Archives de Tag: DC

Winds of change


a-force-cover-d34a8-675x1024

Il est peut-être un peu trop tôt pour savoir si il s’agit d’un effet de mode sans conséquence ou au contraire d’un véritable et notable changement dans le paysage des comics mainstream, mais une fois encore, un pas remarquable vient d’être franchi en matière de visibilité et mise en avant des personnages féminins hébergés par les big two, sans oublier pour autant que certaines zones d’ombres subsistent et me font m’interroger sur le devenir de certaines héroïnes pourtant indispensables à un ensemble des plus cohérents.

Effets d’annonce et joies du marketing obligent, tout s’est déroulé pratiquement en même temps avec du côté de Marvel l’arrivée d’une nouvelle série intitulée A-Force, que l’on peut, sans prendre trop de risques, comparer à la série X-Men. La Maison de Idées continue donc de croire au potentiel des équipes féminines malgré l’échec de Fearless Defenders, en intégrant cette fois-ci toutes les héroïnes reconnaissables et présentes au sein des différentes super-équipes, des Avengers au X-Men en passant par les Runaways et les Inhumans.
She-Hulk trône fièrement au centre de cet ensemble hétéroclite, comme pour faire oublier le malheureux échec de la série qui lui était récemment consacrée. Dazzler quant à elle retrouve son allure Disco et un nouveau personnage nommé Singularity fait son apparition.
Co-écrit par G. Willow Wilson et Marguerite Bennett (deux femmes dont on ne peut ignorer actuellement l’importance chez Marvel), l’annonce de cette nouvelle série se couple avec celle de la promotion de l’éditrice Sana Amanat (co-créatrice avec Wilson du personnage de Kamala Khan) au poste de Director of Content & Character Development, un statut personnellement créé pour elle. Au bas mot, cela signifie que le sort de tous les personnages Marvel en matière de développement se retrouve dorénavant sous l’œil bienveillant d’une femme, à le dire comme ça, je me rends compte que je suis en train d’écrire du rêve, un peu.

starfire_580

Et DC Comics n’est pas en reste puisque conjointement à l’annonce fracassante de la fin des NEW 52 en juin (on s’y attendait un peu, mais c’est quand même pas trop tôt !), un remaniement des titres en cours s’est fait connaitre avec notamment la création de plusieurs séries et mini séries féminines dont l’improbable Starfire, relookée et rhabillée pour l’occasion et s’offrant même une tenue proche de la série animée Teen Titans (si je m’attendais à un truc pareil hier matin… c’est pas bien de me balancer des choses pareilles à mon âge) avec aux commandes le duo atomique Jimmy Palmiotti et Amanda Conner au scénario ainsi qu’Emanuela Lupacchino au dessin.
Et quand on regarde d’un peu plus près ce premier visuel, je me suis longuement interrogée sur la présence de la femme flic en arrière plan qui paraît toute émoustillée par la plastique de rêve (même avec des vêtements) de Koriand’r, et qui n’est pas sans me rappeler une autre policière qui fut dans le même état à la vue de notre flamboyante héroïne dans les pages de Gotham Central. Oui, pour moi il s’agit bien ici de Renee Montoya, j’en mettrai ma main à couper.
Autre série intrigante, celle sur Black Canary qui me laisse toute fois un peu dubitative car j’ai peur qu’elle tombe dans la facilité de ce nouveau thème employé pour l’occasion : le Batgirling (ou Spider-Gwening, c’est pas mal non plus !), le fait de voir Dinah évoluer dans un groupe punk-rock ne me dit rien qui vaille, comme si il y avait une mode en ce moment de voir des héroïnes faire obligatoirement partie d’un rock-band pour faire plus hype.

1513177_775091329204989_5300804935254729524_n

Face it Tiger

news_illustre_1420380249_456

Une autre question angoissante fait également partie de mes préoccupations à ce jour : Mais où est Batwoman pour l’amour de Dieu ? Je suis très contente que Midnighter soit mis en avant de la sorte mais cette prise en compte de la diversité au sein des différents titres de l’éditeur ne peut se faire sans elle. Qui plus est, la série Supergirl prend fin, le show TV en prévision va t-il permettre à notre héroïne de reprendre du poil de la bête ? Autant de questions qui restent pour le moment sans réponse mais dont je me languis de connaitre l’issue.

8 Commentaires

Classé dans Goddess of the day

La seule raison pour laquelle j’ai envie de lire Batman


C’est pas comme si on attendait ça depuis presque 3 ans pas vrai ? Welcome back Stephanie Brown !

spoiler-d69fd

Poster un commentaire

Classé dans Goddess of the day

Strike a pose


Voilà ça y est nous y sommes, la New York Comic Con vit ses premières heures (certains d’entre nous ont d’ailleurs la chance d’y être, je suis jalouse Mr Bashenga…) et les annonces commencent déjà à fleurir, je retiens pour le moment ces deux magnifiques statuettes « bombshell » présentées par DC, la Wonder Woman me fait affreusement envie.

Poster un commentaire

Classé dans Mood of the day

Des comics et des filles : les chiffres de l’année 2011


Ça y est, Tim Hanley, le blogueur spécialiste des statistiques qui prennent en compte la présence des femmes dans l’industrie des comics vient de sortir son bilan de l’année 2011, avec comme à son habitude chiffres et graphiques à l’appui, il a en effet comparé tout au long de l’année les deux grandes maisons d’éditions dans leur « effort » pour employer des femmes dans des catégories bien définies, de la cover artist à la dessinatrice, la scénariste, en passant par l’assistante d’édition, la coloriste et l’éditrice, l’encreuse et la lettreuse. Et contre toute attente le résultat est assez surprenant.

Avant de comparer les deux Big Two, faisons le bilan annuel de chaque éditeur concerné, si vous le voulez bien.
DC :
Durant l’année 2011, DC a publié 958 comics, sur lesquels ont travaillé 8050 personnes, dont 7160 hommes et 890 femmes, on en revient donc aux fameux 11%, un chiffre quasi constant qui a fait tant parler de lui à un moment donné.

Tim Hanley nous montre également l’évolution mois après mois dans chaque catégorie, la ligne noire correspond à la tendance générale, si dans tous les métiers confondus on ressent une légère baisse, il y a une pénurie évidente en ce qui concernent les cover artists, les dessinatrices, les encreuses, les lettreuses, et à moindre effet les coloristes, dans l’ensemble donc ce n’est pas bien folichon (mais ça on le savait déjà), seuls les domaines de l’édition et de l’écriture remontent un peu le niveau.

Marvel :
Marvel lui a publié tout au long de l’année 1087 comics avec 9276 personnes créditées, soit 8391 hommes et 885 femmes. Nous arrivons ici à une moyenne de 9.5 % de femmes, ici aussi cela correspond bien aux chiffres que l’on a pu voir tout au long de ces douze mois, rien de surprenant donc.

Mais en regardant de plus près chaque catégorie, on a tendance à voir que la tendance est à la hausse, cela est vraiment flagrant si l’on regarde les branches dessin, encrage, colorisation, édition nous avons une nette augmentation de femmes vers la fin de l’année, notamment à partir du mois de Septembre… Pour ce qui est du lettrage, une seule femme a été crédité au mois de janvier, puis plus rien, d’où ce graphique catastrophique.

On voit donc nettement que même si cette année DC a embauché proportionnellement parlant plus de femmes que Marvel, la tendance est en train de s’inverser. Et ce qui est intéressant de découvrir surtout c’est que Marvel a même battu DC dans les trois catégories les plus importantes : cover artist, scénario et dessin, on passe même du simple au double comme on peut le voir sur ce dernier graphique comparatif :

C’est en fait le domaine de l’édition qui sauve DC dans son statut de meilleur employeur de femmes face à son concurrent.

DC Comics reste encore le « leader » en matière de femmes créatrices au sein de son entreprise, mais il semblerait que cela ne va plus durer bien longtemps. Quoiqu’il en soit 11% (et 9.5%) ça reste un chiffre médiocre, un chiffre effarant même quand on voit le bastion et la richesse des personnages féminins que cette maison d’édition renferme.

Poster un commentaire

Classé dans Mood of the day

Les omnibus DC n’ont pas vraiment la cote


Vu sur Bleeding Cool hier ces deux petites vidéos qui comparent la qualité de fabrication de deux omnibus, l’un de chez Marvel, l’autre DC, comme dirait l’autre y a pas photo.

Dan Didio a promis que ce genre de désagrément serait réglé, ben y a intérêt vu le prix que coûte ce genre d’ouvrage, non mais…

3 Commentaires

Classé dans Book of the day

La JLA vole au secours de l’Afrique


DC Entertainment organise depuis aujourd’hui une énorme campagne humanitaire (et publicitaire) qui va durer deux ans, en collaborant avec trois associations qui oeuvrent contre la famine sur le continent Africain, (notamment au Kenya et en Somalie) :  Save the Children, International Rescue Committee, et Mercy Corps. La multinationale américaine a donc décidé de faire appel  à sa plus grande équipe de super héros, la JLA, en utilisant chacun de ses personnages qui renvoient depuis toujours un message fort à ceux qui ont l’habitude de les connaitre :

Cette campagne se nomme We Can Be Heroes et toutes les filiales liées à DC seront également inclues dans ce projet (Time Warner, Warner Bros, Turner Broadcasting, Time Inc., et HBO). A ce jour, un site web vient d’être mis en ligne avec la possibilité de faire une donation ou d’acheter des produits dérivés sous la forme de T-shirt, coque pour téléphone mobile, mug…

Ce n’est pas la première fois que DC mène une action dans un but humanitaire, et Wonder Woman est un personnage qui est utilisé régulièrement chaque année pour des évènements en lien avec actions sociales et de charité.

Poster un commentaire

Classé dans Mood of the day

Voodoo #5 : la preview


Bon ok, Ron Marz n’est plus au scénar mais c’est pas une raison pour laisser tomber Priscilla Kitaen hein les enfants.

2 Commentaires

Classé dans Comic of the day