We are Orlando


21comic-orlando-superjumbo

Le massacre du Pulse survenu le 12 juin dernier, et qui a sacrifié des centaines de vies innocentes (car au delà des 49 morts et 53 blessés, ce sont des familles entières qui ont été meurtries dans leur chair, à jamais), reste une plaie ouverte et malheureusement incurable pour beaucoup d’entre nous, membres et sympathisants de la communauté LGBT à travers le monde…
Mais au delà du deuil et de la commémoration, cet événement ignoble n’a fait que pointer une nouvelle fois du doigt, médiatiquement parlant, les difficultés et les vicissitudes que nous rencontrons de plus en plus chaque jour dans notre quotidien.

A ce titre (et si certains lecteurs parmi les habitués du TLGB en douteraient encore), il suffit juste de regarder la formidable série de documentaires réalisée par Ellen Page et son comparse Ian Daniel intitulée Gaycation, un tour du monde dépeignant très justement le quotidien des personnes LGBTQ dans bon nombre de pays aux cultures variées… mais je vous en reparlerai très vite😉 .

Alors même si certains lecteurs de comics affirmeront que ce medium n’a pas la vocation fondamentale de transmettre des messages de tolérance et d’acceptation des différences quelles qu’elles soient, trouvant souvent l’excuse du politiquement correct et de la bien-pensance, ma vision des choses en est tout autre et ce blog n’existerait d’ailleurs pas si ce n’était pas le cas, des événements comme celui survenu à Orlando ne peuvent d’ailleurs que me conforter dans cette idée.

Et lorsque le mal est fait, que l’horreur a eu lieu sans que l’on puisse réagir, ce support culturel qu’est le comic-book (car oui, BD c’est de la culture !) a le devoir d’être utilisé pour panser nos blessures, et pour donner de soi en aidant les autres.

C’est l’idée (bien fondamentale, celle-ci) qu’a eu Marc Andreyko, le scénariste de Manhunter, Batwoman (du coup j’ai presque envie de le pardonner pour ce qu’il a fait endurer à notre déesse de Gotham) et Wonder Woman 77, en regroupant des dizaines et des dizaines de talents pour créer une anthologie dont les bénéfices seraient directement distribués à  l’organisation Equality Florida et son fond d’aide aux victimes de la fusillade du Pulse, ainsi que leurs familles.
A la manière d’Alan Moore et son AARGH ! en son temps, cette oeuvre collective intitulée Love is Love se veut être une lettre d’amour à la communauté LGBTQ et réunit des auteurs de renom tels que Phil Jimenez, Steve Sadowski, Paul Jenkins, Mike Carey, Matt Wagner, Marguerite Bennett, Aneke, Damon Lindelof, Patton Oswalt, Steven Orlando, Rafael Albuquerque, Jason Aaron, Jason Latour, James Asmus, Ming Doyle, James Tynion IV, Cecil Castellucci, Brandon Peterson, Jesus Saiz, Olivier Coipel, Leinil Yu, et Elsa Charretier qui s’est vue l’honneur d’illustrer la couverture.
L’album de 144 pages va regrouper de courtes histoires (soit une centaine au total) d’une ou deux pages et sera vendu 9.99 $, vous pouvez d’ailleurs le pré commander ici.

L’originalité du projet (qui sera publié en décembre prochain), est qu’il est édité conjointement par DC Comics et IDW, on pourrait donc entre autre espérer de sympathiques petits crossovers entre les personnages LGBT des deux maisons d’édition…
En attendant, voici une petite preview de cette anthologie, la première page est signée James Asmus et Ming Doyle, la seconde Steve Orlando et Iain Laurie, sans oublier la magnifique couverture de notre amie Elsa Charretier et la formidable Jordie Bellaire aux couleurs, dont on connait bien évidemment déjà leurs engagements respectifs pour la cause.
Et je ne parlerai même pas de l’émotion qui m’a traversée lorsque j’ai découvert l’illustration de Rafael Albuquerque, avec cette Batwoman fière comme jamais, porte étendard de toute une communauté et d’un idéal de vie basée sur la tolérance et la diversité.

la-et-love-is-love-1-20160920-1

la-et-love-is-love-2-20160920

loveislove-cv1

1 commentaire

Classé dans Gay right of the day

Une réponse à “We are Orlando

  1. Belziane

    « Alors même si certains lecteurs de comics affirmeront que ce medium n’a pas la vocation fondamentale de transmettre des messages de tolérance et d’acceptation des différences quelles qu’elles soient »

    Je dirais simplement que ces « lecteurs de comics » n’ont pas compris ce que sont les X-men ^^. (Encore plus avec Ultimate X-men avec Colossus gai et diablo qui l’accepte pas)

    Après je ne suis pas LGBT, mais je suis pour que chacun vive heureux. L’individu est ce qu’il y a de plus important ^^.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s