Les Jeudis de l’Angoisse (des comics) # 25


10756581_817892861567148_1773211293_o

La Famille Addams, À l’Origine du Mythe

1

Quand on est enfant on rêve souvent de côtoyer des célébrités ou des personnages imaginaires, s’imaginant vivant des aventures en leur compagnie. Super-héros, sportifs, héros de films ou de séries télévisées, tout enfant s’est un jour imaginé vivre des aventures fantastiques avec ces personnages de légende. Moi mon rêve était tout autre, plus sombre mais à la fois tellement plus drôle et original ! Mon rêve à moi c’était de connaître la Famille Addams.

Pour moi cette famille symbolisait tout ce que j’aimais, des personnages bizarres mais à la fois terriblement attendrissants et attirants : L’esprit jovial de Fester et Pugsley, la sensualité froide de Morticia, le raffinement et la classe de Gomez et surtout moi, je rêvais de devenir l’ami de Wednesday, petit fille froide et cruelle qui me faisait fondre comme neige au soleil. Hum, enfin bref, donc j’adore La Famille Addams et vous l’aurez compris, c’est d’une de mes madeleines de Proust dont je vais vous parler ce mois-ci  !

They’re creepy and they’re kooky, 
Mysterious and spooky,
They’re altogether ooky,
The Addams Family. 

Générique de la série La Famille Addams, 1964

Chas Addams : Le créateur

15211781_1253535998002830_414714912_n

En France (et en Europe plus généralement) selon les générations lorsque l’on parle de La Famille Addams, on évoque soit les deux films des années 90 pour les plus jeunes ou la série télévisée pour les plus âgés, mais je pense que peu de ces gens savent qu’à la base La Famille Addams, c’est un comic-strip, créé par Charles (dit Chas) Addams et publié dés 1933 dans les pages du journal le New Yorker.

Charles Jean-Samuel Addams, dit Chas Addams est un dessinateur de presse américain né le 7 janvier 1912 à Westfield dans le New Jersey. Il collabore très tôt avec le journal américain le New Yorker, qui publiera son premier dessin alors que l’artiste n’est âgé que de 21 ans, cette collaboration continuera d’ailleurs jusqu’à sa mort.

Chas Addams a trois passions dans la vie : Les femmes, le dessin et les vieilles voitures, lui-même n’arrivant pas à se décider de ce qu’il préfère le plus. C’est un véritable collectionneur, dans toutes ces passions : Il publiera plus de 1600 dessins et possédera plus d’une vingtaine de voitures anciennes, qu’il aura pour la plupart réparé lui-même.
Considéré comme une personne sombre et macabre dû à l’humour noir de ses dessins, il comptait beaucoup d’amis, en majorité des femmes et ses amis disaient de lui qu’il était en fait un homme doux, charmant et captivant dans ses propos.
Il se mariera trois fois, sa dernière femme, Marylin Matthews Addams dit Tee Addams, une ancienne pin-up et modèle de mode, sera une amie très proche avant qu’ils ne décident de se marier plus de quarante ans après leur première rencontre. Ce mariage sera célébré dans le cimetière animal créé par Tee, à Water Mill, New York en 1980.

Chas Addams s’éteindra quelques années plus tard, le 29 septembre 1988. Tee Addams créera alors la Fondation Tee and Charles Addams, qui répertorie la totalité des travaux réalisés par Charles Addams. Tee Addams décédera quant à elle en 2002.

Les Addams, une famille unie par le sombre  !

11

La Famille Addams a eu une très longue gestation, Chas Addams dessinera plus de 150 dessins (dont plus de la moitié sera publiée d’abord dans le New Yorker) ayant pour personnages principaux les membres de cette famille farfelue, et les fera évoluer au gré de ses dessins et idées. Si au début les personnages se cherchent un peu, Chas Addams finira par leur donner des looks et caractères bien définis vers le début des années 60 à la faveur de la série télévisée. La famille compte plusieurs membres et si vous ne les connaissez pas, je vais rapidement et avec plaisir vous les présenter  !

4Morticia Addams : Il s’agit de la matriarche de la famille, c’est elle qui dirige et commande tout ce petit monde d’une main de fer. Femme d’une grande beauté et au physique longiligne, toujours vêtue d’une longue robe noire, son ton souvent sarcastique et son expression éternellement froide cache en fait une femme éperdument amoureuse de son mari et très maternelle envers ses deux enfants.

Gomez Addams : Physiquement, il est l’exact opposé de sa femme. Petit homme légèrement rondouillard, généralement enjoué, portant une petite moustache et un costume à rayure, il voue une véritable admiration et un amour inconditionnel à sa femme et ses deux enfants, à qui il cède souvent au moindre caprice.

6Pugsley Addams : C’est le fils de Gomez et Morticia. Petit garçon rondouillard, énergique et chahuteur, arborant souvent un sourire sadique, il passe son temps à élaborer des plans pour des farces toutes plus macabres les unes que les autres. Il est très complice avec sa sœur, qui est souvent sa camarade/victime privilégiée dans ses machinations.

Wednesday (Mercredi) Addams : Fillette d’apparence calme et froide, c’est en fait une enfant réfléchie et très intelligente, délicate et sensible. Rêveuse, elle se laisse souvent aller à des rêveries poétiques et macabres. Son père la chéri et l’adore, la traitant comme une véritable petite princesse.
Petit détail amusant : Un de ses pieds à six orteils.

Lurch : C’est le majordome de la famille. Géant muet et serviable, il est malgré tout assez maladroit et oublie souvent les choses, notamment quand il va faire les courses ou effectue des travaux dans la maison. Il est malgré tout très protecteur avec Pugsley et Mercredi, qu’il protège avec ardeur contre les bonnes influences et est, souvent la victime consentante de leurs farces. Il est présent en permanence dans la maison familiale, mais peu considéré par les autres membres de la famille.

Granny (Grand ma’) Frump : C’est la mère de Gomez, elle vit avec la famille dans la maison. Vieille sorcière rondelette, aux cheveux ébouriffés et portant toujours un vieux châle sur ses épaules, souriante, bavarde, toujours de bonne humeur et serviable, elle est par contre totalement malhonnête et, par exemple, triche aux jeux familiaux. C’est une mamie complètement gaga de ses petits enfants qu’elle gâte sans retenue.
Note : A la base, Chas Addams l’avait pensé comme une voisine de la famille avant d’en faire la mère de Gomez.

7L’Oncle Fester (Fétide) : Personnage souriant et jovial, c’est en fait un être cruel, adepte de la torture et faussement serviable. Toujours vêtu d’un long manteau noir à col, il est chauve et toujours représenté souriant de façon aimable. Il vit avec la famille par pur générosité de leur part et le sait, freinant ses pulsions morbides par respect pour eux et pour ne pas leur attirer de problèmes. Jovial et blagueur, il est très apprécié de Pugsley avec qui il fait les 400 coups.
Dernier détail, contrairement au film, dans les comics strips, il n’est jamais mentionné nul part qu’il a un lien de parenté avec un des membres de la famille, il n’est peut être même pas de leur famille.
Chas Addams a souvent dit que Fester été en fait une projection négative de lui-même.

La Chose : Contrairement à l’image qu’on se fait de ce personnage au travers de la série ou des films, dans lesquels il est représenté par une simple main, dans les comics strips, la Chose est un mystérieux personnage asexué, apparaissant souvent en arrière plan ou dans les recoins des pièces, observant de façon amusée les agissement de la famille. On ne sait rien de lui/elle, juste qu’il/elle se cache dans la maison.

2

Les autres membres et amis de la famille :
Bien qu’ils soient une famille soudée et assez repliée sur elle-même, les Addams comptent d’autres membres dans leur famille, ainsi que des amis, qu’ils reçoivent de temps à autre dans leur maison. Voici quelques uns de ces autres personnages, qui en terme de bizarrerie, n’ont rien à envier à leurs homologues  !

Le couple au strabisme divergent : Jamais nommé, on ne sait pas si ils font partis de la famille ou sont de simples amis, ce couple apparaît néanmoins à de nombreuses reprises dans le comic strip. Il s’agit d’un couple formé par un homme grand, chauve et aux yeux exorbités présentant un large strabisme et d’une femme de petite taille, à la tête carrée. Ils ont un enfant bicéphale dont chaque tête ressemble à un de ses parents.

La cousine Rion : Il s’agit d’une grande femme malingre habillée dans un style années 20, elle apparaît peu dans le comic strip mais est à chaque fois montrée comme souriante et en train de gâter les enfants. C’est une experte des nœuds coulants, ne manquant aucune occasion de faire partager sa passion.

(Le cousin) Machin : Popularisé par la série télévisée et les films, ce personnage loufoque, une haute touffe de cheveux coiffée de lunettes et d’un chapeau s’exprimant avec une petite voix aiguë dans un langage incompréhensible, apparaît très peu dans le comic strip, Chas Addams ayant très vite abandonné ce personnage.
Il le récupérera pour en faire un des personnages les plus drôles et reconnaissables de la série télévisée.

L’oncle Eimar : Personnage quasi-invisible, on sait juste qu’il est maintenu prisonnier dans le grenier de la maison Addams. On ne voit de lui qu’une main, dépassant des barreaux d’une lourde porte en acier. Les enfants doivent le saluer chaque soir avant d’aller se coucher.

A la faveur de nombreux strips, Chas Addams invente également et régulièrement de nombreux ancêtres à la famille, souvent décrits à l’occasion de tableaux suspendus dans la maison ou récits des autres membres de la famille, notamment l’immonde oncle Zander, qui a choisi de vivre normalement et qui est la honte de la famille…

13

La Famille Addams : À l’Origine du Mythe, le grimoire de référence  !

A ma connaissance, les comic strips n’ont jamais été publiés en France, c’est donc avec une grande joie que j’ai appris que Huginn & Munnin allait traduire et publier le fameux livre de Kevin Miserocchi, The Addams Family : An Evilution, livre que j’avais toujours hésité à prendre en version originale. Et j’ai rudement bien fait de freiner mes ardeurs, l’édition française de cette ouvrage étant absolument exceptionnelle !

The Addams Family : An Evilution (À l’origine du Mythe) en français est donc la traduction d’un livre de 2009 consacré aux origines de l’œuvre de Chas Addams, son évolution et tout le processus créatif du comic strip. Ce livre est une véritable référence pour les fans et il aura donc fallu attendre 7 ans pour qu’il arrive jusque chez nous.
Au niveau du contenu, l’auteur nous présente déjà en détail la vie de Chas Addams et son œuvre phare, La Famille Addams, et tout le processus créatif des personnages et de leur univers. S’ensuit une galerie de portrait des différents membres de la famille, agrémentée d’anecdotes sur leur création et leur évolution.
Enrichissant dans les textes (même moi qui suis un fan inconditionnel de cette famille farfelue, j’ai appris énormément de choses) et richement illustré par de nombreuses illustrations, certaines étant même totalement inédites, parcourir ce livre est un véritable bonheur et chaque page une véritable découverte.
De plus le livre est très largement accessible même pour les néophytes et peux aisément servir de porte d’entrée dans l’univers de cette famille de sombres mais joyeux drilles.

14

En ce qui concerne l’édition française, c’est (encore) un carton plein pour l’éditeur Huginn & Munnin qui prouve si il en était encore besoin qu’ils sont l’éditeur phare en France de beaux livres consacrés à la culture pop : Cette édition française est absolument somptueuse, se donnant même le luxe d’être supérieur en qualité à la version américaine ! La maquette donnant au bouquin l’apparence d’un vieux grimoire est tout simplement magnifique avec ces enluminures argentées, la papier épais est très agréable au toucher et la qualité d’impression juste parfaite. Rien à redire sur cette édition, à part qu’elle est juste… Et je n’hésite pas à le répéter, parfaite !

Au final, pas grand chose à ajouter : Ce livre est un must have pour tout les fans de La Famille Addams et tout ceux qui voudrez se plonger dans l’univers de cette effrayante mais attendrissante famille. Rajoutez à cela une édition hors du commun absolument sublime et vous comprendrez que ce livre est un ouvrage que je recommande plus qu’ardemment.

Aparté : La Famille Addams, les adaptations

Impossible de parler de La Famille Addams sans évoquer ses adaptations à la télévision et au cinéma. Même si j’en ai très envie (ayant pour la série originale des années 60 et les deux films une admiration sans borne), ce n’est pas le sujet aujourd’hui mais je vais vous en parler brièvement quand même !

Il faut savoir que les personnages ne sont pas très développés dans le comic strip, ce format ne permettant pas de beaucoup faire évoluer des personnages. A contrario, Chas Addams profitera grandement de la série télévisée pour faire développer ses personnages : En effet, Chas Addams sera très impliqué dans la réalisation de la série télévisée, chapeautant quasiment tout le coté créatif. Chas Addams a écrit de longues fiches explicatives sur la psychologie et l’aspect des personnages, il a également lui-même choisi les acteurs, écrit les scénarios et même peint et créé les décors. Si parfois on lui a suggéré de nouvelles idées, il a néanmoins gardé un contrôle absolu de sa création durant la production de cette série et ce malgré sa création opportuniste, l’idée d’adapter La Famille Addams en feuilleton étant venu à ABC pour contrer la mise en production d’une autre série du même genre, Les Monstres sur la chaîne CBS (1), les deux séries arriveront d’ailleurs à l’antenne quasi-simultanément, la même semaine. Mais là où Les Monstres aura surtout un succès localisé aux États Unis, La Famille Addams aura par contre un succès international.


Générique de la série télévisée de 1964

Une seconde série tentera de surfer sur le succès de la première et sera diffusée de 1998 à 1999, mais s’arrêtera très vite faute d’audience.

Deux séries animées, une dans les années 70 (inédite en France) (2) et une autre dans les années 90, plus inspirée par les deux films sortis peu de temps avant (cette série sera diffusée en France à plusieurs reprises, notamment sur France 2 dans l’émission Donkey Kong TV) seront également produites. Elles sont toutes deux très axées jeune public mais, dans l’ensemble, elles sont toutes deux très réussies.


Générique du dessin animé de 1992

Trois films seront également réalisés, deux films et un téléfilm. Les deux films sortis au cinéma, La Famille Addams (1991) et Les Valeurs de la Famille Addams (1993) seront réalisés par Barry Sonnenfeld (Men In Black) et seront d’énormes succès.
Le téléfilm, La Famille Addams : Les Retrouvailles (1997) aura lui par contre un succès mitigé, malgré de nombreuses qualités. C’est le « succès » de ce téléfilm qui motivera les producteurs à mettre en chantier la série des années 90 (voir plus haut), l’actrice Nicole Fugere reprendra d’ailleurs son rôle de Mercredi de ce téléfilm dans la série télévisée des années 90.
Je précise au passage que les trois films cités au dessus s’inspirent plus de la série télévisée que du comic strip, la psychologie et le comportement des personnages étant totalement différent de leurs homologues de papier, notamment et par exemple en ce qui concerne Gomez et Pugsley, radicalement différents dans les films.


Bande annonce du film Les valeurs de La Famille Addams

La Famille Addams est un pan important de la culture populaire américaine : Alors que l’american way of life battait son plein aux États-Unis, Chas Addams proposa des dessins présentant une famille allant à l’encontre de cette façon positive de voir les choses : Les Addams sont des êtres sombres, cruels, se plaisant dans une vie morbide et triste. Triste seulement pour celui qui regarde les dessins car les Addams, malgré leur train de vie sombre, sont manifestement une famille heureuse dont les occupations cruelles et morbides semblent comblées à chaque dessin.
Un état de fait dérangeant mais diablement attirant qui va faire de cette famille américaine une icône dans bien des milieux, celui de la culture, de l’art mais aussi dans les mouvements alternatifs, comme la mode ou la musique.
Ils sont également des personnages emblématiques du mouvement gothique, bien avant l’avènement de celui-ci.
Plus qu’une famille, ce sont de véritables icônes populaires, reconnaissables par tous. Chas Addams répondra même dans une interview à un journaliste qui venait de lui avouer être hanté par ses travaux que si ses dessins le hantaient, c’était parfait car c’était exactement ce qu’il avait voulu créer avec cette famille : Tout est dit dans cette simple tirade à propos de cette famille hors du commun !

12

1 : D’un point de vue personnel, je n’ai jamais vraiment accroché à la série Les Monstres, j’ai par contre été immédiatement séduit par la Famille Addams, après avoir regardé un épisode de la deuxième saison, diffusée à cette époque sur M6. Pour la petite histoire, dans la version française, le doublage (doublage VF absolument excellent soit-dit en passant) de Gomez est assuré par Gérard Hernandez, populaire parmi les plus jeunes d’entre-vous pour interpréter le personnage du retraité acariâtre Raymond dans la série à sketch Scènes de Ménage.

2 : Les personnages de cette série animée apparaîtront pour la première fois en 1972 dans le cadre du troisième épisode de la série Les Grandes Rencontres de Scooby-Doo dans l’épisode Mercredi a disparue  !

 

Poster un commentaire

Classé dans Music of the day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s