Archives de Tag: Rachel Rising

Rachel Rising Tome 5 : La review de Julien Lordinator


Rapide Review  : Rachel Rising Tome 5, Quand Vient La Nuit…

1

L’excellente série d’horreur de Terry Moore continue son petit bonhomme de chemin en France avec son cinquième tome. Cette série continue-t-elle de tenir en haleine comme elle le fait si bien depuis son tout premier volume ? Réponse dans les lignes qui suivent.

La vie continue dans la petite ville de Manson, après avoir fait face à une vague de meurtres puis une invasion de rats, les habitants hétéroclites de cette petite ville semblent penser que le calme est revenu et notre bande de héros profitent de cette relative accalmie, certaines pratiquent la magie noire tandis que la petite Zoé fait exploser des rats avec des pétards (Sigh…) mais pour nos sorcières réincarnées, le repos sera de courte durée car de nouvelles menaces se font de plus en plus pressentes : Zoé découvre durant son enquête que des menaces que l’on croyait éliminées semblent en fait plus présentes que jamais, et le «  voleur de corps  » réussi tant bien que mal à se frayer un chemin vers nos héroïnes. Enfin, il semblerait que l’incident du dîner durant lequel Carol, la petite amie de Johnny, avait tenté d’éliminer tout ce beau monde et qui lui avait coûté la vie, semble en fait bien plus compliqué qu’il n’y paraît…

Cinquième tome donc de Rachel Rising, et je dois avouer que je commence sincèrement à manquer d’arguments pour étaler les louanges de cette série : C’est toujours aussi bon, les personnages sont toujours aussi bien écrits, les dessins toujours aussi beaux et le rythme toujours aussi bien maîtrisé… Terry Moore réussi à tenir en haleine le lecteur de façon toujours aussi efficace après cinq tomes avec une histoire toujours aussi dense, intéressante et surprenante, une véritable prestation jusqu’à maintenant quasiment sans faute de la part de cet auteur, du rarement vu et lu en ce qui me concerne.

Je dois avouer que l’arrivée de chaque tome est attendu par votre serviteur, c’est peut-être même, et très honnêtement, la série dont j’attends avec le plus d’impatience la sortie de chaque nouveau tome ces dernières années, rien que ça.
Je ne vois pas ce que je peux ajouter de plus… Ça fait en tout et pour tout cinq fois que j’étale sur ce blog que cette série c’est LA série d’horreur de ces dernières années et qu’il faut la lire.

Essayer Rachel Rising, c’est immédiatement l’adopter et y devenir accroc, foi de Lordinator.

Rachel Rising Tome 5, Quand Vient La Nuit… Disponible en France aux éditions Delcourt dans la collection Contrebande depuis le 17 février 2016

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Comic of the day

Rachel Rising Tome 4 : la review de Julien Lordinator


Rapide Review ! Rachel Rising Tome 4, Tombes Hivernales

1

Déjà quatre tomes pour cette excellente série dont la qualité ne se dément pas. Après un tome 3 qui nous laissait dans un suspens insoutenable, quelle est la suite des péripéties de notre morte-vivante préférée ? La réponse maintenant  !

2Ce nouveau tome s’ouvre sur un nouveau flashback, nous présentant les origines des précédentes incarnations de Rachel et Jet. Je dois avouer que j’ai trouvé ça un peu capillotracté, mais heureusement, et comme souvent avec Terry Moore, tout n’est pas vraiment ce que l’on croit et une nouvelle explication arrive par la suite donnant à ce flashback une explication un peu plus plausible.
S’ensuit une balade dans la petite ville de Manson enneigée en compagnie de Rachel et Jet, bien vite rejointes par la petite Zoé. Cette balade a pour but de trouver un moyen de soigner Johnny, la tante de Rachel, de son empoisonnement.
[SPOILER] En effet, à la fin du tome trois, Carol la fiancée de Johnny empoisonnait les convives durant un dîner suite à une crise de démence religieuse passive, si le statut « mort-vivant » de Rachel et Jet leur sauve la mise, ce n’est pas le cas de Johnny, très mal en point [FIN DU SPOILER].

Ce tome est à l’image du tome 2, celui de la transition, plus posé que le précédent dans lequel les personnages prennent le temps de discuter un peu malgré l’urgence de la situation. Celui qui en sort indubitablement grandi est la petite Zoé, dont le caractère s’affirme et le destin plutôt disons, « funeste », semble être de plus en plus compromis par le solide tempérament de la fillette. Zoé est sans conteste un des personnages les plus intéressants de la série, à la fois tragique, cruelle et détendue, je dois avouer beaucoup apprécier le personnage qui devient enfin plus présent dans ce tome.

3Beaucoup de révélations également dans ce tome 4, mais visiblement c’est une constante de la série et malgré cela, Terry Moore réussi quand même à se garder des cartouches sous le coude pour nous tenir en haleine, du bon boulot de scénariste comme le maître nous l’a souvent prouvé.

Pour ce qui est des dessins, là encore c’est du grand Terry Moore et vous pouvez en gros reprendre ce que j’ai dit dans mes reviews des précédents tomes et les appliquer ici : C’est beau, détaillé, le tout dans un noir et blanc épuré absolument impeccable. Rien à ajouter, c’est du bonbon pour les yeux, tout simplement.

Pas grand chose à conclure de ce tome finalement, si ce n’est que Rachel Rising reste, et je vais encore le répéter au risque de devenir vraiment lourd, LA série d’horreur en comics inévitable et immanquable du moment : C’est bien écrit, bien dessiné et passionnant. Lisez-la  !

 

Poster un commentaire

Classé dans Comic of the day

Rachel Rising Tome 3 : la review de Julien Lordinator


Rapide review  : Rachel Rising Tome 3, Chants de Cimetière

0

Rachel Rising continue son petit bonhomme de chemin en français avec la publication de ce tome 3 en mai dernier (Lordinator, le gars toujours à la pointe de l’actualité…), qui reprend les numéros 13 à 18 de la série originale. Est-ce que c’est toujours aussi bien et quelles sont les nouvelles (més)aventures de notre héroïne ? La suite de suite avec cette petite review éclair et éclairée.

Résumons vite fait ce qu’est Rachel Rising, c’est la dernière série en date de Terry Moore (Echo et plein d’autres trucs dont la taulière de ce blog aime beaucoup parler, tellement qu’elle s’appelle comme l’héroïne d’une des séries de cet auteur, l’excellent Strangers in Paradise) ça raconte l’histoire de Rachel, une jeune femme qui se réveille nue et amnésique dans la boue et découvre qu’elle est supposée être morte… [SPOILER] Dans le précédent tome, Rachel découvrait qu’elle était la réincarnation d’une sorcière, qu’elle n’était pas la seule dans ce cas et qu’elle était un pion dans une sombre machination bien plus élaborée qu’il n’y paraît [FIN DU SPOILER]

1

Loving you
Was like loving the dead.

Type O Negative – Black N°1 (Little Miss Scare-All), Bloody Kisses, 1993

2Après la lecture du tome 2 que j’avais trouvé un peu expédié au niveau du scénario (pour plus d’informations, cliquez ici et tant que vous y êtes lisez aussi la review du tome 1 ici) comme je m’y attendais, ce tome retrouve un rythme un peu plus posé et reprend le temps de placer ses personnages et les faire évoluer de façon efficace et passionnante : On retrouve donc le style typique de Terry Moore, à savoir une parfaite gestion de la mise en page, une utilisation judicieuse des silences et des expressions faciales, le tout renforcé par de l’émotion et un storytelling aux petits oignons.
De plus, de nouveaux personnages sont introduits et d’autres jusqu’alors secondaires sont mis sur le devant de la scène, notamment le naïf Earl, l’employé de la morgue, la jeune Zoé ou le terrifiant « prêtre ».
L’histoire reprend donc son rythme de croisière après un tome deux qui était comme je m’y attendais une sorte d’intermède explicative, plutôt une bonne nouvelle car même si je n’ai jamais douté de Terry Moore, j’avais quand même une légère appréhension en ouvrant ce livre (et ce malgré la magnifique couverture) suite à la déception, somme toute très relative, du tome deux.
Ce tome se conclut par un twist final insoutenable qui a pour effet de rendre l’attente de la suite tout aussi insoutenable…

3Note de l’auteur  : On appréciera également le clin d’œil fait à la série Strangers in Paradise que je vous laisse le soin de découvrir 😉

En résumé, ne vous laissez pas influencer par la relative lourdeur explicative du second tome : Tout est justifié dans cette suite, et ce troisième chapitre des (més)aventures de la belle Rachel tient toutes ces promesses et replace la série comme un must have horrifique en comics actuellement : Rachel Rising, c’est LA série horrifique en bande dessinée à lire actuellement, tout simplement !
Lisez-là, c’est bien dessiné, bien écrit, bien traduit et bien édité ! Tout est bien dans cette série, foi de Lordinator  !

Rachel Rising Tome 3, Chants de Cimetière, disponible depuis mai 2014 en VF chez Delcourt dans la collection Contrebande.

2 Commentaires

Classé dans Comic of the day

Rachel Rising Tome 2 : la review de Julien Lordinator


Rapide Review  : Rachel Rising Tome 2  : Même Pas Peur

RACHEL RISING 02 - C1C4.indd

M’étant déjà étendu sur le quoi qu’est-ce Rachel Rising dans ma précédente rapide review du premier tome que l’éminente Katchoo devrait logiquement linker… Maintenant, je vous laisse le soin de lire ce que j’avais déjà écris afin de vous mettre ou remettre dans le bain  !
Je vais donc m’en tenir au principal. Rachel Rising, c’est la dernière série en date de Terry Moore le créateur de Strangers in Paradise, ça raconte l’histoire de Rachel, qui se réveille morte-vivante un beau jour et va devoir découvrir pourquoi elle est morte, pourquoi on l’a ressuscité, élucider une série de meurtres particulièrement violents, pourquoi des gens ressuscitent, la présence d’êtres surnaturels et pourquoi tout ça a lieu dans sa ville natale.
Voilà en gros le pitch, c’est sommairement résumé mais en dire plus ce serait déflorer l’intrigue et vu sa densité, ce serait presque criminel.

2

Non, aujourd’hui,  je vais plutôt m’attacher à vous relater ce que j’ai pensé de ce second tome et le bilan est plutôt en demi-teinte…
Déjà je ne vais pas cacher que j’attendais impatiemment la parution de ce second tome, particulièrement parce que j’avais vraiment beaucoup aimé le premier qui nous laissait sur un suspense assez efficace. Ce second tome fait écho au premier  : La caractérisation des personnages est toujours aussi bonne, ce qui a pour effet de les rendre immédiatement soit attachants, soit effrayants (car ne l’oublions pas, on est dans un comic d’horreur), l’histoire de certains s’étoffe et se révèle d’ailleurs un peu plus nous laissant entrevoir des destinés dramatiques. Encore une fois, Terry Moore fait montre d’une sensibilité très prononcée et réussi a créer une véritable empathie pour ses personnages sans toutefois que cela justifie leurs actes, pour la plupart assez horrible.
Ces révélations se font au travers de flashbacks, et c’est là que ce second tome m’a un peu déçu. L’impression que j’en ai eu c’est que Moore à été un peu trop vite : En l’espace de quelques pages, il nous révèle qui est l’instigateur de cette machination et pourquoi certains personnages ont des comportements aussi bizarre, j’ai trouvé ça un peu trop vite expédié et facile, particulièrement pour la petite fille dont j’ai trouvé l’explication un peu abracadabrantesque.
J’avoue avoir été un peu déçu par ce tome, mais très honnêtement, j’ai pris malgré tout énormément de plaisir à le lire, c’est une déception assez infime et donc ma foi toute relative.

3

Hormis cette impression, dans l’ensemble le récit se tient, l’atmosphère mystérieuse et surnaturelle est toujours aussi prononcée et envoûtante et l’auteur nous transporte sans mal dans cet univers. Coté dessins, Terry Moore est toujours au top et cela rend la lecture très plaisante. De plus, ont ne peut juger une série comme Rachel Rising que sur sa globalité (de mémoire je n’avais pas été plus emballé que ça par les premiers épisodes de Echo, une autre série de Terry Moore, pour finir totalement accroc à environ un tiers de la série), donc mon avis est mitigé en ce qui concerne ce tome, la suite me donnera, et je le pense très sincèrement, certainement beaucoup plus d’enthousiasme.

Pour finir, il faut aussi tout de même rester prudent  : Il reste encore pas mal de numéros à traduire (ce tome englobe les numéros 7 à 12, la série n’est toujours pas fini aux USA et compte pour le moment 29 numéros), ont peut donc supposer que le meilleur est à venir  !

Rachel Rising Tome 2, disponible depuis le 22 octobre 2014 chez Delcourt dans la collection Contrebande

1 commentaire

Classé dans Comic of the day

Rachel Rising Tome 1: la review de Julien Lordinator


RACHEL RISING TOME 1, L’OMBRE DE LA MORT, RAPIDE REVIEW

rr cover

Ah Terry Moore ! Dire du mal de cet artiste sur ce blog reviendrait à me condamner à une damnation éternelle via internet… Malheureusement, même avec toute la mauvaise foi du monde, je ne pourrais pas dire du mal de Terry Moore. Pourquoi ? Parce qu’il existe peu d’artistes dans le monde des comics dont on peut dire que leur carrière est irréprochable et Terry Moore en est un. Que ce soit le magnifique Strangers In Paradise, Echo ou même ces séries écrites pour des éditeurs tiers (Je pense notamment aux Fugitifs chez Marvel, disponible en français chez Panini), Terry Moore, il excelle dans beaucoup de genres différents, le drame, la science fiction et le super-héros, toujours écrit avec la même sensibilité, le même talent.
Seul genre auquel il ne s’était pas essayé, l’horreur, c’est maintenant chose faite avec Rachel Rising.

Mais Terry Moore est-il aussi à l’aise avec l’horreur qu’avec les autres styles dans lesquels il a déjà excellé ? Réponse tout de suite.

rr rachel

Je suis un grand amateur de comics d’horreur, j’en ai lu et j’en lis encore des kilos et ils sont clairement divisés en deux styles différents : Le style gore et le style intelligent. Le style gore consiste à montrer du sang et de la tripaille qui gicle (souvent renforcé par des scènes de sexe), de préférence dans une ambiance glauque et malsaine, c’est le cas de BD comme Crossed ou Ferals par exemple. Le style intelligent se caractérise par des scénarios plus élaborés, des personnages plus travaillés et une mise en place de l’histoire plus longue, c’est le cas par exemple de Walking Dead, Revival (avec lequel Rachel Rising partage de nombreuses similitudes) ou de petites anthologies comme le récent Lucy Loyd’s Nightmare chez Delcourt.

Autant être franc, j’apprécie autant les deux styles, chacun étant certes très différent mais tout aussi, pour ma part, plaisant à lire.
Rachel Rising se place clairement dans la catégorie des trucs intelligents, venant de Terry Moore, ça m’aurait étonné qu’il fasse dans le gore gratuit de toute façon…

Rachel Rising, c’est donc l’histoire de Rachel (sans blague…) une jeune femme qui se réveille une nuit, enterrée au fond d’un fossé. Récupérée déambulant sur le bord de la route par un automobiliste, elle rentre chez elle et constate qu’elle a des traces de strangulation autour du cou et les yeux injectés de sang… Elle se met alors en quête de savoir ce qu’il lui est arrivée et en questionnant ses amis et découvre qu’elle a disparue depuis plusieurs jours, plus grave, certains disent ne pas vraiment la reconnaître, elle est “elle” mais pas vraiment…
En parallèle, ont découvre que dans la petite ville de Manson (ville où se situe l’action), plusieurs habitants bien sous tout rapports commettent des meurtres violents après avoir eu la visite d’une mystérieuse femme blonde… Que eux seuls semblent voir  !
Quel est le lien entre ces meurtres, Rachel et la fantomatique femme blonde ? Ça, ont le saura dans les prochains tomes, mais autant dire que la lecture de ce premier volume est particulièrement excitante  !

rr reveil

Rachel Rising, c’est certes un comics d’horreur, mais ça reste du Terry Moore pur jus, avec toute les qualités que ça implique : Déjà visuellement, ont reconnaît la pâte du maître avec des personnages et des lieux réalistes, et comme à son habitude, le tout est dans un noir et blanc impeccable. Si vous aimez le style de dessins de Terry Moore, vous ne serez pas dépaysés, l’artiste restant de ce côté fidèle à lui-même. En terme d’écriture, c’est un peu la même constatation avec une héroïne particulièrement attachante dés les premières pages et des seconds rôles certes classiques mais particulièrement savoureux comme la meilleure amie extravertie, la tante un peu fofolle et la petite fille mystérieuse. Classique vous me direz mais c’est écrit par Terry Moore et c’est donc tout de suite plus intéressant, la sensibilité et le talent de l’auteur pour écrire ses personnages n’étant plus à démontrer.

Ce premier tome pose donc les bases du récit et autant être franc, ça démarre très fort  ! J’ai rarement été autant emballé avec un premier volume d’un comics d’horreur, la dernière fois ça devait être Walking Dead, c’est pour dire, et là je suis convaincu que l’on tient quelque chose d’aussi bon, voir meilleur, reste à savoir si la suite confirmera mes dires (ou pas) mais je pense avoir lu suffisamment de comics horrifiques pour me rendre compte quand j’en lis un qui sort du lot.
Vivement la suite  !

rr reveil 2

Rachel Rising Tome 1, L’Ombre de la Mort disponible depuis le 16 avril 2014 chez Delcourt et en digital, notamment sur Amazon et Comixology.

1 commentaire

Classé dans Comic of the day

Les Drôles de Dames de Delcourt


10155160_281403732026791_7542409247673087961_n

Je tenais à saluer l’excellente initiative de la part des Editions Delcourt de publier à quelques semaines d’intervalle trois pépites du genre mettant en avant des héroïnes au destin bien particulier.
A sa lecture il y a deux ans, la série The Sword des Luna Brothers m’avait carrément enthousiasmé, et Julien nous a déjà chaudement recommandé Glory autant pour son scénario original que ses illustrations jouissives.
La troisième série mise en avant par Contrebande, la collection de Thierry Mornet, me met en joie comme vous pouvez vous l’imaginer puisqu’il s’agit de Rachel Rising, l’odyssée horrifique de Terry Moore dont j’ai bien sûr également vanté tous les mérites.

Voici donc trois valeurs sûres approuvées à 1000% par le TLGB, alors ne venez pas nous dire qu’on vous aura pas (encore) prévenu !

Poster un commentaire

Classé dans Comic of the day

Rachel Rising #23 : la preview


Voici une preview qui fait du bien parce qu’elle montre en quelques pages à la fois tout le talent d’un auteur et l’intensité de son oeuvre.
Je l’ai déjà dit mais je me répète parce que c’est IMPORTANT, il n’est pas trop tard pour plonger dans l’univers torturé et flippant de Rachel Rising, une série originale et vraiment addictive.

nov130733 openingpage1 openingpage2 openingpage3 openingpage4

2 Commentaires

Classé dans Comic of the day