Rencontre du 4ème titre


motor-girl-head

Peu de temps après avoir clos sa précédente série Rachel Rising (disponible en Français chez Delcourt Comics, et dont Julien critique régulièrement chaque nouveau tome), l’inestimable Terry Moore n’a pas perdu le sien pour donner suite à sa carrière d’auteur culte avec sa quatrième grande aventure en creator-owned. Celle-ci porte le nom de Motor Girl, et nous lui souhaitons évidemment ici le même succès que ses sœurs, il semblerait d’ailleurs que cela soit bien parti, ce #1 étant déjà sold-out et en cours de second tirage.

Et comment pouvait-il en être autrement ? Terry Moore a beau rester un auteur confidentiel auprès de bon nombre de lecteurs, ses fans sont légion à travers le monde, tous conquis par son imparable sens de la narration et la richesse de ses personnages. Motor Girl s’inscrit d’ailleurs une fois de plus dans ces paramètres, une évidence pour ses adeptes qui se seront rués sur ce premier numéro.

Selon les dires de notre ami Terry, celui-ci avait prévu à l’origine de mettre en oeuvre Motor Girl juste après Strangers in Paradise, mais l’univers lui imposa d’abord de réaliser Echo, puis des voix lugubres dans une forêt d’offrir à ses lecteurs Rachel Rising. Ce nouveau titre longtemps repoussé par les lois du cosmos et du surnaturel est donc enfin parmi nous, voyons si il est à la hauteur de ses prédécesseurs.

Pour celles et ceux qui connaissent bien l’oeuvre du père de Katchoo et Francine, il y a bien une constante dans sa manière d’aborder ses histoires qui est celle de ne pas prendre ses lecteurs pour des andouilles. Le pitch de base semblait en effet employer un ton résolument léger, totalement à l’encontre de Rachel Rising, il n’en est (presque) rien, Motor Girl s’avère être tout aussi complexe et exigeant en matière de scénario et cela est perceptible dès ce premier numéro.

motor-girl-001

Samantha et Mike forment un tandem des plus atypiques qui refait le monde dans une casse automobile perdue au fin fond d’un endroit désertique et aride des Etats-Unis. Le terrain appartient à une petite vieille dame nommée Libby que les lecteurs de SIP connaissent plutôt bien puisqu’il s’agit de la tante de Francine (il existe donc bien un Terryverse !). Alors que Libby se voit proposer par un homme mystérieux une somme faramineuse pour la vente de son terrain qui n’a vraisemblablement que peu de valeur, notre héroïne et son gorille expérimentent une rencontre du troisième type des plus cocasses en pleine nuit, parmi les tôles gondolées et les moteurs désossés.

motor-girl-001-3
Il est fort à parier qu’après cet événement, Sam ne veuille pas que Libby vende son terrain…

Vous en dévoiler d’avantage à ce stade serait vraiment dommage vis à vis de l’intrigue, de l’état psychologique de Samantha, une de ces héroïnes au passé trouble que Terry Moore affectionne tant, et de la présence de Mike, le gorille caustique au grand cœur.
Mais ce que je peux vous dire, c’est que Motor Girl reprend les mêmes codes que Strangers in Paradise à ses débuts avec son ton pour le moins décalé, tout en laissant déjà entrevoir des zones beaucoup plus obscures.
Terry Moore nous offre encore une fois ce jeu subtil de nuances narratives qui fait son succès depuis tant d’années, et nous prouve en un seul numéro que cette nouvelle aventure promet d’être jouissive.

motor-girl-001-2

Publicités

1 commentaire

Classé dans Comic of the day

Une réponse à “Rencontre du 4ème titre

  1. Ah !!! J’en peux plus veux lire la fin de rachel et cette nouvelle série !
    L’édition de Strangers in paradise chez Kymera est bien (je connais pas du tout cet éditeur) ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s