Archives de Tag: Shelly Bond

La revanche de Shelly


black-crown

Décidément ces dernières semaines les choses évoluent dans le bon sens et de manière exponentielle lorsque l’on parle de la place des femmes dans l’industrie des comics et plus précisément dans le domaine de l’édition.

Je me réjouissais en effet récemment du grand retour de Karen Berger dans le game (j’essaie de paraître branchée… Excusez-moi, je recommencerai plus) avec la création d’un label sous son entière responsabilité pour Dark Horse Comics et nommé Berger Books, et je faisais également état un peu plus tôt du projet de Shelly Bond intitulé Femme Magnifique, une anthologie s’articulant autour des femmes qui ont marqué l’Histoire, sous la forme d’un financement participatif sur Kickstarter.

Mais c’était sans compter une nouvelle autant inattendue que réjouissante : à l’occasion de l’Emerald City Comicon qui se tient ce week-end à Seattle, l’éditeur IDW a déclaré lors d’un panel que Shelly serait elle-même à la tête d’un inprint du nom de Black Crown et dont les premiers titres et artistes seraient annoncés l’été prochain pour la Comic Con de San Diego.

Après avoir travaillé pendant 20 ans pour Vertigo, et de ce fait d’avoir grandement contribué à son rayonnement, on peut imaginer au même titre que Karen Berger que Shelly Bond a d’excellents atouts et un flair imparable pour créer une nouvelle ère créative et innovante dans la sphère des comics indépendants, où la diversité sera un enjeu essentiel, et la surprise toujours au rendez-vous à travers autant de parutions en singles que de graphic novels.

Je vous invite à lire l’interview exclusive de Shelly Bond à ce sujet sur The Comics Beat.

Poster un commentaire

Classé dans Goddess of the day

Shelly Bond, la Magnifique


femmeteam

Cela faisait un petit moment (depuis avril 2016, soyons précis) que nous n’avions pas trop entendu parler de Shelly Bond, héritière du label Vertigo après le départ de Karen Berger jusqu’à ce qu’elle soit elle-même renvoyée dans un contexte des plus malsains à l’époque chez DC au regard des différences de statut et de considération des employés de la firme selon leur sexe.
Fort heureusement, on apprend que l’ancienne grande éditrice (secondée par Kristy et Brian Miller, les fondateurs de Hi-Fi Colour Design) nous revient avec un nouveau projet, naturellement ancré dans la mouvance féministe via une anthologie intitulée Femme Magnifique réunissant une liste impressionnante (voir ci-dessous) d’auteurs talentueux sur le thème des femmes qui ont changé l’histoire.

Avec vraisemblablement un petit air de Wonder Women of History, l’anthologie va s’évertuer de décrire l’histoire et le parcours de ces femmes qui ont été des pionnières dans de nombreux domaines tels que la conquête de l’espace, le journalisme, l’art, la musique, ou encore la politique.
Très inspirée par les résultats de l’élection présidentielle américaine, Shelly Bond a senti que c’était le moment idéal de récupérer cette occasion manquée pour les femmes et de canaliser cette énergie collective en quelque chose de perspicace, plein de positivité, afin de le transmettre aux générations futures.

A travers 30 histoires courtes, Femme Magnifique est donc un roman graphique conçu pour saluer non seulement ces femmes courageuses qui ont renversé le statu quo, mais également ces auteurs et artistes qui transmettent leurs histoires personnelles d’ambition et de découverte via leurs pages de bande dessinée.

femme2

  • Michael et Laura Allred (iZombie, Madman)
  • David Barnett (Calling Major Tom, The Guardian)
  • Marguerite Bennett (Animosity, InSEXts)
  • Corinna Bechko (Star Wars, Invisible Republic)
  • Aditya Bidikar (The Skeptics)
  • Philip Bond (Kill Your Boyfriend, The Invisibles)
  • Tamra Bonvillain (Doom Patrol, Moon Girl, Devil Dinosaur)
  • Chuck Brown (Rotten Apple)
  • Paige Braddock (Jane’s World, Stinky Cecil)
  • Mark Buckingham (Fables) et Irma Page
  • Mike Carey (Lucifer, The Girl with All the Gifts)
  • Cecil Castellucci (Moving Target: A Princess Leia Adventure, Shade, The Plain Janes)
  • Elsa Charretier (Harley Quinn)
  • Johnnie Christmas (Angel Catbird)
  • Jamie Coe (Art Schooled)
  • Tyler Crook (Harrow County)
  • Rob Davis (The Motherless Oven, Doctor Who)
  • Kelly Sue DeConnick (Bitch Planet, Pretty Deadly)
  • Ming Doyle (Girl Over Paris, The Kitchen)
  • Chynna Clugston-Flores (Blue Monday)
  • Kelly Fitzpatrick (Shade, the Changing Girl, Bitch Planet)
  • Chynna Clugston-Flores (Blue Monday, Lumberjanes/Gotham Academy Crossover)
  • Tess Fowler (Rat Queens)
  • Tee Franklin (Nailbiter: The Outfit, Love Is Love)
  • Karrie Fransman (Death of An Artist, The House that Groaned)
  • Kieron Gillen (Star Wars: Darth Vader, The Wicked + The Divine)
  • Che Grayson (Rigamo)
  • Sanford Greene (Power Man Iron Fist)
  • Peter Gross (Lucifer, The Unwritten)
  • Gilbert Hernandez (Love and Rockets)
  • Betsy Houlton (New York Daily News)
  • Megan Hutchison (Rockstars)
  • Tini Howard (The Skeptics)
  • Lucy Knisley (Relish, Something New)
  • Eugenia Koumaki (Womanthology),
  • Teddy Kristiansen (It’s A Bird, The Sandman)
  • Alisa Kwitney (Token, Convergence: Batgirl, Till the Fat Lady Sings)
  • Sonny Liew (The Art of Charlie Chan Hock Chye, Doctor Fate)
  • Shawn Martinbrough (Luke Cage Noir, Thief of Thieves)
  • Shawn McManus (Fables, The Sandman)
  • Leah Moore (Albion)
  • Kristy Miller (Birds of Prey)
  • Brian Miller (Harley Quinn, Star Wars, Ziggy Stardust)
  • Hope Nicholson (The Secret Loves of Geek Girls)
  • Laurie Penny (The Guardian)
  • Rori! (100 Women/100 Days) et Gibson Twist (Pictures of You)
  • Jim Rugg (Street Angel, The Plain Janes)
  • Steven T. Seagle (It’s A Bird, Big Hero 6)
  • Paula 7bergen (Window Pains, contributor to Bust)
  • Alison Sampson (Winnebago Graveyard, Jessica Jones)
  • Bill Sienkiewicz (Elektra: Assassin)
  • Gail Simone (Batgirl, Clean Room)
  • Jill Thompson (Wonder Woman: The True Amazon, Scary Godmother)
  • Matt Wagner (Grendel)
  • Gerard Way (Doom Patrol, My Chemical Romance)
  • Maris Wicks (Science Comics)
  • Annie Wu (Black Canary)
  • Ron Wimberly (Prince of Cats)
  • Marley Zarcone (Shade, the Changing Girl)

Aucune date de sortie n’est encore annoncée, mais l’on suivra bien évidemment ici les choses comme il se doit.

Mise à jour du 15/02/17 :

5c16655ca3870cb8ef2c567a01b841bd_original

La page Kickstater de Femme Magnifique a été mise en ligne aujourd’hui, l’occasion de découvrir en détail la teneur du projet qui va s’orienter sur 4 axes biens distincts : les 30 histoires courtes révélant ces pionnières d’hier et d’aujourd’hui (auxquelles participent plus de 80 artistes) vont en effet se définir autour des domaines de la pop culture, de la politique, de la science et des arts.
Par exemple, on pourra lire dans cette anthologie un récit sur Hilary Clinton écrit par Kelly Sue DeConnick et illustré par Elsa Charretier, ou encore sur Kat Blaque (une vlogueuse féministe, afro américaine et transgenrre) par Tess Fowler
Autant de bonnes raisons de participer à cette aventure (qui reste quand même un budget, 45 $ sans compter les FDP pour une livraison prévue pour septembre 2017, mais une version numérique est aussi disponible).

d7a1c92a309c32177197c0eed3517227_original

Voici le nouveau listing des artistes participant à ce projet à ce jour :

  • Jason Shawn Alexander (Frostbite, Empty Zone),
  • Michael and Laura Allred (iZombie, Madman),
  • David Barnett (Calling Major Tom, The Guardian)
  • Jen Bartel (Jem and the Holograms),
  • Corinna Bechko (Star Wars, Invisible Republic),
  • Marguerite Bennett (Animosity, InSEXts)
  • Aditya Bidikar (The Skeptics),
  • Philip Bond (Kill Your Boyfriend, The Invisibles),
  • Tamra Bonvillain (Doom Patrol, Moon Girl, Devil Dinosaur),
  • Chuck Brown (Rotten Apple. Punisher: Choosing Sides),
  • Paige Braddock (Jane’s World, Stinky Cecil),
  • Mark Buckingham (Fables) and Irma Page,
  • Mike Carey (Lucifer, The Girl with All the Gifts),
  • Cecil Castellucci (Moving Target: A Princess Leia Adventure, Shade, The Plain Janes),
  • Elsa Charretier (Harley Quinn, The Unstoppable Wasp),
  • Johnnie Christmas (Angel Catbird),
  • Jamie Coe (Art Schooled),
  • Tyler Crook (Harrow County),
  • Rob Davis (The Motherless Oven, Doctor Who),
  • Kelly Sue DeConnick (Bitch Planet, Pretty Deadly),
  • Ming Doyle (Girl Over Paris, The Kitchen),
  • Kelly Fitzpatrick (Shade, the Changing Girl, Bitch Planet,Scooter Girl),
  • Chynna Clugston-Flores (Blue Monday, Lumberjanes/Gotham Academy Crossover),
  • Tess Fowler (Rat Queens),
  • Tee Franklin (Nailbiter: The Outfit, Love Is Love)
  • Karrie Fransman (Death of An Artist, The House that Groaned),
  • Robin Furth (Dark Tower),
  • Paulina Ganucheau (Zodiac Starforce),
  • Kieron Gillen (Star Wars: Darth Vader, The Wicked + The Divine),
  • Casey Gilly (The Skeptics),
  • Gillian Goercz (The Boss, Chicken Game),
  • Che Grayson (Rigamo)
  • Sanford Greene (Power Man Iron Fist),
  • Peter Gross (Lucifer, The Unwritten),
  • Gilbert Hernandez (Love and Rockets),
  • Dustin Harbin (Diary Comics),
  • Hi-Fi (Boom, DC, Dark Horse, IDW, Marvel, Vertigo)
  • Jen Hickman (The Dead, Regular Show),
  • Betsy Houlton (New York Daily News),
  • Jon Davis Hunt (The Wildstorm, Clean Riom),
  • Megan Hutchison (Rockstars),
  • Tini Howard (The Skeptics),
  • Lucy Knisley (Relish, Something New),
  • Eugenia Koumaki (Womanthology),
  • Teddy Kristiansen (It’s A Bird, The Sandman),
  • Alisa Kwitney (Token, Convergence: Batgirl, Till the Fat Lady Sings)
  • Sonny Liew (The Art of Charlie Chan Hock Chye, Doctor Fate),
  • Shawn Martinbrough (Luke Cage Noir, Thief of Thieves),
  • Alain Mauricet (Harley Quinn, Dadterdly and Mutley),
  • Shawn McManus (Fables, The Sandman)
  • Leah Moore (Albion),
  • Kristy Miller (Birds of Prey),
  • Brian Miller (Harley Quinn, Star Wars, Ziggy Stardust),
  • Lauren Moyer (This Thing Called Love, Exhalations Dance Theatre, Berks Ballet)
  • Devoki Neogi (The Skeptics),
  • Hope Nicholson (The Secret Loves of Geek Girls),
  • Christine Norrie (Hopeless Savages),
  • Brett Parson (New Romancer, Tank Girl Gold)
  • Dan Parent (Archie),
  • Laurie Penny (The Guardian),
  • Liz Prince (Tomboy: a graphic memoir, Alone Forever),
  • Christina Rice (My Little Pony, Colonial Comics),
  • Rori! (100 Women/100 Days) and Gibson Twist (Pictures of You),
  • Jim Rugg (Street Angel, The Plain Janes),
  • Steven T. Seagle (It’s A Bird, Big Hero 6)
  • Paula 7bergen (Window Pains, contributor to Bust),
  • Alison Sampson (Winnebago Graveyard, Jessica Jones),
  • Marguerite Sauvage (Faith, DC Bombshells),
  • Bill Sienkiewicz (Elektra: Assassin),
  • Gail Simone (Batgirl, Clean Room),
  • Brian Stelfreeze (Black Panther),
  • Rachael Stott (Star Trek, Doctor Who),
  • Jill Thompson (Wonder Woman: The True Amazon, Scary Godmother),
  • Emma Vieceli (Adventures of Super Girl),
  • Matt Wagner (Grendel),
  • Gerard Way (Doom Patrol, My Chemical Romance)
  • Maris Wicks (Science Comics),
  • Annie Wu (Black Canary)
  • Ron Wimberly (Prince of Cats),
  • Marley Zarcone (Shade, the Changing Girl)

1 commentaire

Classé dans Comic of the day

Permis de virer


01vertigo1-articlelarge

Fin 2012 je me réjouissais du passage de témoin entre Karen Berger et Shelly Bond à la tête de Vertigo, le label indépendant et véritable institution pour les lecteurs de DC Comics (mais pas que), comme étant la transmission d’un héritage que j’avais personnellement interprété comme un signe malgré la paupérisation des effectifs féminins de la firme en terme de responsables éditoriaux ou de postes à haut rang.
Alors qu’à une toute autre époque, la formidable Jenette Kahn faisait tout son possible pour faire embaucher des femmes chez DC, l’éditeur avait bien du mal à surfer sur la vague de la diversité dans les comics (outre sa Batgirl de Burnside), contrairement à ses concurrents Marvel, Image ou IDW, qui n’ont cessé de communiquer depuis des années sur la « féminisation » de leurs équipes créatives et éditoriales.

Le départ de Karen Berger reste un mystère (il est pour moi lié au fameux rebaunch des New 52, qui se sera avéré être totalement inutile, et qui aura surtout fait beaucoup plus de mal que de bien à l’éditeur), mais celui de Shelly Bond (dont le renvoi pur et simple a été annoncé cette semaine) me semble être une drôle d’aberration compte tenu du travail accompli depuis toutes ces années.
Shelly Bond (tout comme Karen Berger) a purement et simplement contribué à faire l’Histoire de Vertigo. Le problème est que Vertigo ne vend plus, mais j’ai beaucoup de mal à croire que la responsabilité en incombe totalement à l’intéressée, elle qui fut la responsable éditoriale de titres tels que Fables, 100 Bullets, DMZ ou encore Scalped, tous encensés par la critique et/ou récompensés par les prix les plus éminents.
Les vrais responsables de la déchéance de Vertigo, ce n’est pas Berger ou Bond, mais bel et bien Jim Lee et surtout Dan Didio qui n’ont pas su mettre les fonds ou les moyens nécessaires pour faire face à l’originalité des séries et l’émulation des titres apportées par la concurrence.

Si l’on rajoute à cela la polémique concernant le maintien de l’éditeur Eddie Berganza, hautement soupçonné d’harcèlement sexuel (enfin soupçonné n’est plus vraiment le terme adéquant, vu que l’histoire dure depuis des années, et que tout le monde se lâche désormais sur les internets, pour ma part j’étais bien au courant mais sur ce blog, on est pas Closer non plus, cela ne m’a pas empêché de partager des liens sur les réseaux sociaux, à l’époque, parce que merde quoi !), plus l’investissement de Bond sur la prochaine série d’imprints intitulée Young Animal, incluant 4 titres scénarisés par Gerard Way, inspirés par le run de Grant Morrison sur Doom Patrol et invitant de nombreuses auteures féminines (Cecil Castellucci, Marley Zarcone, Jody Houser, Becky Cloonan), on en est à penser que le foutage de trombine ne se trouve pas très très loin.

Tout cela porte à penser que Vertigo est en train de donner son dernier souffle, Karen Berger ayant depuis peu été embauchée par Image Comics pour éditer Surgeon X de Sara Kenney et John Watkiss, une continuité des plus logiques et des plus méritées compte tenu du contexte actuel, du coup je suis très confiante sur la capacité à rebondir de notre chère Shelly…

1 commentaire

Classé dans Goddess of the day, Mood of the day

Elle s’appelle Bond, Shelly Bond


shelly-bond

La relève est assurée, après pratiquement un mois de flou artistique concernant le destin de Vertigo suite au départ de Karen Berger, on a appris hier le nom de sa remplaçante. Et oui, le passage de relais se fait dans la continuité puisque Shelly Bond qui travaille pour Vertigo depuis la création du label où elle officiait alors en tant qu’assistante éditoriale, prend désormais les rennes de la branche indépendante de DC Comics. Cette nomination est l’accomplissement d’une carrière déjà très impressionnante : embauchée dès 1993, elle a permis la découverte et publication de titres phares tels que Fables, 100 Bullets, DMZ ou encore Scalped, et tout comme son mentor, son immense respect pour les auteurs de la profession lui ont valu de collaborer avec les plus talentueux :  Michael Allred, Mark Buckingham, Mike Carey, Howard Chaykin, Becky Cloonan, Neil Gaiman, Peter Gross, Gilbert Hernandez, Brian K. Vaughan, Phil Jimenez, Peter Milligan, Grant Morrison, Paul Pope, Steven T. Seagle, Jill Thompson, Bill Willingham parmi tant d’autres…

Elle sera secondée par Will Dennis et Mark Doyle avec qui elle travaille depuis des années, tout porte donc à croire que ce superbe éditeur a encore de quoi nous faire rêver pour les années à venir.

Poster un commentaire

Classé dans Goddess of the day