Super Queer Fandom Is Super !


tumblr_inline_otmwd9un6Q1rhazbo_500

La fameuse Comic Con de San Diego cuvée 2017 vient de fermer ses portes laissant derrière elle son lot de bandes annonces inédites (je pense ne choquer personne en disant que cette manifestation s’est irrémédiablement tournée depuis des années sur l’exploitation de médiums audiovisuels et cinématographiques au détriment des œuvres en papier), de panels gigantesques vouant un culte aux Super Star(K)s du moment, de séances de dédicaces quasi inaccessibles, sans omettre le cœur et la moelle de toute belle convention de comics qui se respecte : la présence de nombreux éditeurs et de leurs artistes respectifs qui auront eu la joie de rencontrer leur lecteurs tout au long de ce week-end dantesque.

Je n’irai probablement jamais à la Comic Con de San Diego (et ça me va très bien) mais je sais que dans cette faune insensée, dans ce tumulte de quatre jours se côtoient comme dans chaque manifestation de ce genre, de nombreuses communautés présentes grâce à leur centre d’intérêt ou leur domaine, qu’il s’agisse du milieu du cosplay, de l’édition, du blogging, et que sais-je encore.

Je ne saurais sans doute jamais parler avec autant de justesse d’une autre communauté que la mienne via ces nombreux médias, par pudeur et soucis de réalisme, mais cela ne m’empêchera jamais d’être solidaire avec elle.
Mais ce dont je suis sure c’est que comme chaque année, une grande partie du milieu Geek LGBT basé sur terre aura eu les yeux rivés vers la côte ouest des Etats Unis tout au long de ce week-end.

Au delà donc des bandes annonces, des panels et des séances de dédicaces partagées via Youtube, deux choses m’auront marqué cette année :

  • Love is Love a été récompensé d’un Eisner Award, c’est à dire la plus prestigieuse des récompenses en matière de comics, dans la catégorie Meilleure Anthologie pour cette année 2017.
    Rien ne m’a plus fait plaisir ce week-end que d’apprendre cette nouvelle. Love is Love devrait rafler toutes les récompenses existantes dans sa catégorie tout simplement parce qu’elle permet de soigner le cœur et l’âme de tous ceux qui ont été affectés de près ou de loin par cette tragédie.Si vous ne connaissez toujours pas ce recueil, vous pouvez en apprendre un peu plus ici, et soyez persuadés que la version française éditée par Bliss Comics sera non seulement respectueuse, mais également légitime dans la continuité de l’oeuvre originale.

 

  • En marge du panel consacré à la 3ème saison de Supergirl, une interview vidéo diffusée sur la chaîne de MTV s’est transformée en véritable séquence post 3ème mi-temps où la plupart du casting s’est mis à se moquer froidement d’une extrapolation issue du fandom de la série, celle que l’on appelle SuperCorp et qui met en scène une intrigue amoureuse entre Kara et Lena, un sujet viral notamment sur Tumblr dont je vous ai déjà parlé ici.

    Ici on parle de fan fictions, qui comme son nom l’indique sont des visions alternatives, fantasmées, composées par des écrivains en herbe dont LE BUT est essentiellement de faire du bien à ceux qui les lisent, de partager une passion pour un univers en y respectant ses codes, tout en innovant de façon assez personnelle sur la tournure d’une intrigue et surtout sur la relation entre ses personnages.
    Tout le monde sait très bien que ce qu’on appelle le ship en anglais entre Kara et Lena n’aura jamais lieu dans la série officielle, et c’est bien entendu pour cela que les fan fictions d’une manière générale existent, elles extrapolent des directions inexploitées, souvent issues de minorités qui se sentent encore trop souvent lésées par les médium généralistes.
    Alors basher aussi grossièrement le temps d’une sauterie audiovisuelle une interprétation libre, non officielle et surtout issue d’une communauté que la série est censée respecter dans sa seconde saison est digne d’une tentative de suicide en terme de promotion de la part de la quasi totalité du casting.Je parlerai du couple Sanvers au cœur de la seconde saison et de son devenir dans un autre post, car ce n’est pas le propos ici.
    Il est déjà clair qu’il existe un PUTAIN de malaise entre la direction prise, pro LGBT en ce début de 2ème saison, la mièvrerie digne du Cœur a ses Raisons quasiment tout du long de celle-ci, et la conclusion généreusement ouverte (manière de garder cette communauté de spectateurs en otage) mais rapidement obturée par les nouvelles du départ de la comédienne Floriana Lima qui n’interviendra du coup qu’épisodiquement tout au long de la troisième saison, car convoitant de meilleures opportunités professionnelles (ce que fit Laura Prepon sur Orange Is The New Black, mais grâce à un peu de bon sens comme cette dernière, on peut espérer qu’elle fasse demi tour).Alors comment expliquer ce consternant dérapage lors de cette interview ? A aucun moment je serai capable de dire que tel ou tel membre du casting est homophobe car ce serait évidemment un mensonge. Jeremy Jordan a notamment fait le maximum pour faire libérer sa cousine lesbienne d’un établissement anti-gay où elle était retenue contre sa volonté il y a tout juste un an, l’interprète de Winn s’est d’ailleurs excusé assez rapidement via les réseaux sociaux, quant à Melissa Benoist on se souvient de sa pancarte brandie en pleine Woman March le 21 janvier dernier, je l’imagine mal manifester pour le droit des femmes et dénigrer aussi violemment une partie de ses fans LGBT.

    Et ce dénigrement (sous couvert de l’humour) de ce fandom est d’autant plus flagrant lorsque l’on compare la réaction de l’ensemble du cast face à celle de Katie McGrath qui interprète Lena Luthor dans la série et également présente lors de cette entrevue. Le contraste est saisissant. Là où les autres acteurs sont en parfaite roue libre, la divine Katie en grande professionnelle va tenter de sauver les meubles comme elle le peut comme on le voit dans la vidéo.
    Elle enfoncera un peu plus tard le clou dans une autre interview, cette fois-ci soutenue par Odette Annable (qui va incarner l’antagoniste Reign dans la 3ème saison).

 

 

Katie McGrath c’est juste la grande classe, et tout ce que j’espère si ce n’est pas déjà fait c’est que le reste de cette équipe de bras cassés se fasse chauffer les oreilles par Papa Berlanti, parce que se gausser d’une catégorie de fans qui, mine de rien, contribue à la notoriété du show c’est se tirer soi-même une balle dans le pied.

Et pendant ce temps là, Wynnona Earp qui embrasse (c’est le cas de le dire !) à pleine bouche sa Queeritude est reconduite pour une 3ème saison.
D’ailleurs sur ce, je vous laisse sur ce tweet d’Emily Andras, productrice de la série :

Capture

Publicités

1 commentaire

Classé dans Gay right of the day, TV show of the day

Une réponse à “Super Queer Fandom Is Super !

  1. C’est assez drôle en fait de faire un parallèle entre SuperGirl et Wynonna Earp : les deux mettent en scène une super-héroïne dont la frangine finit par sortir avec une femme flic 🙂 Et sur le côté Queer, le parallèle n’est clairement pas à l’avantage de la kryptonienne… Forcément quand on suit les deux, la différence fait mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s