R


Janice Race

Janice Race est une ancienne éditrice, connue pour avoir travaillé chez DC Comics dans les années 80. Originaire du Bronx, diplômée en orthophonie et en audiologie au City College of the City University de New York, elle travaille comme éditrice de manuels scolaires pour l’éditeur Harcourt avant de rentrer dans l’industrie des comics. Elle a été rédactrice en chef adjointe de Roy Thomas et Gerry Conway ainsi qu’éditrice principale. Parmi les titres sur lesquels elle a travaillé, elle a supervisé World’s Finest qui comporte deux des personnages les plus connus de DC, Superman et Batman. Elle a fréquemment collaboré avec le scénariste Greg Potter et a édité sa série limitée Jemm, Son of Saturn et son roman graphique Me & Joe Priest. Elle et Potter ont passé plusieurs mois à travailler sur de nouveaux concepts dans le milieu des années 80 pour relancer Wonder Woman , avant d’être rejoint par l’écrivain/artiste George Pérez. Race a quitté DC avant que le premier numéro de la nouvelle série soit publiée pour revenir à l’édition du livre, et a été remplacée par Karen Berger .
Elle fut entre autre chez DC l’éditrice de All-Star Squadron, Booster Gold, The Fury of Firestorm, Deadman.

Barbara Randall Kesel

barb-photoBarbara Randall Kesel est une éditrice et scénariste américaine, sa bibliographie comprend des travaux pour DC Comics, Marvel, Crossgen, Image et Dark Horse. Kesel a débarqué dans le monde de la bande dessinée après avoir écrit une lettre de 10 pages à l’éditeur Dick Giordano concernant la représentation des personnages féminins dans l’industrie. Avec son mari d’alors Karl Kesel, elle co-écrit la mini série Hawk and Dove en 1988 dessinée par Rob Liefeld. Toujours chez DC, elle s’atèle ensuite sur un titre issu de l’univers de Donjons et DragonsSpelljammer de 1990 à 1991, dont l’un des personnages principaux est une femme qui se prénomme Jasmine.
Chez Dark Horse, Kesel faisait partie de la Team Comics’ Greatest World, une équipe comprenant Mike Richardson, Randly Stradley, Jerry Prosser et Chris Warner, auteurs d’une ligne éditoriale comprenant plusieurs séries dont Golden City et ses personnages dont Barbara avait la responsabilité.
Kesel est une adversaire très franche envers le sexisme qui touche l’industrie des comics. Elle est connue pour ses personnages féminins forts, influençant le travail de son mari sur Lois Lane, dans les titres Superman et en créant Grace, l’héroïne de Golden City issue des comics appartenant au Comics’ Greatest World.

Grace Randolph

Grace Randolph est une scénariste créditée sur des séries telles que Supurbia et Muppet Peter Pan chez Boom! Studios, la série limitée Marvel Her-oes et Nation X #3 pour Marvel, elle a également travaillé pour Tokyopop, l’ancien éditeur spécialisé en manga sur les licences StarCraft et Warcraft, elle est également l’auteure du comics Nemesis: Who Me ? chez ce même éditeur. Grace a aussi écrit des histoires courtes contenues dans les albums Jim Henson’s Fraggle Rock chez Archaia et son premier scénario publié chez un éditeur mainstream fut pour DC Comics avec Justice League Unlimited #41.
Elle est également la créatrice d’un programme diffusé sur Youtube et intitulé Beyond The Trailer.

Amy Reeder Hadley

Amy ReederAmy Reeder (née le 25 Août 1980), également créditée sous les noms d’Amy Reeder Hadley ou Amy Hadley, est une artiste américaine et auteur de mangas. Elle est surtout connue pour son travail sur Fool’s God, Madame Xanadu, et Batwoman scénarisé par JH Williams III.
Née à Denver dans le Colorado, elle a obtenu un baccalauréat universitaire ès sciences, dans l’enseignement des sciences sociales, se mettant à dessiner seulement après qu’elle ait commencé à lire des mangas. Elle participe au quatrième concours de découverte de jeunes talents manga intitulé Rising Stars, organisé par Tokyopop qu’elle remporte, l’éditeur lui donne alors un contrat de trois livres qui lui permet de créer sa propre série originale Fool’s God, dont le premier volume est publié en Juillet 2006. Cependant, Tokyopop annule la série, avec la plupart de leur manga originaux en langue anglaise, après seulement deux volumes.
Elle passe rapidement dans le domaine de l’industrie des comics, en décrochant Madame Xanadu, écrit par Matt Wagner pour le label Vertigo chez DC comics. Bien que n’étant pas la seule artiste à travailler sur la série, c’est elle qu’on identifie avec la très bonne réputation du titre. Elle commence également à faire des couvertures pour Supergirl en 2010.
Après Madame Xanadu, elle rentre en discussion avec le rédacteur en chef Dan Didio pour devenir artiste exclusive pour l’éditeur. Elle se voit offrir de dessiner la prochaine série Batwoman en alternance avec JH Williams III, mais des divergences artistiques la font quitter le navire, elle n’aura oeuvré que sur trois numéros.
Reeder rebondit rapidement grâce à Image Comics qui lui propose de publier ses prochains titres en creator-owned, comme le one-shot Halloween Eve et la série Rocket Girl.
En 2009 elle est nominée aux Eisner Awards pour la meilleure série, meilleure dessinatrice et meilleure cover artist pour son travail sur Madame Xanadu.

Gail Renard 

Gail Renard est une scénariste et écrivain qui a travaillé pour de nombreuses publications Disney (dont Uncle Scrooge). Sa vie a changé de façon spectaculaire au cours de l’été 1969, lorsque, adolescente, elle s’est faufilé dans la chambre d’hôtel où John Lennon et Yoko Ono organisaient leur mouvement de protestation pacifique dans un lit. Lennon a pris un instant pour parler à Gail, et ils sont devenus de très bons amis. Renard a même écrit un livre sur son expérience, intitulé Give Me A Chance. Le chanteur lui a donné un carnet de note sur lequel les paroles originales de Give Peace A Chance ont été écrites. Le carnet a été vendu pour 350.000 £ le 10 Juillet 2008. Gail Renard a rempoté un Bafta Award, ayant écrit pour la BBC, des comédies et des séries pour enfants pour C4, ITV, en plus de nombreux livres, des films, des émissions de radio, et des pièces de théâtre.

Lily Renée

LilyreneeLily Renée Wilheim Peters Phillips, également créditée sous les noms de L. RenéeLily Renée, ou Reney, est née en 1925 à Vienne, Autriche, est une artiste austro-américaine, écrivain, et dramaturge. Elle a fuit l’occupation nazie de Vienne  pour partir en Angleterre et plus tard à New York, après quoi elle est engagée comme dessinatrice chez Fiction House, sur des titres tels que le surnaturel Werewolf Hunter, l’aviatrice intrépide Jane Martin, et l’espionne glamour Señorita Rio.
Issue d’une famille juive viennoise de la haute bourgeoisie, elle est imprégnée d’art et de culture dès son plus jeune âge. À six ans, elle découvre sa première exposition grâce à son école d’art. A cette époque, sa mère envoie une photo d’elle dans un concours où le premier prix est un contrat pour un film, elle le gagne mais son père ne lui permet pas de faire carrière dans le show business.
Aux alentours de ses 13 ans, lors de annexion de l’Autriche à l’Allemagne, et que la majorité des Viennois accueillent les nazis, elle n’a plus le droit de fréquenter l’école, et ses parents font tout ce qu’ils peuvent pendant près de deux ans pour la faire sortir du pays. Ayant appris l’anglais à l’école, elle avait une correspondante britannique du nom de Molly Kealy, et les Wilheim font appel aux Kealys pour qu’ils lui envoient une permission de visite. Quand celle-ci arrive enfin, sa famille la met sur le Kindertransport, à la fin de l’année 1939. Elle atterri à Leeds en Angleterre, et reste avec les Kealys à proximité d’Horseforth. Mme Kealy, cependant, semblait penser que par ce biais, ils allaient obtenir une domestique non rémunérée.
Après la guerre officiellement déclarée, environ un mois plus tard, Mme Kealy la prévient qu’elle ne sait même pas si ses parents sont encore en vie. Ce jour-là, elle se rend à Leeds dans une agence pour l’emploi, afin d’assurer rapidement un travail comme aide maternelle. Elle a également travaillé comme gardienne et nurse dont la tâche était d’apporter les nouveau-nés dans les abris lorsque les sirènes des raids aériens retentissaient. Elle a également tenté de trouver ses parents en travaillant comme domestique, ce qui était la meilleure façon de faire venir quelqu’un en Angleterre. Deux familles ont été sur le point d’accepter, mais se sont retirées à la dernière minute parce qu’ils avaient peur que ses parents soient trop comme leurs pairs et que la situation les rendraient mal à l’aise: «Ils n’ont pas vu que c’était une question de vie ou de mort», dit-elle plus tard.
Environ 18 mois après avoir quitté l’Autriche, ses parents réussissent à obtenir le passage aux États-Unis en échangeant deux bâtiments qu’ils possédaient avec les nazis, elle reçoit rapidement une lettre de leur part. Malheureusement, son passage est entravé par leur précédente tentative de conserver leurs objets de valeur : ils lui avaient donné leur appareil photo Leica pour sortir du pays, et elle avait une fois menti à ce sujet à un agent de Scotland Yard. Elle devait donc se présenter une fois par semaine et n’était pas autorisée à se déplacer. Elle parvient à rejoindre Londres dans le milieu de la nuit, mais elle est arrêtée et de nouveau détenue. Cependant, un étranger anonyme négocie sa libération et elle obtient un passage à New York. Elle découvrira plus tard, après la guerre, que deux de ses oncles et une tante ont été tués par les nazis.
À New York, sa famille vit dans une chambre sous le toit d’un bâtiment dans le West Side, avec d’autres réfugiés. Elle prend tous les petits emplois qu’elle peut obtenir pour amasser des fonds, y compris peindre des boîtes avec des motifs Tyroliens, se présentant comme modèle pour l’illustratrice de mode Jane Turner, et illustrant le catalogue Woolworth pour 50 cents de l’heure. Elle prend également des cours du soir à l’Art Students League et à la School of Visual Arts. Un jour, fin 1942, sa mère lui montre une annonce d’embauche de dessinateurs. Ne connaissant rien à la bande dessinée, elle s’en moque au début, mais sa mère lui suggère que tout ce qu’elle a à faire est de «dessiner Tarzan et Jane». Le personnage phare de l’éditeur, Fiction House était Sheena, Queen of the Jungle, elle décroche l’emploi .
Son premier travail consiste à effacer les traits de crayon parasites des autres artistes après qu’ils soient encrés. Les artistes masculins lui griffonnent fréquemment des notes obscènes, et la regardent quand elle marche «comme si ils me déshabillaient». Elle déteste ce travail mais son désir de se prouver à elle même qu’elle peut y arriver et un bon salaire (18 $ par semaine) l’emportent sur ​​son envie de tout quitter, c’est ainsi qu’elle commence vite à crayonner son propre travail.
Elle se met d’abord à crayonner un personnage appelée Jane Martin, une pilote travaillant dans l’industrie de l’aviation toute masculine. Plus tard, elle s’occupe du Werewolf Hunter, un professeur et chasseur de monstre, un comics qui d’après elle personne ne veut. Elle convainc le scénariste que le titre doit pencher sur le surnaturel, lui donne des idées d’articles (qu’il a tous utilisé) et intègre de l’art nouveau viennois ainsi que des contes de fées allemands avec lesquels elle a grandi. Son art évoque les films expressionnistes allemands et ses femmes sont vêtues de robes de haute couture. Elle travaille plus tard sur Señorita Rio en 1944 et devient l’artiste la plus notable sur le personnage. Elle reçoit beaucoup de courrier de fans soldats à l’étranger (qui la nomment tous « M. Renée ») et de temps en temps elle leur répond et leur envoie des croquis, comme pour leur témoigner de sa gratitude de combattre les nazis.
Beaucoup de femmes travaillent pour Fiction House à l’époque, et elle est en bons termes avec la plupart d’entre elles. Elle sort régulièrement pour déjeuner avec Fran Hopper, et à un moment vit avec l’artiste Ruth Atkinson pendant environ un an.
En 1947, elle épouse l’artiste Eric Peters, un autre réfugié viennois de 22 années son aîné. En 1948, après que Fiction House déménage de New York, elle et Peters vont travailler pour St. John Publications. Ils oeuvrent sur les comics représentant le duo comique Abbott & Costello ensemble, avec lui dessinant les comédiens et elle les femmes et l’encrage.
En 1949, son mariage avec Peters prend fin et elle épouse un Américain du nom de Randolph Phillips, avec qui elle a un fils et une fille. Elle quitte le milieu de la bande dessinée et disparaît du spectre des comics pendant près de 50 ans jusqu’à ce que l’une de ses petites-filles soit contactée par Trina Robbins. Ses enfants n’ont jamais su qu’elle était dessinatrice de comics jusqu’à ce qu’elle l’apprenne à ses petits-enfants. Elle a aussi écrit deux livres pour enfants, Red is the Heart, et Magic Next Door, et illustré un livre intitulé Battle of the Bees de Carl Ewald et une version des Aesop’s Fables.
Une biographie illustrée de Phillips intitulée Lily Renée, Escape Artist: From Holocaust Survivor to Comic Book Pioneer est publié par l’éditeur Graphic Universe en Novembre 2011. Le livre est écrit par Robbins et illustré par Anne Timmons et Mo Oh . Il raconte l’évasion de Phillips des nazis et ses premières années chez Fiction House.

Emma Ríos

emma_riosEmma Ríos est une artiste espagnole qui travaille sur le marché américain et européen. Elle est connue pour ses travaux chez Marvel (The Amazing Spider-Man, Osborn, Firestar, Strange), Boom! Studios (Hexed), et Image Comics (Pretty Deadly).
Née en 1976 à Vilagarcía de Arousa en Espagne, elle est diplômée en Architecture à l’Université de La Corogne, ville dans laquelle elle vit. Elle a commencé à entrer dans le monde de la BD en faisant des histoires courtes pour un grand nombre de fanzines et en particulier l’auto-édition de sa série APB (A Prueba de Balas) par le collectif connu sous le nom de Polaqia. En Espagne également, elle a publié des histoires courtes dans le magazine Dos Veces Breve et l’anthologie Los Reyes Elfos: Historia de Faerie 2.
Son désir étant de se consacrer à la bande dessinée professionnellement, elle quitte son travail d’architecte pour travailler à plein temps comme dessinatrice après avoir reçu une offre d’emploi de Boom! Studios en 2008. Grâce à cette proposition, elle fini par être la dessinatrice de Hexed, une mini-série sur le thème du surnaturel qui correspond à ses débuts sur le marché américain.
Sa carrière suit son cours tandis qu’en Espagne, SM publie un livre intitulé Amadis de Gaula, une adaptation du roman de chevalerie espagnol du même nom écrite par Ricardo Gómez, illustrée et colorisée par Emma. Son premier travail majeur pour Marvel Comics est la série limitée sur le personnage de Dr Strange écrite par Mark Waid et intitulée Strange. Son travail se retrouve également sur des titres tels que Runaways, The Amazing Spider-Man, Girl Comics, ainsi que  la mini série Osborn, écrite par Kelly Sue DeConnick, scénariste qu’elle va retrouver sur Pretty Deadly chez Image Comics.
Ríos est une autodidacte, elle est influencée par les mangas et par des artistes européens et américains tels que Frederick Peeters et Paul Pope.

Trina Robbins

648596-trinaphotos.previewTrina Robbins est une artiste, scénariste, et historienne spécialisée dans la place des femmes dans l’industrie des comic-books. Elle est également l’une des premières participantes et une artiste influente dans le mouvement des comics underground, l’une des rares artistes féminines dans ce domaine lorsqu’elle a commencé sa carrière.
Née en 1938, Robbins a commencé à dessiner très jeune. Sa mère institutrice lui a appris à lire à l’âge de quatre ans et bientôt elle se met à lire tous les livres et bandes dessinées qu’elle peut trouver. Quand elle était adolescente, sa mère l’a convaincu de donner sa collection de comic-books, qu’elle décrit plus tard comme « une collection incroyable. Cela aurait pu me permettre d’aller à l’université. »
Elle a commencé à fréquenter le Queen’s College à New York avec spécialité en anglais, mais a abandonné après un an. Puis elle est entrée à l’école d’art Cooper Union, mais a à nouveau décroché au bout d’un an. Elle est devenue ensuite un membre actif du fandom de science-fiction dans les années 1950, et ses illustrations sont apparues dans des fanzines de science-fiction tels que Habakkuk. Elle entre dans l’industrie des comics à la fin des années 60, lorsque la série TV Batman et la prolifération du Pop Art font des bandes dessinées un centre d’intérêt pour les jeunes hippies. Elle a également commencé à dessiner des images psychédéliques avec des marqueurs magiques pour le plaisir. Quand elle est introduite à l’équipe du journal underground The East Village Other, elle est inspirée par une bande dessinée psychédélique d’un dénommé Panzika, dont elle découvrira plus tard qu’il s’agit d’une femme, Nancy Kalish. Robbins, qui vivait alors à Los Angeles, retourne à New York et ouvre une boutique de vêtements dans le Lower East Side, avec ses propres conceptions. Parallèlement, elle travaille sur ses premières bandes dessinées qui seront imprimées dans The East Village Other.
S’investissant de plus en plus dans la bande dessinée, en 1970, elle retourne en Californie à San Francisco à bord  d’une voiture pleine d’autres dessinateurs underground; peu de temps après leur arrivée, ils sont rejoints par Willy Mendes, avec qui elle avait travaillé sur une publication d’EVO, Gothic Blimp Works. Elle trouve que les femmes dessinatrices ne sont pas les bienvenues dans la scène underground de San Francisco. Elle officie au journal underground féministe It Ain’t Me, Babe, et créé ensuite le premier comics totalement féminin It Aint Me Babe Comix. Elle devient de plus en plus impliquée dans la promotion d’artiste féminines à travers des projets tels que l’anthologie Wimmen’s Comix .
Dans les années 80, elle commence à travailler pour des publications grand public tels que National Lampoon et Playboy, en plus d’une mini-série de six numéros appelée Misty pour Marvel. Elle a également travaillé sur une adaptation de Dope de Sax Rohmer pour Eclipse Comics. Robbins a également conçu le costume de Vampirella pour Forrest Ackerman et Jim Warren.
Au milieu des années 80 et à travers les années 90, elle entreprend une tâche de « herstorian, » chroniquant l’histoire des femmes créatrices de bandes dessinées et de dessins animés dans ses livres Women in the Comics (avec Catherine Yronwode), A Century of Women Cartoonists (mis à jour ensuite sous le nom de The Great Women Cartoonists), ainsi qu’une biographie de Nell Brinkley .
Au 21e siècle on lui doit une autre biographie, celle de l’artiste Lily Renée illustrée par Anne Timmons. Elle vit à San Francisco avec son partenaire de longue date, l’artiste Steve Leialoha.
Le travail de Robbins a été nominé pour plusieurs Eisner et Harvey Awards, on peut citer The Great Women Superheroes, From Girls to Grrrlz, et The Brinkley Girls: The Best of Nell Brinkley’s Cartoons 1913-1940.
Elle a remporté un Special Achievement Award à la San Diego Comic Con en 1989 pour son travail sur Strip AIDS U.S.A, un livre qu’elle co-édité avec Bill Sienkiewicz et Robert Triptow. À la San Diego Comic Con de 2013, Robbins est intronisée au Will Eisner Comic Book Hall of Fame, elle est la quatrième femme seulement à ce jour.
Elle est la première des trois Ladies of the Canyon dans la chanson classique de Joni Mitchell, issue de l’album du même nom.

Ruth Roche

250px-RuthRocheRuth Ann Roche (1921-1983), également créditée comme RA Roche et Rod Roche , a été scénariste et éditrice pendant l’âge d’or des comics. Elle a également été la partenaire d’affaires de Jerry Iger.
Roche a commencé sa carrière comme scénariste au studio Eisner-Iger, un conditionneur pour l’éditeur Fiction House, en 1940. Elle a écrit des histoires pour Phantom Lady, Senorita Rio, Sheena, Queen of the Jungle, Kaanga, et Camilla. Elle a également écrit le scénario d’un strip dont le personnage principal était une héroïne, Flamingo, dessiné par Matt Baker et syndiqué par l’Universal Phoenix Features Syndicate de Jerry Iger.. Elle est vite devenue sa rédactrice en chef adjointe et plus tard, sa partenaire en affaires, et leur studio portera d’ailleurs le nom de Roche-Iger.
Elle est restée avec le studio Roche-Iger jusqu’à ce qu’il cesse de paraître en 1961. Plus tard, elle a épousé un homme du nom de Schaffer. Elle est morte en 1983.

Rachelle Rosenberg

Rachelle Rosenberg est une coloriste américaine vivant à Chicago, elle est créditée sur près de 300 titres, la plupart d’entre eux publiés par l’écurie Marvel. On peut citer Gambit, Astonishing X-Men, X-Men : Legacy, X Factor, X-Men, Superior Spider-Man Team-up, Daken : Dark Wolverine.
On la retrouve également dans le magazine Dark Horse Presents, et chez Image Comics sur Jersey Gods, The Red Wing ou encore Hack/Slash.

 Adrienne Roy

Adrienneroy12_(2)Adrienne Roy est une coloriste de légende née en 1953, dont l’oeuvre s’étend tout au long de deux décennies sur de nombreux titres Batman et bien d’autres appartenant à DC comics, elle est décédée le 14 décembre 2010, après une bataille d’un an contre un cancer de l’ovaire.
Considérée comme l’une des meilleures coloristes de chez DC, elle a oeuvré sur la quasi-totalité des titres de la société à partir de la fin des années 80, mais elle est surtout connue pour ses différents runs de 15 ans, soit 189 numéros sur Batman, 16 ans, soit 202 numéros sur Detective Comics, sans oublier un mandat de 14 ans sur The New Teen Titans, plus de nombreuses années à coloriser d’autres Bat-titres y compris Brave and The Bolde, Robin, Batman and the Outsiders, Gotham Knights , et Shadow of the Bat.
Elle est née et a grandi à Vérone dans le New Jersey, et a commencé à suivre des cours dans une école d’art à Wayne, où elle a étudié les techniques de peinture. Elle obtient une mention « Très bien » à l’Université William Patterson comme artiste aux Beaux-Arts. Lorsqu’elle est âgée d’une vingtaine d’années, elle découvre les conventions de fans qui émergent à l’époque tel un phénomène mainstream à New York (à seulement 20 miles de sa ville natale dans le New Jersey). Elle assiste aux premières conventions de Star Trek à New York, celles des Famous Monsters of Filmland organisées par Warren Publishing, et bien d’autres.
C’est là qu’elle rencontre Anthony Tollin, alors employé chez DC Comics. Après leur mariage en 1976, elle déménage à New York, où elle entend parler des besoins de DC d’un coloriste. Elle postule et est embauchée, commençant ainsi une carrière de 19 ans chez l’éditeur.
Un peu avant cette embauche, son premier contact avec le monde des comics se fait en 1979 grâce à Marvel Comics et Tomb of Dracula, The Sub-Mariner et Conan le Barbare qui sont les premières séries sur lesquelles elle travaille. Les débuts de Roy en tant que coloriste consistent à être l’assistante de son mari. Mais c’est le coloriste de longue date Jack Adler qui lui donne son premier boulot chez DC : la couverture de DC Special Series #8 (avec un team-up de Batman ,Deadman et Sgt Rock). Elle considérait Adler et Sol Harrison (qui était aussi coloriste) comme ses mentors ainsi que ses formateurs au cours de ses premières années chez DC.
Roy était également responsable de la colorisation de nombreux autres titres au cours de cette période : The New Teen Titans, Warlord, Weird War Taleset Madame Xanadu. Néanmoins, elle est surtout connue pour son travail sur les titres Batman : BatmanDetective ComicsBatman: Shadow of the BatBatman : Gotham Knights, et Robin .
Lorsque les colorisations numériques sont arrivées dans l’industrie, les affectations pour les coloristes classiques diminuèrent beaucoup. En 2000 Roy est déjà hors du circuit, et ce malgré sa formation sur ordinateur. Elle a passé ses derniers jours à lutter contre un cancer, elle est morte à Austin, Texas à 57 ans, le 14 Décembre 2010.

Nei Ruffino

Nei Ruffino est une ancienne tatoueuse qui s’est reconvertie en coloriste, elle est originaire de Californie et travaille actuellement dans l’industrie pour DC Comics et Zenescope. Parmi les 500 titres qui lui sont créditées, certaines de ses œuvres les plus notables incluent Supergirl, Green Lantern, Birds of Prey (chez DC), Grimm Fairy Tales, Beyond Wonderland, et Escape from Wonderland (chez Zenescope).

Jessica Ruffner-Booth 

Jessica Ruffner-Booth est une coloriste qui a travaillé pour Image comics (notamment sur Backlash) et Marvel. Mariée à l’artiste Brett Booth, elle a également écrit l’adaptation en comics des romans Anita Blake de Laurell K. Hamilton.

Angela Rufino

Angela Rufino est une éditrice responsable de nombreux titres parus chez Vertigo : Fables, Jack of Fables, House of Mistery, Madame Xanadu, Hellblazer, iZombie…

Sara Ryan

sararyanheadshotSara Ryan est une écrivain et bibliothécaire née en 1971 dans l’Orégon et diplômée de la Pioneer High School en 1989.
Son premier roman, Empress of the World, a été publié en 2001 and a été primé Best Book for Young Adults par l’American Library Association. Une suite, The Rules for Hearts, a été publiée 2007 et a remporté en 2008 l’Oregon Book Award for Young Adult Literature. elle a également écrit plusieurs graphic novels et est membre du Periscope Studio. Ouvertement bisexuelle, elle est mariée au dessinateur Steve Lieber.
Elle est l’auteure de l’histoire courte Me and Edith Head, dessiné par Liber et publié dans le magazine illustré pour enfants Cricket chez Carus Publishing. Cette histoire a été nominée en 2002 aux Eisner Awards. On lui doit également  Family Story (dessins : Steve Lieber et  Jeff Parker) dans Hellboy: Weird Tales #3, en 2003, ainsi que la mini série Flytrap qu’elle a co-créé avec son mari. Elle publie chez Vertigo Bad Houses illustré par Carla Speed McNeil.

Q                                                               S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s