Archives de Tag: LGBT

Jolie Couv’


Le mois de juin est traditionnellement celui des fiertés LGBTQ et ce depuis les événements du Stonewall Inn en 1969 qui ont fait naître le mouvement des droits civiques pour les gays, lesbiennes, bi, trans d’abord aux États-Unis puis dans le reste du monde (ou presque).
L’éditeur Image Comics célèbre à sa manière cette commémoration en proposant pas moins de 11 variant covers aux couleurs LGBT, l’intégralité des recettes engendrées par l’achat de ces couvertures variantes iront à l’organisation Human Rights Campaign.

Voici les titres concernés par cette initiative généreuse et bienvenue de la part de l’éditeur : Bitch Planet: Triple Feature #1 illustré par Valente De Landro, The Walking Dead #168 par Sina Grace & Tamra Bonvillain, The Divided States of Hysteria #2 par Howard Chaykin, Rose #3 par Ig Guara, Grrl Scouts: Magic Socks #2 par Jim Mahfood, Redneck #3 par Ed Luce, Crosswind #1 par Cat Staggs, The Old Guard #5 par Leandro Fernandez, Black Magick #6 par Nicola Scott, Deadly Class #29 par Wes Craig, et Shutter #29 par Leila del Duca.

Bitch_Planet_triple_Feature_pride-variantRedneck_3_pride-variantRose_3_pride-variantTWD_168_pride-variantHysteria_1_pride-variantGrrl_scouts_magic_socks_2_pride-variant

2 Commentaires

Classé dans Gay right of the day

Representation Matters


Ce billet fait tout simplement écho à un précédent publié il y a pratiquement deux ans, cela prouve le chemin est long, mais qu’il continue à se tracer notamment grâce à des personnes de bonne volonté.

Comme je l’ai évoqué quelques billets auparavant, je ne me peux me retenir d’être inquiète pour notre futur, le mien, celui du Sidekick, et parallèlement je vois chaque jour de très belles choses prendre forme spontanément, me redonnant espoir en la nature humaine, et je pense qu’il est d’autant plus important de parler de ces événements positifs lorsqu’ils parviennent à nos oreilles ou nos yeux, c’est une nécessité vitale.

Deux exemples datant de ces derniers jours me viennent à l’esprit, tout d’abord le témoignage poignant de Mary, salariée dans un comic shop de Fort Wayne, dans l’Etat de L’Indiana, qui le 3 décembre dernier s’est vue être confrontée à un cas d’école lorsque l’on est amené à travailler dans un espace culturel (qu’il soit commercial ou non), et devoir interagir avec une personne en réelle quête de quelque chose, en l’occurrence ici de soi-même.

Pour faire court, Mary a du faire face à l’une des plus belles expériences de sa vie, guider une jeune fille dans sa démarche personnelle de repères vis à vis de son orientation sexuelle (une révélation que cette adolescente a pris pleinement conscience après avoir vu les premiers épisodes de la seconde saison de Supergirl) à travers quelques bons titres LGBT tels que Batwoman Elegy, Midnighter, et Gotham Central.
Non seulement Mary a fait ce qu’il fallait en prenant le temps de rassurer cette jeune fille qui semblait être totalement en panique et lui dire que désormais, elle n’était plus seule, que les choses allaient s’arranger, mais elle lui a également offert de sa poche pour près de 60 $ de titres où évoluaient des super héros LGBT.

Cette histoire magnifique (un conte de Noël avant l’heure) relayée des centaines de fois sur Twitter est bien sûr parvenue aux membres du cast de Supergirl, dont Chyler Leigh qui incarne Alex dans la série.

cyy6ad4weaaehrd

%f0%9f%8c%88mary%f0%9f%8c%88-on-twitter-so-i-want-to-tell-you-all-what-happened-in-the-store-toda_2016-12-11_12-51-07

Pour moi Mary est une véritable héroïne. Non seulement elle a probablement sauvé l’existence de cette jeune fille grâce à son écoute et sa main tendue, mais en plus de cela, elle a demandé à tous ceux qui souhaitaient lui rembourser les 60 $ de faire à la place un don à  Equality Florida, l’organisation qui s’occupe de récolter des fonds pour venir en aide aux victimes de la tuerie du Pulse et de leurs familles.

Mon autre héroïne de la semaine est encore une fois Gail Simone, qui a annoncé que dorénavant tous les scénarios qu’elle écrira pour n’importe quel éditeur contiendront obligatoirement des personnages de couleur ou LGBT sans aucune restriction, auquel cas il n’était même pas la peine de l’embaucher sur un titre.
Plus important encore, elle invite les éditeurs qui embauchent des auteurs LGBT à ne pas les empêcher de faire évoluer des personnages issus de la diversité.

Gail Simone présidente !

Ces deux exemples prouvent que même si beaucoup d’efforts doivent être encore faits, nous avons d’un côté des auteurs qui feront tout pour que la représentation et la visibilité soient à leur maximum afin que de l’autre, des lecteurs puissent s’épanouir et commencer à avoir une vie meilleure.

3 Commentaires

Classé dans Somewhere over the Rainbow

LGBT DC


Le mois de juin est traditionnellement connu pour célébrer toutes les fiertés LGBTQ à travers le monde, et coïncide cette année avec la sortie de Midnighter#1, qui comme son homologue Batwoman à l’époque marque le pas en matière de représentation d’un personnage gay dans une série à son nom.
A cette occasion, DC All Access nous partage une vidéo animée par Jase Peeples de The Advocate, qui nous dévoile un petit historique sur ces personnages les plus emblématiques appartenant à la Distinguée Concurrence, une présentation assez bien fichue mais forcément incomplète.

De quoi vous rabattre, si vous voulez en savoir plus sur le sujet, sur les fiches perso (22 à ce jour) que je mets en ligne régulièrement tout éditeur confondu, ainsi que sur l’histoire de la représentation des personnages LGBT dans les comics dans la rubrique Dossiers.

Poster un commentaire

Classé dans Somewhere over the Rainbow

GLAAD Awards : les comics nominés


Cette année encore et pour leur 26ème édition, les GLAAD Awards ont sélectionné une salve d’œuvres artistiques dans de nombreux domaines et à travers différents médias qui ont représenté en 2014 ce qui s’est fait de mieux en matière de visibilité LGBT.
Pour ce qui est des comics, on peut d’ores et déjà noter l’écrasante dominance des éditeurs indé Image Comics et BOOM! Studios dans ce domaine, prouvant effectivement que cette année les grosses majors n’ont pas su se montrer véritablement gay friendly contrairement aux années précédentes.
Lors de deux cérémonies qui se tiendront les 21 mars et 9 mai prochain, nous saurons donc qui parmi Hawkeye de Matt Fraction, Lumberjanes de Noelle Stevenson et Grace Ellis, Saga de Brian K. Vaughan, Rat Queens de Kurtis J. Wiebe, et Memetic de James Tynion IV remportera la fameuse récompense.

GLAAD Media Awards Nominees

Sincèrement mon cœur n’arrive pas à se décider entre l’humour décapant de Rat Queens et la fraîcheur de Lumberjanes. Ce qui est sûr en tout cas c’est que le niveau qualitatif de cette sélection fait plaisir à voir et montre que les comics à résonance LGBT ont encore de beaux jours devant eux.

Poster un commentaire

Classé dans Gay right of the day

We are young


young-avengers1-kiss-625x234

Une partie des GLAAD Awards s’est déroulée à Los Angeles le week-end dernier, avec entre autre un beau discours de présentation d’Ellen Page sur la comédienne trans Laverne Cox qu’elle considère comme son héroïne.
Côté comics, c’est légitimement la série Young Avengers de Kieron Gillen et  Jamie McKelvie qui a remporté la fameuse récompense pour la meilleure représentation de la communauté LGBT dans le domaine de la BD lors cette 25ème édition. Pour rappel les autres nominés étaient Batwoman, The Fearless Defenders, Husbands et Life With Archie.
La série originale Young Avengers avait déjà remporté un award en 2006, alors qu’Avengers: The Children’s Crusade avait été nominé en 2011 puis en 2012, ainsi que Young Avengers Presents en 2009.

Poster un commentaire

Classé dans Gay right of the day

Cette perle appelée Supercakes


Encore un webcomic dont les super héroïnes sont admirablement bien dépeintes et qu’il ne faut donc rater sous aucun prétexte.
A l’instar de Superhero Girl de Faith Erin Hicks, My so called secret identity de Will Brooker, Suze Shore et Sarah Zaidan, ou encore Sister Claire de Yamino dont je ne devrais pas tarder à vous parler, Supercakes est une oeuvre sensible et réaliste qui met d’abord l’accent sur la diversité de tous ses personnages et la relation de ses deux super héroïnes dans leur vie de couple, avant de montrer leurs pouvoirs et leur capacité à sauver le monde et combattre le crime.
Et cela fonctionne à merveille.
Créé par Kat Leyh, et dont une première version intitulée Pancakes nous présentait déjà ses héroïnes très attachantes, Supercakes nous présente deux personnages féminins au physique très différents et aux proportions respectables,  il y a Mai Ai, le personnage central aux capacités physiques exceptionnelles qui correspondent à sa carrure imposante, et sa petite amie Molly Lemark, une jolie brindille aux cheveux courts qui semblerait pouvoir s’évaporer si on lui soufflait dessus. Et en effet, ses pouvoirs lui permettent de se transformer en une vapeur et créer toutes sortes de formes, jusqu’à la capacité de voler.
Au delà de ces différences physiques, les deux jeunes filles proviennent également de milieux différents et de familles diamétralement opposées, une famille soudée et nombreuse pour Mai Ai, une mère abusive qui fini par disparaître pour Molly. L’épisode Welcome to the Family montre comment Molly va rencontrer pour la première fois la famille Mai et réussir à s’intégrer malgré ses peurs.
L’artiste travaille actuellement sur une mini série qui va continuer à développer le côté relationnel de ses protagonistes, en attendant vous pouvez retrouver les premières aventures de ce très beau petit couple ici.

Mise à jour du 23/08/14 : Supercakes a désormais son Tumblr, une façon plus sympathique de pouvoir lire les aventures de Mai Ai et Molly.

tumblr_mz0hggJMjU1qlwk6wo1_500 tumblr_ma9f9mB16F1qlwk6wo1_500

tumblr_ma9f9mB16F1qlwk6wo2_1280 tumblr_ma9f9mB16F1qlwk6wo3_1280 tumblr_ma9f9mB16F1qlwk6wo4_1280 tumblr_ma9f9mB16F1qlwk6wo5_1280 tumblr_ma9f9mB16F1qlwk6wo6_1280

tumblr_ma9f9mB16F1qlwk6wo7_1280

Poster un commentaire

Classé dans Somewhere over the Rainbow

La conférence LGBT : des BD pour tous


Dernier billet sur mes tribulations au FIBD d’Angoulême, qui concerne cette fois-ci la conférence débat qui se déroulait dans une des salles du Conservatoire Gabriel Fauré, animée par Manuel F. Picaud, journaliste et critique BD sur Auracan.com.
Les invités, Blan (Guide de survie en milieu sexiste), Ype Driessen (Yves et Guillaume), Sandrine Revel (dessinatrice de La Lesbienne invisible), Hubert (scénariste de La Ligne droite et Les Gens normaux), Stéphanie Rubini (dessinatrice de Rouge Tagada) et Jérômeuh (Un Garçon au poil) ont tour à tour parlé de leurs oeuvres respectives mais aussi de l’actualité LGBT très riche au cours de l’année 2013 avec en fil rouge le vote du mariage pour tous.
Voici deux extraits de ce débat qui était bien évidemment très intéressant et qui m’a permis de découvrir de nouveaux auteurs car il est vrai que j’ai pas mal de lacunes en ce qui concerne les BD franco-belge.

Poster un commentaire

Classé dans Somewhere over the Rainbow