois pas tout seul dans cette optique (Jeff Smith et Paul Smith étant pour moi ses alter ego de l’époque). Il a su ainsi marquer toute une génération et surtout fidéliser tout un lectorat qui désormais le suit les yeux fermés.

Après SIP, Echo, et Rachel Rising (sans oublier ses nombreuses participations chez des éditeurs et des titres plus mainstream), Terry nous emmène encore sur une autre planète puisque dans Motor Girl dont le premier numéro sortira en novembre prochain, sa nouvelle héroïne (très ressemblante au personnage de Jet, récurrent dans dans sa bibliographie, notamment dans SIP et Rachel Rising) fait équipe avec un gorille visiblement très taciturne (c’est marrant, il m’a tout de suite fait penser à quelqu’un qui officie régulièrement le dernier jeudi du mois…) pour réparer toutes sortes de véhicules en plein milieu du désert jusqu’au moment où un ovni ait aussi besoin de ses services et amène autant de clientèle « from outer space » que des agents gouvernementaux responsables de la fameuse Zone 51.

Cette nouvelle série (dont la preview sera disponible très bientôt) se veut donc humoristique, mais les amateurs du lascar savent qu’avec lui, on ne peut jurer de rien….
Terry Moore a eu l’occasion de parler entre autre de son nouveau projet au dernier San Diego Comic Con dans une excellente vidéo sur Periscope dont je vous laisse le lien ici.

https://www.periscope.tv/TerryMooreArt/1ZkJzponjyXKv

Et sachez surtout qu’il sera présent lors du prochain Comic Con Paris qui aura lieu du 21 au 23 octobre prochain, chose annoncée depuis des mois déjà, et vous pensez bien que je serai sur place pour profiter d’une 4ème rencontre avec lui…

En attendant voici quelques captures d’écran de la cession de colorisation sur la couverture du second numéro de Motor Girl par Steve Hamaker (qui avait déjà très bien su donner des couleurs aux aventures du petit Fone Bone et toute sa clique), qu’il a eu la générosité de partager sur Twitch il y a quelques jours.

Poster un commentaire

Classé dans Comic of the day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s