Archives de Tag: Lille comics festival

Le LCF 2016, vu par Julien Lordinator


Lille Comics Festival : C’est le NORD  !

20160925_084944-galerie-de-photos-windows_2016-09-26_21-05-34

Ce weekend j’étais dans le Nord de la France, plus précisément dans la capitale des ch’timis, Lille, pour passer deux jours au LCF, le Lille Comics Festival.
Qu’ai-je retenu de ces deux jours passés dans le ch’nord ? Pas mal de choses, notamment que l’accueil des gens du Nord tant vanté par Enrico Macias dans sa chanson et Dany Boon dans son film, n’était pas seulement une légende, mais bel et bien une réalité, encore plus quand ils sont unis par une passion commune…

Après avoir eu un peu de mal à les trouver (les alentours de la gare de Lille sont submergés de travaux), j’arrive sur les lieux du festival qui se déroulait au Tri Postal, une salle de taille -ma foi- honnête, accolée à la gare des Flandres.
Premier point positif : L’entrée y est gratuite et petits et grands de toute génération s’y croisent, amateurs de comics en premier lieu évidemment, mais aussi novices et curieux de passage, qui déambulent dans les allées avec toujours le sourire.
L’ambiance est bonne, l’agencement des exposants et des artistes clair et logique : Vendeurs de comics et produits dérivés vers l’entrée et dans une section dédiée, les artistes invités.

A l’entrée se trouve surtout le point de ralliement obligatoire : l’espace buvette et restauration qui, autre point positif et contrairement à d’autres manifestations du même genre, pratiquait des prix très abordables invitant le chaland à y revenir pour partager un café ou une boisson avec une connaissance ou une rencontre.
Enfin tout au fond avait lieu une exposition de l’artiste Laurent Zimny, qui a réalisé l’affiche du festival.

20160924_112313

L’organisation est donc très bonne et malgré la taille réduite mais honorable du lieu, l’ambiance y était bonne et les déambulations agréables.

Mais le nerf de ce genre d’événement, c’est bien entendu les artistes invités et sur ce point, le LCF n’avait pas à pâlir face aux autres manifestations du même genre, bien au contraire : Des légendes comme Glenn Fabry, Barry Kitson ou l’immense John Bolton côtoyaient des artistes aux talents reconnus des fans comme le scénariste Steve Edginton, Rafa Sandoval, Augustin Padilla, Niko Henrichon, et des artistes plus confidentiels comme le très sympathique Aurélien Guilbert, ou encore la star montante de Marvel, David Baldeon. La sélection était éclectique et variée et les artistes tous visiblement ravis de l’ambiance général du salon.

Une flopée d’artistes étaient donc présents, tous sans exception sympathiques et très accessibles, donnant à ce petit festival un aspect convivial faisant vraiment défaut à la plupart des grands événements du même type.

En résumé, malgré son statut de « petit » événement, le Lille Comics Festival n’avait pas à rougir de la comparaison avec les autres conventions du même type : Convivial, bien organisé, accessible et encadré par une véritable équipe de passionnés, le LCF est le genre de festival où l’on se plaît à flâner et passer du temps.
En ce qui me concerne c’était la première fois que j’y allais et j’y ai passé un excellent week-end.
Un grand merci à l’association Art Thémis pour son organisation et vivement l’année prochaine, en tout cas moi j’y serai !

Un grand merci à Fanny du LCF pour le généreux partage de photos 😉

1 commentaire

Classé dans Mood of the day

LCF 2016 : J-10


14183683_10157489466220061_3199014199633849632_n

Dans exactement 10 jours au Tri Postal de Lille se tiendra la nouvelle édition du Lille Comics Festival, un événement auquel j’ai eu le plaisir de me rendre à deux reprises (en 2010 et en 2011, ça me parait si loin !), et où j’ai pu passer des moments inoubliables grâce à son équipe de bénévoles ultra dynamique et sa sélection d’auteurs de très haut vol.
Cette année encore je ne pourrai malheureusement pas m’y rendre, mais ma moitié Julien Lordinator sera de la partie et je compte sur lui pour nous faire un débrief de ce qu’il aura pu vivre sur place. En tout cas si vous vous y rendez aussi, n’hésitez surtout pas à venir lui faire un petit coucou, il ne mord pas, quoique…

Cette année, le LCF propose donc encore une fois un beau panel d’invités triés sur le volet : Glenn Fabry, Agustin Padilla, Leigh Gallagher, Stéphane Perger, Barry Kitson, Simon Coleby, Pieter de Poortere, Niko Henrichon, Rafa Sandoval, Jordi Tarragona, David Baldeon, Mike Dowling, Dylan Teague, Ian Culbard, Ian Edginton, Peter Doherty, Mauricet, Miran Kim, Julien Hugonnard-Bert, Stéphane Créty, Antoine Dodé, Ryan Brown, Nick Pitarra, Ian Bertram, D’Israeli, Stephen B Scott ainsi que John Bolton qui remplace au pied levé Simon Bisley qui a du annuler sa venue.

Des conférences sont également prévues, de quoi apprendre de belles choses auprès d’artistes de renom  :
Samedi
14h30-15h30 – La censure dans les comics
15h30-16h30 – Preacher : des planches au petit écran avec Glenn Fabry (conférence animée par DC Planet)
Dimanche
10h-11h – Vertigo : un imprint en péril ? avec Mike Dowling (conférence animée par DC Planet)
14h30-15h30 – Podcast en live des GG Comics. Sujet du débat : Les comics, c’était mieux avant ?
15h30-16h30 – Indé vs Mainstream avec Simon Coleby, Leigh Gallagher, Ian Edginton, Ian Culbard et Mauricet

Sans oublier les exposants, les expositions, et les animations qui font du LCF un événement incontournable pour tout fan de comics qui se respecte.
N’hésitez pas à vous rendre sur le site du festival où les conditions pour les dédicaces sont notamment expliquées en détail.

Poster un commentaire

Classé dans Mood of the day

La Fierté Lilloise


Rares sont les festivals qui m’ont autant agréablement surprise que le LCF, de par la qualité de ses invités que l’excellente ambiance qui y règne pendant deux jours, et si l’on m’avait dit il y a quelques mois que je n’y participerai pas cette année je me serai surement inquiétée de savoir si l’on ne me m’aurait pas fait un lavage de cerveau ou que sais-je encore…
La vie fait que parfois il vaut mieux s’avouer vaincu pour pouvoir mieux rebondir, ce millésime 2013 se fera donc sans moi à mon grand regret. Et pourtant quelle affiche !
De Jamie Delano à Peter Milligan en passant par Barry Kitson, Paul Renaud, Tony Harris, Yannick Paquette, J.G. Jones, Niko Henrichon, Romano Molenar, Rafa Sandoval, sans parler des exposants, mes chouchous Gourvy et Apo(K)Lyps, Close Call Comics, Comicverse, et bien d’autres encore comme les stands des différents éditeurs, nouveaux et habitués.
Alors que cette année le LCF offre à ses visiteurs la gratuité, du jamais vu pour une manifestation de cette ampleur, j’espère que ce nouvel endroit, la gare Saint-Sauveur offrira les meilleurs atouts à ce grand rendez-vous des amateurs de comics.
Je vous invite à feuilleter le programme ici, et je souhaite bien évidemment à tous ceux qui vont participer à ce fantastique week-end d’en profiter au maximum, le LCF est une expérience unique dans le panorama des événements comics en France je peux vous l’assurer.

2 Commentaires

Classé dans Mood of the day

LCF 2011 : Une tuerie !


A peine rentrée chez moi (j’ai quand même eu le temps de faire un peu de ménage, parce que laisser 4 chats pendant 4 jours dans un appartement, ça laisse des traces si vous voyez ce que je veux dire) je ne peux pas m’empêcher de vous laisser mon ressenti sur cette 6ème édition du Lille Comics Festival qui s’est déroulé ce week end et dont le nombre de visiteurs a dépassé la barre des 2000 personnes d’après ce que j’ai pu lire.
Il suffisait de débarquer comme moi dès le samedi matin à 9h30 pour se rendre compte que cette édition 2011 allait une fois de plus être un joli succès :

A l’intérieur, la première heure étant dédiée aux détenteurs des fameux GMT, c’est dans une ambiance sereine et décontractée (en tout cas ce  fut mon impression ^^) que le LCF  a pu vraiment démarrer aux alentours de 11h, le public arrivant avec fluidité, je n’ai pas ressenti le trop plein de l’année dernière. L’équipe du LCF a donc disposé ses divers stands et animations exactement comme en 2010 (j’ai même retrouvé Régine à la buvette au même endroit  que je l’avais laissé, avec le même T-shirt Wonder Woman !), la scène étant consacrée aux panels, et les différents stands disposés telle manière que l’on puisse circuler (sauf si on s’approchait d’un peu trop près de la table de Don Rosa, mais en même temps c’est un peu normal), mis à part le premier étage, mais c’est un problème que j’avais déjà soulevé, inutile d’y revenir donc…

C’est vraiment à partir de 14 heures que ça a commencé à chauffer, comme le montre les deux vidéos suivantes où je me suis amusée à déambuler un peu partout, j’ai parfois eu du mal à me frayer un chemin (c’est vrai que si je mesurais 1m80 pour 120 kg ça aurait été peut-être un peu plus pratique). Vous reconnaitrez sûrement quelques artistes tels que Maxime Garbarini (Close Call Comics), Guillaume Matthias (WEBellipse) Don Rosa, Rufus Dayglo, Emanuella  Lupacchino et Guillermo Ortego, Dustin Nguyen, puis au premier niveau Claudio Castellini, Richard Starkings, Dan Abnett, Gérald Parel et la géniale Stéphanie Hans (que je n’ai pas pu saluer chose que je regrette profondément, mais je n’ai même pas osé la déranger) suivie de l’association Phylactères... j’en ai oublié plein, je sais, pardonnez-moi.

Le LCF, c’est aussi le moment tant attendu de revoir ses « collègues » blogueurs, le ComicsBlog Crew bien évidemment avec qui j’ai passé des moments fendards et merveilleux (je vous en parle tout à l’heure), l’inébranlable Bashenga de Génération Strange que j’adore, et sa comparse tout aussi adorable et truculente Julie,  mes amis de Comixity et Cable’s Chronicles que j’ai toujours beaucoup de plaisir à retrouver, sans oublier Frank  de Watchtower Comics, ils vous préparent tous en ce moment même des tas d’articles et d’interviews de vos auteurs préférés, vous n’allez pas être déçus. J’ai également eu beaucoup de plaisir de retrouver Maxime Garbarini et Gabriel Venet, Kevin Enhart, Frédéric Pham Chuong, Florent Baudry, mais cette année a été aussi l’occasion pour moi de faire de nouvelles rencontres, comme Laurent Arthaud et une partie de l’équipe dAElement Comics, l’inépuisable Ginie du blog Bulles et Onomatopées dont je ne parle pas assez souvent…
Je n’insisterai jamais assez sur le fait que ce festival est d’autant plus génial qu’il est à taille humaine et qu’il est un véritable vivier de bonnes rencontres.

Le volet animation du festival n’était pas en reste loin de là, j’ai regardé d’un œil attentif l’atelier dessin pour enfants situé au premier étage, j’ai une fois de plus perdu à la tombola, et quelque part tant mieux car j’avais quand même promis un strip-tease au cas où je gagnerais (mais qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour amuser la galerie, heureusement j’étais sure de perdre…), et le  concours de Cosplay s’est avéré être une source de fou rire sans fin, en voici quelques extraits, je tiens à signaler qu’aucun Fioutch n’a été blessé pendant la première vidéo.

Je pense qu’avec cette édition 2011 tout le monde a pu y trouver son compte, tant par la diversité des artistes invités que les animations proposées, jusqu’aux comic shops présents, (big up à la librairie Apo (K) lyps !!!) un petit bémol toutefois  pour les panels qui ne sont pas assez mis en valeur, mais il est vrai que la configuration de la salle ne s’y prête guerre. Les salles d’interviews sont minuscules, mais ça on y peut pas grand chose non plus… à voir donc pour un changement de salle, car une salle trop grande pourrait s’avérer aussi être un handicap.

Je reviendrais donc une fois de plus l’année prochaine le cœur léger et les yeux fermés, rien que pour refaire partie  de cette photo de famille.

7 Commentaires

Classé dans Mood of the day

En Novembre, fais ce que bon te semble #1


Le mois de Novembre est personnellement marqué par trois évènements importants (enfin quatre si on compte mon anniversaire ;)) dont la geekette que je suis se réjouit d’avance de participer. Ces trois manifestations ont des domaines, des tailles, et des enjeux différents mais ont pour point commun d’être organisées de main de maître par des équipes de passionnés, et permettent aux participants de se retrouver dans la joie et dans la bonne humeur dans un esprit de convivialité dont je ne peux qu’être sensible (du moins pour les deux premiers car pour le troisième rendez-vous ce sera mon baptême du feu. )

Ces trois événements du mois de novembre sont le Lille comics Festival, la Bourse d’échange de Bandes Dessinées Ramonbulles, et le Toulouse Game Show.
Les festivités démarrent dès le weekend du 5 et 6 novembre avec l’incontournable LCF qui cette année encore se pose  aisément comme LA référence du festival de comics en France.
Comme je le disais dans le podcast de ComicsBlog lors de la Comic Con de Paris, ce n’est pas la taille qui compte. Et même si je pressens que le Gymnase se retrouvera vite saturé avec une température qui va très vite monter (mais qui a dit qu’on se pelait à Lille ?), je préfère ça à des allées gigantesques, mais vides de contenu.
Alors faisons le tour  de ce programme hallucinant (via Cable Chronicles) il y en a vraiment pour tout les goûts, et on aura rarement vu autant de diversité représentée pour ce média, de Don Rosa l’invité d’honneur à Mike Allred, Dustin Nguyen (OMG!!!) , Stéphanie Hans, R. M. Guéra, Rufus Dayglo, Phil Briones, Vicente Cifuentes, Niko Henrichon, Gary Erskine, Emanuela Lupacchino, Gérald Parel, Ben Oliver…  la liste est tellement longue qu’elle en est irréelle ! Mais ce n’est pas tout. La crème de la crème du french comics sera aussi présente, de Close Call Comics en passant par Phylactères, Aelement Comics, French Crow, Web Ellipses… Même Jim Lainé et Sébastien Carletti seront là pour dédicacer votre exemplaire de Nos années Strange.
Sans compter les animations et atelier pour les enfants, la fameuse Tombola, les stands des sites web et commerçants… tout cela je vous le dis une fois de plus dans une ambiance hors du commun, c’est ça le LCF, un rendez-vous que je vous conseille chaudement les enfants, je vous ferais mon compte rendu à mon retour.
A propos, le site web du festival et de l’association organisatrice Art Thémis a fait peau neuve, il est beaucoup plus clair (!) et sympa que précédemment.

Poster un commentaire

Classé dans Mood of the day

LCF 2011 : Les permiers artistes


Vu sur Superpouvoir ce matin, une liste bien sympathique de la première vague d’artistes présents au Lille Comics Festival qui se tiendra toujours à la salle de Gymnase les 5 et 6 novembre prochain (j’en suis !).

Mes excellents souvenirs de l’année dernière ne peuvent évidemment que vous inciter à venir à ce festival généreux, chaleureux (dans tout les sens du terme !) de taille humaine où les rencontres avec les artistes et la qualité des animations sont au rendez-vous.

Poster un commentaire

Classé dans Mood of the day

Interview de Frank Quitely


Mes potes de Comixity viennent de mettre en ligne leur interview de Frank Quitely faite lors du Lille Comics Festival 2010. On voit tout de suite que le gars a su rester simple et disponible (pas comme certain !). Bravo à l’équipe de Cable’s Chronicle pour cette interview, et chapeau bas à Claire qui a su dompter la bête avec je dois dire beaucoup de brio !

Les sous-titres en français sont disponibles si vous regardez la vidéo directement sur Youtube et que vous cliquez sur « CC » dans la barre du bas.

Poster un commentaire

Classé dans Artist of the day