Archives de Tag: JH Williams III

La Dépression


bw_1_600x900

Je me doute que ce billet d’humeur est attendu.

Pour ceux qui auraient vécu dans une grotte aujourd’hui (c’est ce que j’aurais du faire finalement), je rappelle brièvement les faits : JH Williams III et W. Haden Blackman ont décidé de ne plus écrire la série Batwoman à partir du #26, et par conséquent (et à contrecœur) de livrer notre héroïne à un destin éditorial des plus sombres vu les circonstances qui lient le départ précipité des deux scénaristes.
La raison évoquée par Williams sur son blog (qui semble au moment où j’écris ces lignes, saturé) est la suivante :

Depuis le moment où DC nous a demandé d’écrire sur Batwoman – un projet de rêve pour nous – nous n’avions qu’une ligne directrice « Pas de Statu Quo ». Nous sentions que la série et les personnages devaient toujours évoluer. Pour pouvoir s’assurer que chaque arc prendrait une nouvelle direction, nous avons précieusement planifié les histoires pour les 5 premiers arcs bien avant d’en écrire les numéros. Nous avons exécuté ce plan depuis le début, en changeant des éléments lorsqu’une meilleure idée apparaissait, mais en général nous sommes restés fidèles à notre vision globale.

Malheureusement, depuis quelques mois, DC nous a demandé de modifier notre travail et nos plans, d’une manière qui allait compromettre le personnage et la série selon nous. On nous a demandé de changer nos plans pour les origines de Killer Croc, on a été obligé de modifier drastiquement la fin de notre arc actuel, qui aurait défini le futur héroïque de Batwoman, et plus important, nous nous sommes vu interdits de montrer un éventuel mariage entre Kate et Maggie. Toutes ces décisions éditoriales viennent de dernière minute, après plus d’un an de travail déjà planifié.

Nous avons toujours compris que malgré tout notre amour pour le personnage de Batwoman, il appartient à DC. Même si ces décisions nous laissent frustrés et en colère, car elles nous privent de raconter la meilleure histoire que nous pouvions faire. Alors, après une période de réflexion, nous avons décidé de quitter le titre après le numéro #26.
Nous avons tous les deux le cœur brisé par ce départ, mais nous pensons que vous méritez des histoires qui poussent le personnage et l’histoire plus loin. Nous ne pouvons pas continuer de travailler selon nos plans pour qu’ils soient modifiés au dernier moment par la maison mère, donc nous nous écartons. Nous continuerons notre run jusqu’au numéro #26, pour une belle dernière impression.

Nous sommes très heureux de l’opportunité que nous avons eu de travailler sur Batwoman. Ceci a été l’un des plus gros challenges de nos carrières. Nous serons toujours reconnaissants envers ceux qui nous ont aidés pour réaliser ces 26 numéros tels que : Mike Siglain qui nous a mis sur le projet, Greg Rucka pour son inspiration, nos amis les artistes Amy Reeder, Trevor McCarthy, Pere Perez, Rob Hunter, Walden Wong, Sandu Florea, Richard Friend, Francesco Francavilla, Guy Major, Dave Stewart, et Todd Klein; Larry Ganem pour nous avoir écouté dans les coups durs, ainsi que les éditeurs Mike Marts, Harvey Richards, Rickey Purdin, et Darren Shan.

Et plus que tout, un énorme merci à tous ceux qui ont lu le titre. Entendre vos avis, vos réactions, votre enthousiasme chaque mois nous mettait dans la joie, une très belle récompense. Grâce à vous tous qui avez supporté la série, nous avons pu finir 4 arcs, et votre passion pour Batwoman nous a encouragé à nous pousser au delà de nos limites pour livrer le meilleur de nous même pour chaque numéro. Merci à vous d’aimer Batwoman autant que nous l’aimons.

Merci à vous d’aimer Batwoman autant que nous l’aimons.

Au revoir pour le moment, Haden & J.H.

Merci à DC Planet pour la traduction.

Cette nouvelle a beau être assommante, les amoureux de Batwoman n’en sont malheureusement pas à leur première expérience en matière de défection d’artistes (Greg Rucka en 2010, Amy Reeder en 2012), également dues à des divergences avec la ligne éditoriale de DC Comics, sans parler des innombrables reports que la série a du subir en son temps avant son lancement en Septembre 2011.
Le cauchemar continue donc avec le départ des rares personnes encore capables (avec Gail Simone bien sûr) de donner corps à un personnage féminin avec amour et respect chez cet éditeur.

Evidemment, bien que le mariage entre Kate et Maggie soit semble t-il au coeur du problème, il n’est pas question de parler d’homophobie. Je crois qu’il s’agit ici plutôt de lectoratphobie, la firme ayant si peu de respect pour ceux qui achètent ses comics, qu’elle est capable de faire n’importe quoi pour du pognon. Et si ça ne marche pas tant pis, passons à autre chose, il y a tellement d’autres personnages à « exploiter »-c’est bien le mot-dans le catalogue. Idem pour ses artistes, car il y en a tellement qui attendent sur le pas de la porte.

Personnellement je suis dégoûtée, je me sens même insultée en tant que consommatrice, puisque c’est à priori ce que je suis à l’égard de DC Comics et que Batwoman est un produit de consommation, jetable, ou recyclable et que ses créatifs ne sont que des fabricants, ou de vulgaires préparateurs de commande qui ne doivent faire que ce qu’on leur dit.
Mais si DC, je veux dire le DC actuel, celui des New 52, des relooking extrêmes, des moins de 5% d’artistes féminines, celui qui fait fait bouffer des glaces à Wonder Woman, qui est prêt à embaucher Orson Scott Card et qui ose virer Gail Simone de Batgirlsi ce DC là continue à se foutre de ma gueule, je ne vois pas pourquoi je continuerai à dépenser mon argent dans des choses si futiles à ses yeux.

Et je sais que je ne suis pas la seule à penser cela. CBR vient de lancer un sondage fort intéressant :

Poll Will You Be Interested In Batwoman Once J.H. Williams & W

Je ne sais même pas ce que je vais faire. J’aime Kate de tout mon coeur mais continuer à acheter Batwoman s’est conforter DC qu’il va dans la bonne direction.
Batwoman n’est pas un produit. Je le dis encore une fois et pour la 1000ème fois sans doute, c’est un symbole de la diversité et porteuse d’un message de courage dans l’adversité. Elle fait partie de ces personnages fictifs capables de faire des miracles en inspirant ses lecteurs, oui ses LECTEURS bordel.

Enfin, je ne vais pas refaire le monde, c’est comme ça et on y peut rien. En tout cas je cautionne totalement la décision qui reste courageuse de Williams et Blackman et j’ai une pensée très émue pour ces deux là, car ce sont eux qui doivent souffrir le plus de cette séparation, Kate Kane ne sera plus jamais la même sans vous.

Allez, maintenant on se jette tous sur les fanfictions !

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Mood of the day

En attendant Batwoman


Ah si j’étais riche… Un fois de plus JH Williams III s’apprête à mettre en vente quelques pages somptueuses de Batwoman, (cela concerne les numéros 0 et 13) ma préférée dans le lot reste celle où on la voit affronter Alice… la composition est juste sublime, à chaque fois que je vois cette page mon petit coeur fait boum boum… La vente débutera samedi minuit  outre atlantique sur le blog de l’artiste.

1 commentaire

Classé dans Artist of the day

En attendant Batwoman


Vous êtes-vous remis de Batwman #0 ? Non ? Je vous rassure, c’est tout à fait normal. Alors pour vous aidez à passer le cap de la perfection voici quelques images récupérées par ci par là, tout d’abord les versions noir et blanc de quelques pages de Batwoman #12 que JH Williams III a posté sur son blog, un sketch de Trevor McCarthy qu’il a gentiment partagé sur Twitter, puis une commission de Cameron Stewart également montré par le biais de l’oiseau bleu…

2 Commentaires

Classé dans Goddess of the day

Jolie Couv’


Pour une fois il ne s’agit pas d’une couverture de comics, mais elle mérite tout de même de figurer dans notre sympathique rubrique puisqu’il s’agit de la fameuse illustration de JH Williams III pour la pochette du dernier album du groupe de Metal The Sword intitulé Apocryphon (Souvenez-vous, Tata Katchoo vous en avait parlé il y a quelques mois).
On reconnait bien le style incomparable de l’artiste, et cette rousse encapuchonnée me fait inévitablement penser à quelqu’un…

2 Commentaires

Classé dans Music of the day

Enter Sandman


Bleeding Cool avait lancé la rumeur hier, et c’est aux environs de 3 heures du matin (il y a des nuits où l’on n’a pas envie d’aller au lit que voulez-vous) que Neil Gaiman himself a confirmé son grand retour sur sa série légendaire Sandman publiée chez Vertigo (et bientôt chez Urban, moi je dis ça, je dis rien…). Il s’agit donc bien d’une mini-série, d’un préquel de la série originale qui sera dessiné par notre JH Williams III préféré. Qui d’autre que lui pouvait à l’heure actuelle vraiment illustrer à la perfection et cerner l’atmosphère onirique et gothique d’un tel titre ? Ne vous inquiétez pas, Williams ne quitte pas Batwoman, le système « d’un arc sur deux » où il partage le titre avec un autre dessinateur (en l’occurrence Trevor McCarthy)  fonctionne assez bien pour se permettre de travailler sur un autre projet en parallèle.

Vingt-cinq ans après la publication de l’un des plus célèbres romans graphiques de tous les temps, son auteur et scénariste primé et acclamé par la critique Neil Gaiman, annonce son retour sur The Sandman. Gaiman a fait une annonce surprise, par vidéo, depuis le panel Vertigo DC Entertainment à la San Diego Comic-Con de cette année. Karen Berger, rédactrice en chef de Vertigo, a alors révélé que Gaiman allait collaborer avec l’artiste JH Williams III (Batwoman) sur la série, qui est apparu sur scène devant une foule déjà étourdie et ravie. La mini-série The Sandman  sera publiée par Vertigo en 2013.

«Quand j’ai fini d’écrire The Sandman, il restait encore une histoire non dite. L’histoire de ce qui était arrivé à Morpheus pour qu’il soit si facilement capturé dans The Sandman # 1, et pourquoi  il revenait de si loin, épuisé au-delà de l’imagination, et préparé pour la guerre. C’était une histoire dont nous avions discuté pour célébrer le 20e anniversaire de Sandman … mais le temps nous a échappé. Et maintenant, avec l’année de son 25e anniversaire, je suis ravi, et nerveux, que cette histoire soit finalement racontée», a déclaré Gaiman.

«Il n’ya rien de comparable à une histoire de Neil Gaiman» a déclaré Karen Berger, «et il n’y a rien de plus excitant que de le revoir revenir sur The Sandman, et son épopée littéraire sombre et mélancolique, qui a bouleversé l’univers des comics et continue de captiver d’innombrables nouveaux lecteurs année après année. Travailler à nouveau avec lui, et avec JH Williams, cet artiste extraordinaire et révolutionnaire, est vraiment ce genre de chose dont les rêves sont fais.»

1 commentaire

Classé dans Mood of the day

En attendant Batwoman


La couverture du 10ème numéro de Batwoman est indéniablement l’une des plus magnifiques que JH Williams III ai pu nous offrir jusqu’à maintenant. L’artiste a mis en ligne sur son blog les principales étapes de l’élaboration de cette splendide couv’, commentaires à l’appui :

Un croquis très simple pour l’approbation du concept … Pour la version en noir et blanc, j’ai décidé de garder la plupart des techniques de rendu à l’exception de Batwoman elle-même. Comme je voulais obtenir un effet différent des précédentes couvertures de Batwoman que j’avais fait … Le but était de garder les choses presque monochrome, ou une palette de couleurs limitée. Placer tous l’accent sur Batwoman grâce à l’utilisation des couleurs. Et sur les méchants qui l’entourent je n’ai utilisé que de simples textures grises, juste assez pour assombrir l’image, tout en conservant la qualité graphique de cette partie de la couverture. Et puis en laissant le fond blanc et en utilisant la peinture numérique pour estomper le teint pale des méchants, cela donne cet effet de tunnel très agréable, Batwoman émergeant de la lumière dans une obscurité menaçante … Le logo et l’application du texte nécessaires servent à l’élaboration de la couverture beaucoup plus que d’habitude. Ils renforcent l’aspect circulaire de l’image …

3 Commentaires

Classé dans Comic of the day

I’m so GLAAD !


Voici une nouvelle qui me remplie de joie en ce lundi matin, une nouvelle que j’ai essayé de glaner tout ce week end également…

BATWOMAN A REÇU LE GLAAD AWARD DU MEILLEUR COMIC-BOOK !!!

C’est l’une des plus belles récompenses que l’on pouvait souhaiter pour cette série, et bien entendu ce personnage. Je n’ai pas douté une seule seconde qu’elle ne l’obtienne pas, mais maintenant que c’est le cas et bien mon coeur est rempli d’une joie frôlant la béatitude (oui je sais, il me faut pas grand chose).

JH Williams III est lui aussi très content :

Haden and I just found out that our work on Batwoman has won this year’s coveted GLAAD award for the comics category. This is extremely gratifying, because we’ve been working very hard to make this character multifaceted and someone to believe in, while showing her develop realistic personal relationships over time. So the recognition from the GLAAD awards bolsters us greatly. And thank you for all of the support the series has been getting from you all, the comics readership community.

Puisse cet Award inciter DC à porter cette série jusqu’au firmament, développer ses personnages avec autant de classe, donner envie aux auteurs de créer des héroïnes lesbiennes de premier plan.

Putain, je vais sabrer le champagne et tant pis si il n’est que 9h du matin !

2 Commentaires

Classé dans Comic of the day